Super rugby semaine 9, la semaine des Indians, les playoffs en Amérique.

On arrive à la mi-saison en Super rugby et la domination des franchises néo-zélandaises ne fait que se confirmer une fois de plus. La saison régulière de la MLB est bien lancée mais la météo (froid et pluie sur le nord-est des Etats-Unis) perturbe le calendrier. Et les playoffs sont lancés en NHL et en NBA où les champions sortants ont fort à faire mais répondent aussi présents.






Super rugby

Les matchs de la semaine.


Hurricanes-Chiefs 25-13. Quand Beauden Barrett est là, tout change.

Sunwolves-Blues (bo) 10-24.


Rebels-Jaguares 22-25. Incroyable ! Même dans la meilleure saison de leur histoire, les Rebels perdent contre les Jaguares encore et encore.


Highlanders (bo)-Brumbies 43-17


Waratahs (bo)-Reds 37-16


Sharks-Bulls (bo) 10-40. Un triplé pour l'arrière Warrick Gelant.


Le classement


Le programme de la semaine 10 (mi-saison)


Blues-Highlanders


Waratahs-Lions


Crusaders-Sunwolves


Reds-Chiefs


Bulls-Rebels


Sharks-Stormers


Brumbies-Jaguares


Exempts : Hurricanes


Le match des pronostiqueurs


Petite victoire de votre chroniqueur sur Gin Tonic par 14 à 13. Du coup, je mène 134 à 111.


Pendant ce temps, l'USAP termine première de la Papro D2 avec sa recette habituelle : carton contre l'équipe visiteuse et un blessé en plus.


La semaine des Indians.


Marquée par le mauvais temps et le froid. Le froid avait congelé les frappeurs et dès que la température est remontée, l'attaque des Indians s'est relevée aussi. Résultat : un balayage en règle des Tigers de Detroit (4-0). Mais la série contre les Blue Jays de Toronto s'est limitée à un seul match, vendredi, à cause de la pluie. Les Indians ont perdu le premier et les deux autres se joueront dans deux semaines dans un programme double. Pour cette semaine, les Indians seront à Porto Rico pour disputer une série contre les Twins du Minnesota (les Indians ont gagné le premier match 6-1). Une série mise au point pour soutenir l'île ravagée par un ouragan il y a quelques mois. Et la météo a obligé à reporter de nombreux matchs ce week-end. Heureusement qu'on a aménager le calendrier de sorte d'accorder un peu plus de jours de repos, en l'allongeant un peu.


Plusieurs équipes réussissent le meilleur début de leur histoire : c'est le cas des Angels de Los Angeles, des Mets de New York et ... des Red Sox de Boston (et oui malgré leur longue histoire). La série Yankees-Red Sox de la semaine dernière a été chaude (il fallait se réchauffer).


Les playoffs NHL.


Dans la conférence Est le Lightning mène 2-1 contre les Devils, les Penguins 2-1 contre les Flyers et les Bruins 2-1 contre les Maple Leafs. L'autre série tourne à l'avantage des Blue Jackets de Columbus qui ont gagné les deux matchs aux Capitals de Washington mais ces derniers ont remporté le match 3 dans l'Ohio.


Dans la conférence Ouest, les Sharks  ont gagné les 3 premiers matchs de la série contre les Ducks et les Golden Knights continuent leur incroyable parcours en balayant les LA Kings 4-0. Les Predators mènent 2-1 contre l'Avalanche et les Jets ont fait le break contre le Wild (3-1).


En NBA.


Les playoffs ont commencé ce week-end : à l'Est les Raptors mènent 2-0 contre les Wizards, tout comme les Celtics contre les Bucks (avec une fin de temps réglementaire incroyable dans le match 1 : les Bucks égalisent sur un 3 points à 15 secondes de la fin ; puis les C's marquent un autre 3 points et sur la remise en jeu avec 0.5 seconde à jouer, Milwaukee égalise. Finalement Boston gagne en prolongation). 1-1 entre les 76ers et le Heat. Enfin les Pacers d'Indiana ont infligé une belle leçon aux Cavs dans le match 1 à Cleveland s'il vous plaît.


A l'Ouest, les Warriors mènent 2-0 face aux Spurs et , surprise, les Pelicans de la Nouvelle-Orleans ont gagné les deux premiers matchs à l'extérieur chez les Portland Trail Blazers. Houston (contre Minnesota) et Oklahoma City (contre Utah) ont gagné le match 1.

A ce propos, Russell Westbrook a réussi un exploit unique dans l'histoire de la NBA : réussir une deuxième saison, consécutive en plus, en triple double.


Allez, on termine par une question quintus.


Quel a été le tour (pays et année) cycliste parmi les trois grands (France, Italie, Espagne) où l'écart a été le plus faible entre les deux premiers au classement général ?

Commentaires

Gin Tonic a dit…
Spontanément je dirais les 8 secondes entre Lemond et Fignon au Tour 89.
Je ne pense pas qu'il y a eu plus petit au Giro et à la Vuelta.
Gin Tonic a dit…
Sinon, oui, recette habituelle pour l'USAP...
Tarswelder a dit…
C'était évidemment la réponse qui n'est pas bonne. Il y a eu moins.
Gin Tonic a dit…
M'en doutais bien un peu...
J'ai regardé: Caritoux-Blanco, 6 secondes en 84. Honnêtement, j'en avais aucun souvenir.
Gin Tonic a dit…
Pour demain:

Blues-HIGHLANDERS
WARATAHS-Lions
Tarswelder a dit…
Les miens :

Blues(bd)-HIGHLANDERS

Waratahs(bd)-LIONS

CRUSADERS (bo)-Sunwolves

Reds-CHIEFS (bo)

BULLS (bo)-Rebels

SHARKS-Stormers

BRUMBIES-Jaguares
Gin Tonic a dit…
Le reste de mes pronos:

CRUSADERS(bo)-Sunwolves
Reds-CHIEFS(bo)
BULLS-Rebels
SHARKS-Stormers
BRUMBIES-Jaguares

Posts les plus consultés de ce blog

Super rugby semaine 14, la semaine des Indians, les finales s'annoncent aux Etats-Unis.