10è semaine du Super rugby, la semaine des Indians,les playoffs et tout le reste...

On entre dans la deuxième moitié de la saison régulière du Super rugby. Les équipes néo-zélandaises écrasent tout le monde. Mais derrière, deux équipes semblent retrouver la forme : les Bulls et les Lions. La saison régulière de la MLB se poursuit. Les Indians se mettent en place doucement. Et le reste suit comme toujours.








Super rugby.

Les matchs de la 10è journée

Blues-Highlanders (bo) 16-34

Waratahs-Lions (bo) 0-29


Crusaders (bo)-Sunwolves 33-11


Reds-Chiefs (bo) 12-36


Bulls (bo)-Rebels 28-10


Sharks-Stormers 24-17


Brumbies-Jaguares 22-25


Le classement


Le programme de la semaine 11.


Chiefs, Sharks et Waratahs sont au repos


Hurricanes-Sunwolves


Stormers-Rebels


Reds-Lions


Blues-Jaguares


Brumbies-Crusaders


Bulls-Highlanders


Le match des pronostiqueurs


Une petite victoire pour le président (21 à 17) qui lui permet d'accroître son avantage sur le trésorier (155 à 128).

Ailleurs au rugby.

La bidon Cup opposera le Leinster au Racing. Et dans les demi-finales de la Papro D2, l'USAP recevra Mont-de-Marsan et Montauban accueillera Grenoble.


La semaine des Indians.

6 matchs au programme tous à l'extérieur. D'abord un petit séjour à Porto Rico pour affronter les Twins du Minnesota, seuls adversaires capables de rivaliser un peu avec les Indians dans la division centrale. La série est partagée entre les deux équipes. Puis un séjour à Baltimore chez les Orioles, en difficulté dans ce début de saison. Les Indians perdent le premier match de la série mais remportent les trois autres. Avec un dossier de 12-8, les Indians mènent devant les Twins (8-9) et entament une série de 11 matchs à domicile. Le réveil de José Ramirez, de Yonder Alonso et la présence de Michael Brantley donnent indubitablement de la consistance à l'attaque des Indians, pendant que les lanceurs sont toujours aussi bons (6 départs de qualité sur les 6 matchs). Mike Clevinger a même réussi son premier blanchissage en carrière après avoir donné deux coups sûrs aux Orioles samedi.

La semaine va commencer par la réception des Cubs de Chicago, soit le remake de la Série mondiale 2016.

Ailleurs, les Red Sox ont fait un formidable début de saison : ils ont pourtant perdu leurs deux derniers matchs contre les A's d'Oakland, soit autant de défaites que lors des 19 premiers matchs. L'AL Est va se limiter à un match à trois entre les Red Sox (17-4), les Blue Jays (13-8) et les Yankees (12-9).

Dans l'Ouest, les Astros  (16-8) mènent une division où les outsiders ont bien commencé la saison : les Angels ont 15-8, les Mariners 11-10 et les A's 12-11.

Dans la ligue nationale, les Reds de Cincinnati (4-17) ont limogé leur manager Bryan Price après un départ calamiteux. Les autres équipes de la division centrale sont dans le positif, à commencer par les Cardinals et les Brewers, juste devant les Pirates et les Cubs.

La division Est est toujours dominée par les Mets (14-6) mais les surprenants Phillies (14-7) sont deuxièmes devant Atlanta. Par contre, les Nationals -archi favoris de la division- sont à  10-13 et ont du mal à enchaîner.

Enfin à l'Ouest, les Dodgers (11-10) sont àç 4 matchs des Diamondbacks de l'Arizona, juste devant les Rockies.

Les playoffs NBA.

Une seule équipe s'est qualifiée et en balayant l'adversaire : ce sont les New Orleans Pelicans, qui ont sweepé les Trail Blazers de Portland 4-0, alors que ces derniers avaient l'avantage du terrain. Une surprise ? Non car entre le 3è de la conférence ouest (Portland) et le 8è (Minnesota), il n'y avait que 2 victoires d'écart et donc le niveau était plus équilibré que le rang ne l'indique.

Toujours dans la conférence Ouest, les autres séries sont à 3-1 : pour les Houston Rockets contre Minnesota, pour les Golden State Warriors contre les San Antonio Spurs et enfin pour le Utah Jazz contre le Thunder d'Oklahoma City -en n'ayant pas l'avantage du terrain-.

A l'Est, les 76ers de Philadelphie ont gagné les deux matchs à Miami et mènent 3-1 contre le Heat. Les autres séries sont à 2-2 (Raptors-Wizards, Cavaliers-Pacers et Celtics-Bucks).

Les playoffs NHL.

Il reste une seule série, qui ira au 7è match : les Maple Leafs de Toronto sont remontés de 1-3 à 3-3 pour forcer le match décisif contre les Boston Bruins.

Dans la conférence Est, le Ligthning de Tampa Bay a sorti les New Jersey Devils en 6 matchs, les Washington Capitals en ont fait autant contre les Blue Jackets de Columbus, malgré la perte des deux premiers matchs. Enfin le derby de la Pennsylvanie a tourné en faveur des Pingouins de Pittsburgh sur les Flyers de Philadelphie, en 6 matchs aussi.

Dans la conférence Ouest, les Golden Knights déjà qualifiés, ont été rejoints par les Sharks de San José, vainqueurs 4-0 des Ducks d'Anaheim. Les Winnipeg Jets ont sorti le Minnesota Wild en 5 matchs et les Nashville Predators en ont mis 6 pour éliminer l'Avalanche du Colorado.

Ailleurs ?

Ben, si vous voulez gagner, continuez à investir dans le handball. Les trois clubs français, le PSG, Montpellier et Nantes (du jamais vu dans des compétitions européennes qui ne se limitent pas à 6 pays) sont bien placés pour se qualifier pour le final four de la ligue des champions de handball.

Les championnats d'Europe féminin se sont déroulés en Slovaquie (j'ai pas retenu le nom de la ville). C'est une habituée, Valentina Gunina qui remporte le titre -c'est son troisième après 2012 et 2014-. La Russe devance la Géorgienne Nana Dzagigdze -championne en 2017- et l'Ukrainienne Anna Ushenina -championne en 2016-. Les quatorze premières étaient qualifiées pour le prochain championnat du monde. Et du coup, Marie Sebag est ... quinzième avec 7 points sur 11, battue au départage pour la dernière place qualificative, tout comme Sophie Millet, qui est dans ce groupe de 12 joueuses à 7 points.

D'une manière générale, les championnats d'Europe individuels n'attirent aucun organisateur d'Europe occidentale, que ce soit pour les épreuves masculines/mixtes ou féminines. La preuve ? Créée en 2001, la version féminine s'est toujours déroulée dans un pays d'Europe orientale sauf par deux fois en Allemagne (2004 et 2007). Le constat est identique chez les hommes où, depuis 2000 et sa création, seulement 3 éditions ont eu lieu en Europe occidentale (dont celle de 2011 à Aix-les-bains).

Commentaires

Gin Tonic a dit…
Ca continue pour les pronos....
Gin Tonic a dit…
Pour demain:

HURRICANES(bo)-Sunwolves
STORMERS-Rebels(bd)
Tarswelder a dit…
Mes pronos :

HURRICANES (bo)-Sunwolves

STORMERS (bo)-Rebels

Reds-<lions (bo)

BLUES-Jaguares

Brubies-CRUSADERS

Bulls (bd)-HIGHLANDERS
Gin Tonic a dit…
Pronos, suite:

Reds-LIONS
BLUES(bo)-Jaguares
Brumbies-CRUSADERS
BULLS-Highlanders(bd)
Tarswelder a dit…
Je précise : victoire des Lions avec bonheur.
Gin Tonic a dit…
Avec bonheur ou avec bonus ???....
Gin Tonic a dit…
10-3 à la mi-temps.
C'est tendu. On domine mais on est pas assez réaliste.

Posts les plus consultés de ce blog

Super rugby semaine 9, la semaine des Indians, les playoffs en Amérique.