mercredi 7 juin 2017

15è semaine océanienne du Super rugby, les miracles arrivent et le reste


En raison des tournées estivales, le Super rugby est toujours en sommeil en juin. Mais il y a eu quelques matchs, qui n'ont pas vraiment modifié l'équilibre global des forces. 




Les matchs

Vendredi.

Blues-Reds 34-29. Victoire à l'arrachée des Blues contre des Reds tenaces.

Samedi.

Crusaders-Highlanders 25-22. Un drop de Hunt à la toute fin du match permet aux Crusaders de se sortir du piège des Highlanders

Chiefs-Waratahs 46-31. Pas de bonus offensif pour les Chiefs, qui ont laissé les Waratahs leur priver d'un point supplémentaire.

Brumbies (bo)-Rebels 32-3. Rien n'arrête les Brumbies sauf les Néo-zélandais

Force-Hurricanes (bo) 12-34. Victoire logique mais le bonus offensif s'est fait attendre.


Le classement.

Le match des pronostiqueurs

Une journée pour rien : tout le monde à 17 points. Le classement est donc inchangé :

1.Gin Tonic 338
2.Elfe 312
3.Tarswelder 308.

Le programme à venir.

Ce sont les tournées pour les prochaines semaines. Un seul match est au programme, c'est le duel entre les Hurricanes et les Chiefs vendredi. La compétition reprendra dans trois semaines avec deux journées entièrement disputées par les deux conférences sud-africaines (30 juin et 7 juillet).



Le rugby d'ailleurs.

Les Lions britannico-irlandais entament leur tournée en Nouvelle-Zélande. Contre les Barbarians Néo-zélandais, sélection composée de joueurs évoluant dans le championnat néo-zélandais mais pas dans les franchises du Super rugby, les Lions ont peiné (13-7). Mercredi ils affrontent les Blues.

L'équipe de France disputera samedi son premier test-match contre l'Afrique du Sud. Une bonne occasion de se positionner et de gagner, enfin, des matchs à l'extérieur contre des équipes de titulaires (ce qui n'était pas le cas de l'Argentine l'an passé même si ça compte comme une tournée gagnée) et de gagner une tournée contre des Springboks qui ont réalisé une calamiteuse saison 2016 (4 victoires, 8 défaites dont un 0/3 dans la tournée nordique). Cela faisait un petit moment que les Français n'avaient pas disputé 3 tests contre une équipe (2014 en Australie) et même disputé une tournée en Afrique du Sud (2005). Jamais les Bleus n'ont gagné de série de 3 tests. Et la dernière victoire en Afrique du Sud remonte à 2006.

Parmi les autres matchs internationaux, Australie-Fidji, Italie-Ecosse (qui sont en tournée), Japon-Roumanie, Argentine-Angleterre (sans les Lions)

LUSAP n'est plus seule. Le RCT a rejoint le club catalan dans le groupe très fermé de ceux qui arrivent à perdre une finale contre Clermont (22-16). Bon cette finale était intéressante au début pour sombrer dans de l'affrontement, malgré quelques tentatives. Sans rien faire, les Toulonnais n'ont pas réussi à gagner.

Finales, finales.

Le PSG a perdu la chigue des lampions du handball, sur un but à la dernière seconde, après avoir concédé une exclusion temporaire. Sinon, on m'a dit que le but de Mandzukic était magnifique et c'est vrai. C'est la seule chose intéressante à retenir de la finale du championnat européen de soccer des riches.

En NBA, comme prévu, les Warriors ont éclaté les Cavaliers à domicile. Ce sera l'affaire de 5-6 matchs à mon avis.

En NHL, les Pingouins de Pittsburgh et les Prédateurs de Nashville sont à 2-2 en Coupe Stanley. Chacun a gagné ses deux matchs à domicile, ce qui est rare en NHL.

La semaine des Indians.

7 matchs : 4 victoires et 3 défaites. Du mieux chez les lanceurs partants mais encore une fois, la régularité fait défaut chez les Indians. L'équipe reste à un match des Twins du Minnesota, contre qui ils vont jouer 7 fois au mois de juin. Corey Kluber a fait son retour après un mois d'absence : 6 manches, aucun point concédé et 10 retraits sur prises. Danny Salazar, lui, est placé sur la liste des blessés. A Cleveland, on s'interroge sur la possibilité d'aller chercher un lanceur partant. Ce qui était le point fort de la franchise en 2016 est devenu le point faible.

A Toronto, une association a porté plainte contre les Indians pour leur interdire de porter le logo et le nom de la franchise quand l'équipe ira défier les Blue Jays. Question : et les Blackhawks ? Si le logo des Indians disparaîtra d'ici 2-3 ans, pourquoi s'en prendre au nom ? Certes, les "natives" ne veulent plus qu'on les appelle indiens ni même amérindiens mais pour l'instant, ils n'ont pas réussi à faire plier le propriétaire des Redskins.

Pendant ce temps, Albert Pujols (Angels) a frappé son 600è circuit en carrière et Clayton Kershaw a fait son 2000è retrait sur prises en carrière, faisant de lui le 3è plus rapide à atteindre ce plateau. Le lanceur des Marlins Edinson Volquez a réussi le premier "no no" de la saison : un match complet sans donner de point ni de coup sûr à l'adversaire.

Enfin la meilleure équipe de la MLB est incontestablement les Astros de Houston (42-17). Equipe impressionnante et spectaculaire, les Astros ont un chat noir, qu'ils ne verront plus de la saison régulière, puisqu'ils ont perdu 5 des 6 confrontations contre eux. Oui, ce sont bien les Indians.





7 commentaires:

Bibbip78 Chess a dit…

Je n'y connait rien en rugby, mais j'ai passé un bon moment en regardant cette finale. Il y a eu du suspens jusqu'à la dernière seconde, c'était très plaisant. D'ailleurs, on a frôlé la chatastrophe lorsque l'arbitre a oublié d'arrêter le chrono lors de l'ultime pénalité pour Toulon et que ce n'est que lorsqu'un joueur du RCT l'a signalé à l'arbitre qu'il a arrêté la chrono à quelques secondes de la fin. Sans connaître les subtilités tactiques du rugby, j'ai trouvé que Clermont proposait du contenu un peu plus diversifié que Toulon qui m'a semblé avoir un jeu très stéréotypé. Après, comme très souvent au haut niveau, c'est la chance qui a choisi son camp que ce soit avec les deux pénalités de Belleau qui heurtent le poteaux ou les deux tirs déviés du Real de Madrid qui font mouche.
Du coup ce n'est pas encore cette année qu'on verrait un gardien de but obtenir le ballon d'or (en mettant de côté le cas de Yachine). C'est dommage pour Buffon.

Gin Tonic a dit…

Pour vendredi: HURRICANES-Chiefs

Tarswelder a dit…

Les Clermontois ont été largement supérieurs jusqu'à ce stupide carton jaune, qui a remis Toulon dans le match.

Après, ça n'a été que jeu d'affrontements avec fautes à la clé.

Toulon n'a rien montré durant cette finale et à peine plus qu'en demi contre La Rochelle. Pour une fois, Clermont a gagné avec qui leur a souvent manqué en finale : la chance et des nerfs.

Concernant l'histoire du ballon d'or, on ne le donne quasiment jamais à un défenseur, pourquoi le donner aux gardiens (Buffon aurait dû l'avoir en 2006). Sauf si, un jour, on donne le ballon d'or pour différentes catégories : attaquants, milieu, défenseur et gardien.

Bibbip78 Chess a dit…

Justement en 2006 c'est Cannavaro qui obtient le ballon d'or. Difficile de départager les 2 puisqu'ils étaient tous les deux champions du monde et les deux ont été les grands artisans du titre de champion du monde. Si Bouffon avait gagné la LDC, j'aurai mis une petite piécette pour lui pour le ballon d'or : doublé championnat / LDC, la Juve gagne le titre de champion d'Italie depuis plusieurs années, il est exemplaire sur et en dehors de terrain, fidèle à son club depuis toujours (même quand ils ont été rétrogradés en série B), fin de carrière. Bon là du coup c'est mort. Après c'est sûr que quand on voit que Maldini ne l'a pas eu ça montre bien que les travailleurs de l'ombre ne sont que trop rarement récompensés.

Tarswelder a dit…

Pour demain

HURRICANES-Chiefs (bd)

Elfe a dit…


Victoire tranquille des Canes.

HURRICANES - Chiefs

Gin Tonic a dit…

On s'est bien planté avec la victoire des Chiefs.