Le Super rugby continue, la mauvaise saison des releveurs des Indians aussi et en plus la France défonce le Rio de la Plata, le Quiévrain

La saison régulière de Super rugby touche à sa fin. De même le bombardement footeux alors que les ennuis de la relève des Indians, eux, reprennent de plus belle, même si cela ne compromet pas la domination de la franchise dans sa division. Et maintenant, la CGT ne fait plus recette, sauf pour se déguiser en pousseurs de ballons en bleu. Mais quand on voit la tronche de ces derniers, on n'a pas l'impression d'avoir à faire à des syndiqués qui ne peuvent pas se payer un costume.

Les matchs de la semaine


Crusaders (bo) - Highlanders 45-22

Reds-Rebels 37-23

Chiefs-Brumbies 24-19

Hurricanes (bo)-Blues 42-24

Waratahs (bo)-Sunwolves 77-25

Bulls-Jaguares 43-34

Stormers-Sharks 27-16.

Le classement.

Ce qu'on sait déjà avant la dernière journée de la saison régulière :

- Les Crusaders premiers de la saison régulière et sans discussion. En route vers un nouveau titre

- Les Waratahs remportent la conférence australienne et ils devraient terminer deuxièmes de la saison régulière (sauf coulage contre les Brumbies à domicile).

- Hurricanes, Chiefs, Highlanders, Lions et Jaguares ont d'ores et déjà leur billet pour les quarts de finale.

Quels enjeux pour la dernière journée ?

- Le huitième billet entre les Rebels, les Brumbies et les Sharks. Sur le papier, les Sharks ont l'avantage malgré leur retard (35 points contre 32 et 30 aux Brumbies). En effet, ils reçoivent les Jaguares et auront l'avantage de connaître le résultat des Rebels, qui se déplaceront le matin à Dunedin chez les Highlanders. Les Brumbies (qui iront chez les Waratahs) sont mathématiquement en course mais juste

- La première place de la conférence sud-africaine. Les Jaguares auraient eu une chance s'ils avaient gagné à Pretoria mais les Lions reçoivent les Bulls pour le derby du Transvaal et cela devrait suffire aux Lions pour remporter un troisième titre de conférence consécutif (et le premier pour toutes les équipes sud-africaines)

- L'ordre de classement entre les wild-card avec la quatrième place en jeu. Les Chiefs (45) et les Hurricanes (50) vont s'expliquer entre eux.

Le programme de la semaine 19, dernière de la saison régulière.

Chiefs-Hurricanes : quatrième place en jeu comme écrit juste avant.

Reds-Sunwolves. Les Sunwolves ont gagné autant de matchs cette année (3) que lors de leur deux premières saisons.

HIghlanders-Rebels. Juste pour assurer la 6è place. Les Rebels doivent gagner pour croire en une qualification.

Crusaders-Blues

Waratahs-Brumbies.

Lions-Bulls. Une victoire permet aux Lions de gagner la conférence sud-africaine.

Sharks-Jaguares. L'enjeu de ce match dépend des résultats précédents : si les Rebels perdent, les Sharks se qualifient avec une victoire.

Le match des pronostiqueurs.

Victoire de Gin Tonic par 24 à 21. Cela le ramène à 50 points (284 contre 234) de moi. Et en prime, les Dragons catalans ont encore gagné.


La semaine des Indians.

Ou comment les Indians vont aller chercher des releveurs en urgence. Après avoir tranquillement dominés les pauvres Royals, les Indians subissent une série de 4 défaites de rang contre les Athletics et les Reds, le tout à domicile. Plus énervant sont les deux bousillages orchestrés par la relève samedi et mardi soir : samedi, Corey Kluber ne donne aucun point et les Indians mènent 3-0 avant sa sortie. Mais voilà, 3 points donnés en 8è forcent la prolongation et trois autres en 11è manche coûtent la victoire. Cette nuit c'était encore pire : Trevor Bauer ne donne rien en 8 manches et les Indians menaient 4-0 depuis la deuxième manche. Mais voilà, Cody Allen craque totalement et les Reds matraquent les Indians en marquant 7 points dans la neuvième manche. De meilleure relève de la MLB, on est passé à la pire en un an. Oui les blessures et les départs jouent dans cet effondrement mais ce n'est pas seulement ça comme cause.

Sinon, les Indians envoient 5 joueurs au All-Star game de Washington le 17 juillet : Jose Ramirez sera titulaire au troisième but, Francisco Lindor, Michael Brantley, Corey Kluber et Trevor Bauer seront les suppléants (enfin Kluber a une chance d'être encore partant si Luis Severino et Justin Verlander ne lancent pas en fin de semaine).

Pendant ce temps en France...

Tony Parker quitte les Spurs pour les Charlotte Hornets de Nicolas Batum. C'est la fin d'une époque à San Antonio où l'ère Popovich se termine dans le chaos de l'affaire Leonard -qui est en train de foutre toute l'équipe en l'air-.

En France, on a appris que le dopage était devenu constitutionnel grâce à l'UCI, surtout quand ça favorise les Anglais. Enfin c'est pas beaucoup mieux que ces sports où le dopage n'existe pas (football, rugby, tennis).

Comme il fait chaud en France, des centaines de milliers de personnes ont trouvé un prétexte pour sortir le soir et faire chier les voisins avec les klaxons et défiler sur les Champs Elysées. Il y en a même qui camouflent le truc en sortant les drapeaux tricolores (du jamais vu même il y a deux ans). Ce n'est ni pour des motifs syndicaux ou assimilés, ni pour célébrer une équipe de foot qui joue bien. Mais pourquoi alors ? Parce que les Français savent traverser l'eau : après avoir défoncé les sélections rioplatense, les voilà qui franchissent le Quiévrain, selon le plan Dyle-Breda. Mais y aura-t-il une percée dans les Ardennes dimanche ? Pas sûr, les Allemands (bien meilleurs en 14 qu'en 18) seront absents. Si ça se trouve, il va falloir traverser la Manche.

Déjà, on nous fout la paix avec le concept fumeux qu'a été le Black-Blanc-Beur (je rappelle qu'en 1998 et je crois ici, si j'ai bonne mémoire un seul joueur maghrébin fait partie des deux équipes de Farnce). Et j'espère aussi que nos compatriotes anti-immigration ne se joignent pas aux manifestations de masse pour célébrer une équipe dont la moitié des joueurs au moins (j'ai pas fait le compte mais on n'est pas loin) est noire... mais où tous sont français !

La question quintus.

Elle est là et elle n'est pas simple : dans le film "Le gendarme à New York", quels noms portent les deux équipes, une composée par les gendarmes italiens, l'autre par les gendarmes de Saint-Tropez, qui s'affrontent au cours du match de baseball ? Un indice ? Un des noms est celui d'une franchise MLB.



Commentaires

Gin Tonic a dit…
Waouh !! J'ai gagné une journée...
Les Dragons sont remontés dans le top 8: pourvu que ça dure
Indians (bien sur....) et Devils
Tarswelder a dit…
Ouah ! Je ne pensais pas que tu aurais trouvé si vite (quoiqu'une petite recherche sur le net aurait permis de trouver le résultat).

En plus les Italindians portent le maillot d'époque. Et ils se font taper (c'était bien dans le style des Indians des 60's).

Les Dragons peuvent assurer leur qualification demain soir.
Gin Tonic a dit…
Pour demain:

Chiefs-HURRICANES
REDS(bo)-Sunwolves
Tarswelder a dit…
Mes pronos :

CHIEFS-Hurricanes

REDS (bo)-Sunwolves

HIGHLANDERS (bo)-Rebels

CRUSADERS (bo)-Blues

WARATAHS-Brumbies

LIONS-Bulls

SHARKS-Jaguares
Gin Tonic a dit…
Suite de mes pronos:

HIGHLANDERS(bo)-Rebels
CRUSADERS(bo)-Blues
WARATAHS-Brumbies
LIONS-Bulls
SHARKS-Jaguares
Tarswelder a dit…
Au moins je suis sûr de gagner la semaine par 4 points d'écart.

Posts les plus consultés de ce blog