lundi 26 juin 2017

Tournées sudistes, les Lions bouffent les Bleus mais pas les Noirs...

Samedi matin, on a eu une belle illustration de ce qu'est le rugby du plus haut niveau. Dans la "série du siècle" entre les Lions et les All Blacks, il n'y a pas eu beaucoup à jeter. A Johannesburg, dans l'après-midi courte et en altitude, les Boks largement composés par les Lions locaux, n'ont fait qu'une bouchée d'une équipe plus tricolore, mais dont le bleu nuit correspond à l'enfoncement du rugby français dans une médiocrité de plus en plus difficile à masquer. Voilà ce qu'était le programme du week-end.






Les matchs

All Blacks-Lions 30-15. Du très haut niveau. On est même dans une autre galaxie. Les Blacks ont bien été secoués par les Lions britanniques et irlandais (l'essai d'O'Brien m'a fait repenser à celui de Gareth Edwards avec les Barbarians) mais ils savent courber l'échine et sortir les 2-3 gestes décisifs qui font la différence (la vista d'Aaron Smith, la passe de Read). Mais l'énorme coup dur vient de la commotion du fantastique Ben Smith. Ah oui, une chose : les Lions n'ont eu qu'un mois pour jouer ensemble. Mais les matchs contre les provinces servent à quelque chose. Ce serait, à mon avis, une idée à relancer pour les Français. Mais encore faut-il le vouloir.

Afrique du Sud-France 35-12. Je ne suis pas Novès mais les Bleus ont été  pitoyables, surtout sur le plan offensif. Avec, encore une fois, la gaffe qui plombe le match (la passe foireuse de Ducuing pour Vakatawa qui ne dégage pas et essai). Et je ne parle pas des énièmes plaquages ratés. Pourtant, les Boks étaient loin du niveau des deux premiers matchs. Et dire qu'on va jouer 5 fois les Blacks dans l'année qui suit (2 fois cet automne et 3 fois en juin).

On continue à accélérer pour foncer dans le mur. On a cru -naïvement ?- que Guy Novès pourrait nous donner l'illusion qu'on a une bonne équipe. Non, aucun joueur (sauf peut-être un pilier droit) n'est dans les 5 meilleurs à son poste. Dépassés physiquement, en vitesse, en endurance, les Français n'ont pas non plus le talent, l'intelligence, ni la lucidité pour compenser leurs lacunes. Et dans un Patop 14 devenu violent (les cartons distribués à la pelle pour plaquage haut, les protocoles commotions en pagaille), en plus des lacunes récurrentes, les joueurs ne peuvent pas concurrencer le plus haut niveau.

Alors que le crétin de président fédéral fasse de la démagogie de caniveau ("On ne peut pas ...", "Il faut 3 victoires"), on en a l'habitude. Sauf qu'au tribunal révolutionnaire du rugby, il serait coupable pour ses crimes commis comme entraîneur et manager. En fait, comme en Angleterre, un krach économique du rugby est nécessaire pour remettre le rugby sur de bonnes bases.

Australie-Italie 40-27. Les Italiens ont fait bonne figure. C'est plutôt inquiétant pour les Australiens même s'ils ont gagné. Mais ils gagnent, eux.

Argentine-Géorgie 45-29. Les Argentins en remportent une après 5 défaites.

Fidji-Ecosse 27-22. Une surprise compte tenu de la performance des Ecossais, qui avaient battu les Australiens. Et si les Fidjiens avaient trouvé en Volavola un ouvreur -enfin- bon au pied ?

Japon-Irlande 13-35. Rien à dire.

Samoa-Pays de Galles 17-19. Les Gallois difficilement mais on rappellera que "Home nations" jouent sans leurs internationaux à la crinière.

Carlsen arrache le Paris Grand Chess Tour.

Il aurait dû l'emporter nettement : net vainqueur du tournoi rapide, le champion du monde norvégien menait de 2,5 points sur Maxime Vachier-Lagrave à 6 rondes de la fin du tournoi de blitz. Et puis voilà les bulles qui s'enchaînent pour Carlsen, dont une contre le grand-maître français. Celui-ci se retrouve en tête avec 0.5 point d'avance sur le Norvégien à la dernière ronde. Opposé au champion du monde en blitz, Karjakin, MVL se contente de la nulle mais Carlsen impose un barrage en gagnant sa dernière partie.

Dans ce format original des parties rapides (10 joueurs : 9 rondes en parties rapides où la victoire vaut 2 points, la nulle 1 point. 18 rondes en blitz avec le pointage habituel 1/0.5), le titre se joue en départage. Et là, Carlsen fait parler son expérience, sa -sans doute-meilleure condition physique (enfin il semblait endormi au début de la journée). Il pousse MVL à la faute dans la partie 1, alors que le Français avait très bien tenu le coup. Dans la partie 2, Vachier-Lagrave n'obtient rien, il est même mal et Carlsen force la répétition de coups pour assurer sa victoire.

Sorti d'un Norway Chess Classic où il est passé à côté, Carlsen a démontré qu'il était encore le meilleur joueur du monde, même si son jeu manque clairement de stabilité. MVL termine deuxième et Hikaru Nakamura -le vainqueur de l'an passé- termine troisième après avoir connu des vagues impressionnantes dans son niveau de jeu.

Tout le monde prendra un peu de repos avant d'entamer la deuxième étape, à partir de mercredi. Ce sera à Louvain en Belgique, ville où siège une des plus grandes universités catholiques d'Europe, notamment au moment de la Réforme.

Les Indians lâchent le morceau.

Après un bon début de semaine (3 victoires en 4 matchs à Baltimore), les Indians retrouvaient les Twins du Minnesota. Le résultat a été sans appel : 0-4,2-4,0-4 avec un terrible 1/23 avec des coureurs en position de marquer. Les Twins ont pris une éclatante revanche sur la débâcle du week-end précédent, et reprennent aussi la tête de la division centrale avec 0.5 match d'avance sur les Indians. La venue des Rangers et le déplacement à Detroit doit absolument remettre l'attaque sur de bons rails.

En MLB, les Yankees aussi coincent. Ils sont rejoints en tête de l'AL Est par les Red Sox et voilà les Rays de Tampa Bay (qu'on voyait en fond de division) se pointer aussi.

Dans l'Ouest de l'AL, les Astros de Houston continuent de surclasser tout le monde (52-25 meilleur bilan de la MLB) : leurs poursuivants directs sont à ... 13 victoires !

Dans la ligue nationale, les Dodgers sont sur une séquence de 10 victoires. Avec leur rookie Cody Bellinger (22 HR en 56 matchs), ils sont passés devant les Rockies du Colorado et les D'backs de l'Arizona, au sein de la division ouest. Dans la centrale, les Brewers de Milwaukee (41-37) font de la résistance aux Cubs de Chicago (38-37) qui n'ont toujours pas démarré leur saison. Enfin dans l'Est, Bryce Harper et les Nationals dominent largement (45-30) devant les Braves d'Atlanta (36-39).

Ailleurs.

Les filles échouent nettement en finale de l'Euro contre l'Espagne. C'était la dernière campagne de Céline Dumerc.

En NBA, Frank Ntitikina (Strasbourg qui a perdu sa 5è finale d'affilée du championnat de France) a été drafté en 8è position par les Knicks de New York. Franchement, quand on voit l'état de la franchise, il aurait pu se demander "Mais j'ai fait quoi de mal ?". Deux autres Français ont été repêchés au deuxième et dernier tour : le Nanterrien Mathias Lesort et le joueur évoluant en Serbie Alpha Kaba

En NHL, la draft d'expansion a permis aux Golden Knights de Las Vegas de se constituer une équipe. En fera partie l'ancien gardien des Pittsburgh Pengouins Marc-André Fleury mais aussi le Français Pierre-Edouard Bellemare, victime du télé-achat d'expansion.

En ce qui concerne la draft d'entrée (celle qu'on appelle vraiment draft), le jeune Alexandre Texier a été repêché par les Blue Jackets de Columbus, au 2è tour (45è position). Il y a 7 tours de drafts en NHL.



La question quintus.

Celle de la semaine dernière n'a pas eu de réponse. C'était pas simple. La réponse était : pour la première fois, deux chevaux, père et fils, couraient la même course (Timoko le plus riche trotteur français et son fils Dreamoko).

La question quintus de cette semaine devrait être moins ardue. Quelle a été la dernière équipe à avoir battu les All Blacks à l'Eden Park d'Auckland ? Quand (et le score) ?

30 commentaires:

Gin Tonic a dit…

France (et oui....), 1979, 24-19.

Gin Tonic a dit…

Même que c'était un 14 juillet.

Tarswelder a dit…

Mauvaise réponse.

Gin Tonic a dit…

De quoi de quoi ??
A priori, dernière sélection nationale.
Voir, si il y a eu une autre équipe.

Gin Tonic a dit…

Bon, je verrais plus tard.

Tarswelder a dit…

Il y a eu d'autres défaites des Blacks à l'Eden Park depuis le Bastille Day.

Gin Tonic a dit…

Que je suis con: j'ai oublié celle 1994 et l'essai du bout du monde !
25-20 je crois.

Gin Tonic a dit…

En fait, 23-20 (suis allé vérifier).

Pour avoir confondu, je me paye la tournée générale !

Tarswelder a dit…

A la tienne !

Oui. Ca fait 23 ans que l'Eden Park est invaincu.

Gin Tonic a dit…

Merci.

Sinon, quand tu regardes la matin Black-Lions et l'après-midi Boks-France, tu te dis que c'est pas le même sport.

Tarswelder a dit…

T'as l'impression que le match du matin est en accéléré ou le match de l'après-midi au ralenti. Ca c'est pour le rythme. Pour la qualité du jeu...

Tarswelder a dit…

Et en plus le nombre de licenciés baisse.

Quand tu vois la brutalité du Patop 14, c'est pas un exemple.

Gin Tonic a dit…

Vu la différence, c'était même les deux: accéléré le matin et ralenti l'après-midi.

J'ai vu ça pour le nombre de licenciés.
Patop brutal et résultats de l'EDF en berne, les jeunes vont faire du hand ou du basket.

Gin Tonic a dit…

Un article du Rugbynistère reprend un peu tout ce qu'on a dit: violence du Patop 14, résultats de l'EDF, concurrence du hand, formation,...

Tarswelder a dit…

J'ai pas fait gaffe mais on a une journée de Super rugby ce week-end ! Les matchs opposent les équipes des conférences sud-africaines. Je croyais que ça reprenait le week-end prochain.

Gin Tonic a dit…

Ah ben c'est ça: j'étais surpris de voir qu'il y a Jaguares-Kings ce soir sur C+ Sport.

Gin Tonic a dit…

Mes pronos pour le plaisir (je pense qu'on va neutraliser ces matchs, Elfe ne va jamais y penser):

SHARKS-Bulls
JAGUARES-Kings
Cheetahs-STORMERS
LIONS(bo)-Sunwolves

Tarswelder a dit…

Pour le fun, on neutralise comme tu dis.

JAGUARES-Kings
Cheetahs-STORMERS
LIONS (bo)-Sunwolves

Pas pour Sharks-Bulls qui se joue actuellement et les Bulls qui mènent.

Gin Tonic a dit…

Je savais même pas. Si les Bulls se mettent à gagner à l'extérieur.

Tarswelder a dit…

Les Bulls l'emportent 30-17 aux Sharks.

Gin Tonic a dit…

Va falloir que les Sharkettes remotivent les troupes !

Tarswelder a dit…

Sonny Bill Williams est un crétin, ce qu'on savait déjà un peu. Il devrait resigner dans le Patop 14 pour se défouler.

Gin Tonic a dit…

Entre la pluie et cette expulsion, c'est pas le même match que le 1er test.

Gin Tonic a dit…

On aura un 3ème test décisif.

Tarswelder a dit…

C'est là où les tournées sont intéressantes : les Lions ont pu peaufiner leur jeu et leur équipe. C'est pas en jouant 3 tests en fin de saison qu'on construit une équipe.

Gin Tonic a dit…

Suis quand même assez partagé sur la perf des Lions.

Suis d'accord sur l'apport des tournées longues sur la cohésion du jeu et de l'équipe.

Mais, sur ce match, les Lions ont roupillé la plupart du temps et ont sorti 2 attaques pour 2 essais.

A 14, les Blacks ont tenu presque jusqu'au bout.

Sans ce bourricot de Sonny D Bill Williams, les Blacks auraient gagné.

Gin Tonic a dit…

A la décharge du D Bill, ce type de placage est autorisé au XIII.
Faudrait juste, quand il rentre sur un terrain, qu'il se rappelle à quel sport il joue...

Tarswelder a dit…

On n'est pas non plus à la boxe, qu'il a pratiquée. Quand on joue à un sport, on doit connaître les règles.

Je n'ai vu que la première mi-temps (après j'ai fait un tour à la plage et j'ai suivi ça sur mon tél). Les Blacks ont mené 18-9 je crois avant de prendre deux essais.

Dans un jeu assez restrictif, limité par le temps, la différence est évidemment moins grande. Les Lions ont eu le mérite de marquer deux essais alors que les Blacks n'en ont pas marqué.

Tarswelder a dit…

On pourra ajouter le courage de Garcès de mettre un rouge à Sonny D-Bill. Je crois que c'est lui (ou Poitre) qui avait mis du rouge à un Bok dans le Championship pour un geste dangereux. Je crois que les arbitres français sont plus sensibles à la violence des gestes quand tu vois ce qui se passe dans le Patop 14.

Ce genre d'acte se voit moins dans le Super rugby.

Gin Tonic a dit…

Oui, les Blacks ont mené 18-9 avec en plus 3 pénalités assez faciles ratées par Barrett.