mardi 11 avril 2017

7è semaine du Super rugby (avec des nouveautés). Le championnat des Etats-Unis d'échecs et le début de la saison MLB (plus le reste)

Deux événements ont marqué le week-end du Super rugby, dont c'était la 7è journée. D'abord la première défaite d'une franchise néo-zélandaise contre une franchise d'une autre nation et enfin la réforme de la compétition, qui reviendra à 15 équipes l'année prochaine.







Retour à quinze.

La SANZAR l'a décidé, la saison 2018 du Super Rugby reviendra avec 15 équipes. Trois formations vont disparaître : deux sud-africaines et une australienne. Sans prendre énormément de risques, on peut supposer que les Kings et les Cheetahs d'un côté, et la Western Force de l'autre vont disparaître.
Pourquoi un tel changement ? L'aspect économique est évidemment le premier facteur. On voit de nombreux stades vides, notamment en Afrique du Sud. Les franchises perdent de l'argent, d'autant plus que celles qui devraient disparaître sont les plus récentes et n'ont pas un vécu très brillant dans la compétition : les Cheetahs n'ont atteint les playoffs qu'une seule fois et les autres jamais, sans avoir eu l'espoir de se qualifier. La Force, installée à Perth, n'a jamais réussi à percer dans l'Ouest de l'Australie et les Kings ont été créés pour des raisons politiques tout en prenant carton sur carton. Par contre, on croit encore aux Rebels de Melbourne, qui cherchent toujours à concurrencer le footy archi-dominant dans la métropole australienne, et qui ont un certain appui économique.

Sportivement, la compétition a montré un creusement effarant entre les différentes conférences : les Néo-Zélandais survolent le tournoi avec cinq équipes capables d'aller en playoffs. Les Australiens ont un réservoir limité et les Sud-Africains se dispersent avec trop de franchises. Pour ces deux nations, concentrer les meilleurs joueurs dans moins de franchises rendrait les autres plus compétitives. Par contre, les Sunwolves et les Jaguares continueront d'exister et c'est logique : ces deux franchises sont toutes neuves et le rugby a un potentiel intéressant de développement, au travers de ces équipes professionnelles. Les condamner dès la troisième saison serait avouer l'échec économique et ne considérait que le rugby reste consanguin aux Britanniques. Et puis l'organisation du calendrier a montré de graves inégalités entre les conférences non-zélandaises, surtout en Afrique du Sud (une des deux jouent les franchises néo-zélandaises chaque année).

Même si tout n'est pas officialisé (on ne sait pas encore qui va disparaître même si les noms cités sont les plus probables), on sait comment la compétition va s'organiser. En gros, on revient au programme d'avant l'expansion de l'année dernière :

- Les Sunwolves intégreront la conférence australienne.

- Les Jaguares resteront dans la conférence sud-africaine.

- Les équipes joueront 16 matchs : 8 contre les autres équipes de la conférence, en matchs aller-retour, et 4 contre chacune des autres conférences.

- Par contre, on maintient les 8 places qualificatives alors que dans le format avant l'expansion, on avait 6 équipes. Les trois vainqueurs de division plus les cinq meilleurs bilans. Ce qui peut qualifier en théorie (et en pratique), toutes les équipes d'une même conférence.

Les matchs de la semaine.

Vendredi

Hurricanes-Waratahs 38-28. Les Hurricanes ont mené 33-7 à la pause et puis ils se sont endormis, au point d'échapper le bonus offensif. En plus, Beauden Barrett a été exclu pour deux cartons jaunes. Cela pourrait bien se payer cher contre des Crusaders impressionnants.

Samedi.

Sunwolves-Bulls 21-20. Quelle victoire des Sunwolves. Mais quel niveau des Bulls aussi.

Highlanders-Blues 26-20. Les Highlanders ont beaucoup ramé pour battre les Blues.


Brumbies-Reds 43-10. 10-10 à la mi-temps et puis les Brumbies ont changé de vitesse.

Sharks-Jaguares 18-13. Match serré tendu et victoire laborieuse des Sharks.


Stormers-Chiefs 34-26. La première victoire d'une franchise étrangère contre une équipe néo-zélandaise (après 14 défaites). Les Stormers ont montré que c'était difficile de gagner chez eux et ont présenté une copie très satisfaisante. Les Chiefs ont été en dedans.

Dimanche

Force-Kings 46-41. Pour ce match funèbre (puisqu'on ne devrait plus voir ces équipes la saison prochaine), on a assisté à un spectacle complètement fou.


Le classement où les Stormers prennent la tête de la saison régulière.

Le championnat des pronostiqueurs.

Beaucoup moins de réussite que les deux dernières semaines. Les victoires des Sunwolves et des Stormers (même si j'ai hésité un moment), le nombre élevé de bonus défensifs (4 en 7 matchs) ont fait baisser les scores.
Du coup, je remporte la semaine avec 16 points, devant Elfe 14 et Gin Tonic 13.

Au classement, les écarts restent toujours importants : Gin Tonic dominent avec 159 points devant Elfe 148 et moi 144.

Le programme de la semaine 8.

La Force, les Highlanders, les Sharks et les Waratahs sont exempts dans cette journée.

Vendredi.

Crusaders-Sunwolves. Que dire ?

Samedi.

Reds-Kings. Et si les Reds marquaient un bo ?

Blues-Hurricanes. Dans cette conférence néo-zélandaise, chaque point compte.

Rebels-Brumbies. Les Brumbies semblent être la meilleure équipe australienne. A eux de le montrer à Melbourne.

Cheetahs-Chiefs. Les Chiefs doivent se rattraper.

Stormers-Lions. Le choc entre les deux seules franchises capables de jouer les premiers rangs dans la compétition.

Bulls-Jaguares. Entre des Bulls qui rentrent d'un voyage humiliant et les Jaguares, on peut assister à une surprise.


64 cases aux States.


Wesley So remporte son premier championnat des Etats-Unis. Invaincu (7/11) , il a fallu néanmoins qu'il batte en départage Alexander Onischuk pour triompher. Derrière, les deux autres membres du top 10 mondial ont déçu et ont connu des sabordages assez inattendus. S'ils finissent juste derrière, avec Akobian avec 6,5 points, ils ont perdu des parties de manière assez incompréhensibles : contre Akobian, Caruana avait deux pions de plus mais il cafouille et la partie est nulle. Enfin une gaffe énorme retourne la partie contre lui. Le même jour (la 9è ronde), Nakamura rate sa partie contre Onischuk, au point d'en jeter la feuille de partie après avoir abandonné.


Chez les femmes, la surprise a été grande. Sabina Foisor remporte le titre à la dernière ronde : avec 8/11, elle termine première, concluant par un succès. Elle arrache la victoire aux dépens de Nazi Paikidze (7/11), la tenante du titre, qui a craqué en forçant sa position. Bravo à elle, d'autant plus qu'elle a perdu sa maman, disparue brusquement, la GM féminin Cristina Foisor, au mois de janvier.
Début de la saison en MLB.

La première semaine a été plutôt bizarre pour les Indians, qui étaient en déplacement. Ils ont balayé les Rangers du Texas (8-5 ; 4-3 et 9-6) avant de subir le coup de balai des Diamondbacks de l'Arizona (3-7 ; 2-11 et 2-3). En cause, des "mauvaises manches" de 4 ou 5 points qui ont coûté cher en Arizona. Pendant qu'à deux reprises, les Indians renversaient des matchs mal engagés au Texas (menés 5-1 à deux reprises, ils finissent par gagner en dernière manche). Bon c'est pas dramatique. La semaine prochaine (enfin à partir de mardi), c'est l'ouverture de la saison à domicile, avec la réception des White Sox de Chicago et des Tigers de Detroit. On pourrait voir le retour de blessure de Lonnie Chisenhall et peut-être de Jason Kipnis.

Ailleurs, les Twins du Minnesota (5-1) et les Orioles de Baltimore  (4-1) ont fait le meilleur départ de l'Américaine. Les D'backs (6-1) avaient gagné 3 des 4 matchs contre les Giants de San Francisco avant de s'occuper des Indians. A noter les débuts encourageants des Rockies, des Angels et des Rays qui ont le même bilan (5-2). Par contre, Seattle (1-6) a mal commencé, même en jouant tout le temps à l'extérieur.

Sur le plan individuel, Bryce Harper (Nationals de Washington) a frappé son 5è HR lors d'un match d'ouverture. Francisco Lindor (Indians) a claqué deux longues balles mercredi au Texas dont un grand chelem en neuvième manche, pour aider les Indians à gagner. Salvador Perez (KC Royals) et George Springer (Houston Astros) ont frappé 4 HR depuis le début de la saison. Revenant d'une opération Tommy John qui l'a écarté des terrains pendant 18 mois, Greg Holland (Rockies) a 4 sauvetages en autant de tentatives.

Pour l'anecdote, l'ancien QB des Broncos Tim Tebow a frappé deux HR pour la filiale des Mets pour laquelle il joue (les Columbia Fireflies) . Il essaie une reconversion qui lui évitera de lancer des passes correctes. Concernant le Français d'Oakland Andy Paz, il a joué deux matchs mais il n'a pas encore de coup sûr. Il a obtenu deux buts sur balles et volé un but (pas mal pour un receveur).


Début des playoffs dans la NHL.

Dimanche s'est terminée la saison régulière dans la NHL. On est déjà en train de s'interroger sur la catastrophe que prépare Gary Bettman, le commissaire de la ligue, en ayant refusé de libérer les joueurs pour le tournoi olympique de 2018 mais on se tourne vers le tournoi printanier. Par rapport à l'année dernière, il y a eu pas mal de mouvement. En effet, 5 équipes canadiennes sont au rendez-vous ; il n'y en avait aucune en 2016. Ensuite, des équipes retournent en playoffs après des années d'absence et de végétation au fond du classement : c'est le cas des Oilers d'Edmonton, des Maple Leafs de Toronto et des Blue Jackets de Colombus (Ohio oui oui ! L'Ohio est vraiment de retour dans le sport américain). Enfin, les Red Wings de Detroit ont raté les playoffs pour une première fois en 25 saisons, j'en avais parlé. Mais ils ont fini sur une victoire à domicile, qui marque la fin de la Joe Louis Arena. On peut parler aussi de l'absence des Kings de Los Angeles ou du Lightning de Tampa Bay, qui a payé cher la blessure de son buteur vedette Steven Stamkos, qui a raté une grande partie de la saison.

Voici le programme du premier tour dans chaque conférence :

Conférence Est

Washington Capitals (meilleure équipe de la saison régulière) - Toronto Maple Leafs

Pittsburgh Penguins (vainqueurs de la Coupe Stanley 2016) - Colombus Blue Jackets

Canadiens de Montréal - New York Rangers (duel entre deux des "Original Six")

Ottawa Senators - Boston Bruins

Conférence Ouest

Chicago Blackhawks (meilleure équipe de la conférence ouest) - Nashville Predators

Minnesota Wild- Saint-Louis Blues

Anaheim Ducks - Calgary Flames

Edmonton Oilers- San Jose Sharks (les finalistes de la Coupe Stanley 2016).

Le tout se joue au meilleur des 7 matchs avec l'avantage du terrain au premier cité.

En NBA, la saison régulière va se terminer cette semaine. En attendant la fin, on a un Russell Westbrook qui a battu le record de triples doubles sur une saison (en plus, il en a réussi sur 3 matchs consécutifs ce qui ne s'était jamais vu) , en devançant Oscar Robertson. Il va réussir la même performance que "Big O", à savoir faire un triple double sur une saison. Mais en 1962, Robertson n'avait pas été élu MVP alors que Westbrook a toutes les chances de remporter le trophée.

Dans la série "coup de folie utile" Damien Liliard des Portland Trail Blazers a réussi un match à 59 points. Et son équipe a gagné (contrairement à Booker et ses 70 points) pour aller en playoffs, après un début de saison raté.

Nicolas Batum, lui, ne fera pas l'Euro 2017. Il veut se consacrer aux Hornets de Charlotte, qui ont raté les playoffs cette saison. Mais peut-être verra-t-on Rudy Gobert : le pivot des Jazz a été monstrueux en défense, au point d'être un favori au titre de défenseur de l'année. Et son efficacité offensive ne cesse de progresser (14 points à 66% de réussite, certes près du panier mais quand même).


13 commentaires:

Bibbip78 Chess a dit…

Sabina Foisor fait un beau vainqueur tant ses parties ont été de grande qualité.
So a logiquement, et facilement, gagné les playoffs. En revanche, concernant l'attitude qu'il a eu dans la partie contre Naroditsky, je trouve qu'il a joué avec le feu.
D'ailleurs, j'ai pas compris les propos de certains joueurs, dont Kamsky himself, qui indiquaient que la répétition était l'oeuvre de Naroditsky. Effectivement sur les derniers coups (Dame Noire protège l'échec), les Noirs n'ont plus le choix mais qui a forcé So à repondre e5 sur e4 (alors qu'il avait déjà battu son adversaire sur une Française et une Najdorf) et qui l'a forcé à rentrer dans une berlinoise après Fb5 ?
Que So veuille assurer le coup, je comprends tout à fait, c'est du haut niveau : le résultat avant le spectacle. Il n'empêche que j'ai trouvé les observateurs assez injustes avec Naroditsky.
Sur le fond, et quand bien même ça me coûte de dire ça car j'aime bien voir jouer So, il a eu une mentalité qui ne présage rien de bon pour la suite. Je me souviens de Carlsen refusant une nulle proposée par l'adversaire et qui lui assurait la victoire finale d'un tournoi (Saint Louis il y a quelques années il me semble) pour au final batailler et gagner la partie. Si So, 2ème joueur mondial est heureux de faire nulle contre Naroditsky (qui a fait un mauvais tournoi) au risque de se faire devance par Oni et Akobian, je trouve qu'il manque de confiance en lui.

Tarswelder a dit…

So n'a pas la mentalité de Carlsen. C'est un joueur qui m'intrigue et qui finira comme un Leko (pour faire récent) : il ne saisira jamais sa chance car il ne veut pas prendre plus de risques dans son jeu. Certes, il n'a plus perdu en compétition depuis juillet mais il ne gagne pas de manière impressionnante.

Après, chacun fait ses calculs. Il a choisi la Berlinoise pour assurer le demi-point en sachant que ses deux adversaires (Onischuk et Akobian) avaient aussi les Noirs et battre Nakamura et Kamsky dans ces conditions, ce n'est pas facile. So a joué sur le barrage. Alors c'est petit mais bon, son tournoi n'est pas fantastique, même s'il est relevé (Il fait +3 alors que Caruana avait fait +6 l'an passé et So et Nakamura avaient terminé à +4 face à une opposition pratiquement similaire).

Gin Tonic a dit…

Ce nouveau format à 15 franchises est une bonne chose.
Ca permettra peut-être de ré équilibrer les forces et d'éviter qu'on ai les 5 franchises Néo-Zed systématiquement en PO.

Ca devient la fiesta permanente dans l'Ohio !

Sinon, dimanche, une très bonne perf de l'USAP. C'est pas si fréquent en ce moment.

Pour vendredi, les Crusaders avec le bo (surprenant n'est ce pas ???).

Tarswelder a dit…

Viens de finir de voir le match d'ouverture des Indians contre les White Sox. Comme le dernier de l'an passé, on est allé en prolongation mais cette fois le score nous a été favorable (2-1).

Pour revenir au Super Rugby, les responsables ont bien vu que la compétition tournait mal. L'élargissement de 2016 a montré que le calendrier était bancal (mettre les Japonais dans une conférence sud-africaine, il n'y avait pas mieux ?). L'avance des Néo-Z dans le Super rugby est encore plus impressionnante que les Blacks (qui est déjà énorme). Il a fallu attendre la 16è confrontation entre une franchise néo-z et une d'un autre pays pour voir la défaite de la première.

Evidemment que je pronostique les Croisés avec le bo.

Elfe a dit…

Mes pronos :

CRUSADERS (bo) - Sunwolves
REDS - Kings (bd)
Blues - HURRICANES (bo)
Rebels - BRUMBIES (bo)
Cheetahs - CHIEFS (bo)
STORMERS - Lions
Bulls - JAGUARES

Tarswelder a dit…

Mes pronostics pendant que le match Crusaders-Sunwolves se joue sur un terrain détrempé :

REDS-Kings

Blues-HURRICANES

Rebels-BRUMBIES (bo)

Cheetahs-CHIEFS (bo)

STORMERS-Lions

BULLS-Jaguares (bd)

Gin Tonic a dit…

Ca n'a pas empêché les Crusaders de rouster les Sunwolves.

Gin Tonic a dit…

Les pronos:

REDS-Kings
Blues-HURRICANES
Rebels-BRUMBIES
Cheetahs-CHIEFS(bo)
STORMERS-Lions
BULLS-Jaguares(bd)

Gin Tonic a dit…

Victoire des Canes et bd pour les Blues.

Tarswelder a dit…

Pas vu la fin mais Barrett a encore été énorme sur quelques actions. Il n'a même pas été suspendu. Son casier, la nature des fautes et le fait qu'il a peut-être payé pour les autres semblent expliquer la non-sanction. Quelque part, j'aime bien l'idée qu'il faille distinguer les fautes et ne pas appliquer systématiquement le règlement. Le type n'a balancé personne en plein air et pourquoi il prendrait une suspension alors qu'il n'a pas menacé la santé d'un joueur.

Gin Tonic a dit…

J'ai été surpris de voir jouer Barrett. Je croyais en effet qu'il serait suspendu. Oui, quelques actions énormes, et... un jaune...
Mais suis d'accord sur le fait de ne pas suspendre automatiquement.

En même temps, je regarde le Seven à Singapour, et il y a de quoi se les bouffer.
On tape les Anglais (n°3), on frôle l'exploit contre les SudAf (n°1) avec une défaite 10-7 et on se fait taper par les Japonais (qui en avait pris 40 contre les SudAf). Conclusion: dernier de poule....
Y a vraiment encore du boulot à faire, tant au plan physique que mental.

Tarswelder a dit…

Le niveau du 7 est quand même assez inquiétant mais on part de loin aussi. Les résultats de l'EDF dans le Seven ne sont pas terribles. On manque de talent.

Certains imputent tout ça au professionnalisme. De moins en moins de joueurs poursuivent des études et, du coup, manquent de capacité d'action sur un terrain. Intéressant mais pas suffisant pour tout expliquer.

Gin Tonic a dit…

Un peu court à mon avis comme explication.
Y a qu'à voir côté Black ou SudAf.