Des quarts de Super rugby où on joue, des Indians qui sont bien réveillés

Les quarts de finale du Super rugby n'ont pas réservé de surprises mais des matchs plein de mouvements. Dans le même temps, les Indians ont embrayé pour entamer l'été de manière idéale. Vont-ils sauver leur saison ?






Quarts de finale du Super rugby.

Crusaders (bo)-Highlanders 38-14. Les Highlanders ont tenu une mi-temps avant d'exploser.

Jaguares-Chiefs 21-16. Une victoire pleine de courage et de talent pour les Jaguares qui ont renversé en 10 minutes (de 8-16 à 21-16) un match délicat, surtout en mêlée.

Hurricanes-Bulls 35-28. La victoire des Hurricanes, si elle est logique, n'a pas été évidente car les Bulls n'ont jamais renoncé et ils ont été dangereux jusqu'au bout. Comme quoi, l'enjeu ne tue pas le jeu, si on a de vraies convictions

Brumbies (bo)-Sharks 38-13. Une vraie domination des Brumbies, qui sont en pleine bourre.


Le programme des demi-finales.

Crusaders-Hurricanes. Les deux meilleures équipes de la saison régulière au nombre de points. Mais les Croisés ont pulvérisé deux fois les Ouragans. Ces derniers réussiraient un vrai exploit s'ils gagnaient à Christchurch.

Jaguares-Brumbies. Ces deux équipes ont fini la saison régulière en trombe. Les Jaguares restent sur 6 victoires de rang et 10 sur les 11 derniers matchs. Les Brumbies, eux, ont remporté leurs 7 derniers matchs et 9 des 10 derniers. Les deux équipes se sont affrontées en saison régulière et les Jaguares s'étaient imposés 20-15 -seule défaite des Brumbies depuis deux mois-. Attention, ce match est disputé dans la nuit de vendredi à samedi.

Le match des pronostiqueurs

11 à 11, autant dire que les deux participants ne se lâchent pas. Gin Tonic conserve ses deux points d'avance (263 à 261).

Ailleurs dans le rugby.

Les moins de 20 ans conservent leur titre de champions du monde. De bonne augure pour 2027 sauf si Urios devient entraîneur du XV de France (vu qu'il va se planter avec l'UBB).

Les Dragons Catalans eux aussi se plantent dans les grandes largeurs : une nouvelle déroute à domicile contre Hull FC mais ils restent quatrièmes.

Un petit mot sur la liste des 31.Pas de Parra (je ne pleurerai pas dessus) ni de Bastareaud (idem). Mais là où on peut s'interroger c'est sur la façon dont le staff a géré le cas de ce dernier (il n'est même pas prévenu). Bastareaud n'était pas dans la logique du jeu d'arrières du sélectionneur Brunel Galthié mais quand même il y a un peu de psychologie à avoir et visiblement, le papy moustachu ajoute avec ceci, une corde à son arc d'incompétence.

Les Indians abattent leurs cartes.

Je l'évoquai depuis plusieurs semaines et les Indians l'ont fait : ils ont rappelé Bobby Bradley, le joueur de premier but. Meilleur cogneur de circuits au niveau AAA, le jeune joueur de 23 ans a fait ses débuts dimanche contre Detroit. Et pour la peine, il a frappé un double à sa première apparition, marquant un point, produisant un autre plus un but sur balles. Clairement, les Indians ont décidé d'aller chercher de la puissance et c'est Léonys Martin qui écope : l'ancien des Tigers a été soumis au ballottage en raison de son inefficacité offensive (malgré un spectaculaire vol de point en volant la base d'arrivée) et de ses performances défensives en baisse. En plus, Oscar Mercado remplit pleinement les attentes.

Finalement, après la masse de transferts de l'hiver, ce sont les jeunes qui relancent les Indians. Et pourtant, les pépins physiques n'arrêtent pas : à peine revenu, Mike Clevinger s'est tordu la cheville contre les Rangers et fait un petit tour sur la liste des blessés. Du coup, on va encore chercher un jeune lanceur des mineures : Aaron Civale a réussi un excellent match samedi contre les Tigers (6 manches, 0 point) et intègre momentanément la rotation en compagnie de Shane Bieber et Zach Plesac, tous trois draftés par les Indians en 2016.

Sinon, la semaine a été bonne : 5 victoires en 7 matchs (2-2 contre les Rangers du Texas et à nouveau 3-0 contre les Detroit Tigers). Avec un dossier de 42-35, les Indians sont sur les temps de la saison dernière, même si les Twins restent largement devant. Mais ils refont peu à peu leur retard, qui est de 8 matchs. D'ici l'All Star game, les Indians auront 11 matchs à jouer : 6 contre les Royals (dont en début de semaine), 3 contre les Orioles et 2 contre les Reds. Il faut absolument cartonner pour maintenir la dynamique retrouvée de juin, pour conserver la place de wild-card et éventuellement pour réduire l'écart avec les Twins.

L'événement de la semaine c'est bien sûr les deux matchs entre les Yankees et les Red Sox à Londres vendredi et samedi prochains. Mais la MLB n'en fait pas énormément de publicité, comme peut le faire la NFL pour ses matchs londoniens.

Vous pensez en avoir fini avec le foot ? Ben vous en avez encore.

Entre la Coupe du monde féminine en France, la Copa América et la Coupe d'Afrique des Nations (sponsorisée par un bon exploiteur du continent), vous en avez plein. Ajoutez le championnat d'Europe espoirs et vous avez l'impression que votre tête explose.



Commentaires

Gin Tonic a dit…
Les résultats des Dragons sont pour moi un mystère : capable de gagner un match de gala à Barcelone, puis de gagner dans l'antre des Reds, puis se prendre une série de branlées...
Tarswelder a dit…
Juin a été particulièrement pourri mais là aussi il y a pas mal de blessés. Mais ils restent quatrièmes.
Tarswelder a dit…
Mes pronos pour les demi-finales.

JAGUARES-Brumbies (bd)

CRUSADERS (bo)-Hurricanes
Gin Tonic a dit…
Les miens:

JAGUARES-Brumbies
CRUSADERS-Hurricanes

Posts les plus consultés de ce blog

Super rugby semaine 14, la semaine des Indians, les finales s'annoncent aux Etats-Unis.