mercredi 15 mars 2017

3ème semaine du Super rugby, 4è journée du Pascinations, Patop 14 en fusion et le baseball en expansion.


On remonte, on remonte et on s'en bat les castagnettes sur ce blog. Sauf quand les Crusaders, les Dominicains et les autres le font... sans bout d'arnaque non plus.






Les matchs.

Vendredi.

Chiefs-Hurricanes 26-18. Dans un match évidemment serré, les Chiefs s'imposent et sans donner de point de bonus aux Hurricanes.

Brumbies-Force 25-17. Les Brumbies ont relevé la tête. On peut s'interroger sur le niveau de la Force, qui est assez respectable. Mais c'est juste par rapport aux autres équipes australiennes.

Samedi

Blues-Highlanders 12-16. Gros match et grosse victoire des Highlanders, qui s'en sortent en fin de match à cause d'un manque de réalisme des Blues.

Reds-Crusaders 20-22. Deux fois en deux semaines que les Crusaders renversent une situation très compromise -en plus à 14 contre 15-. Menés 7-20, ils s'imposent en marquant 2 essais et une pénalité à la sirène. L'échec de Cooper face aux poteaux au dernier quart d'heure a coûté cher.

Kings-Stormers(bo) 10-41. Pas grand-chose à dire, sauf que c'était prévu.

Cheetahs-Sunwolves 38-31. Un sacré match des Sunwolves, qui ont mené la vie dure aux Cheetahs. La preuve qu'ils méritent un peu mieux.

Sharks-Waratahs 37-14. Victoire facile mais pas bonifiée des Sharks.

Jaguares-Lions 36-24. Quand on est discipliné, on gagne. Les Jaguares devraient s'en inspirer.

Le classement général.

Le championnat des pronostiqueurs.

Il y a des performances improbables, comme une victoire de votre chroniqueur dans un concours de pronostics ces derniers mois. Je gagne la semaine avec 22 points, devant Gin Tonic 21 et Elfe 20. Au classement, Elfe conserve la tête avec 60 points devant Gin Tonic 58 points, et moi qui compte 51 points.


Le programme de la semaine 4.

La Force et les Stormers sont exempts de cette journée.

Vendredi.

Crusaders-Blues. A priori les Crusaders vont s'en sortir même s'ils ne sont pas exceptionnels depuis le début de la saison. Mais ils ont 3 victoires !

Rebels-Chiefs. Vu le niveau des Rebels, 5 points sont attendus pour les Chiefs.

Bulls-Sunwolves. Les Sunwolves ont fait de la résistance à Bloemfontein mais ce sera une autre histoire à Pretoria.

Samedi.

Hurricanes-Highlanders. Gros match, grosse affiche mais les Hurricanes restent favoris.

Waratahs-Brumbies. Après un 0 pointé en Afrique du Sud, les Waratahs retrouvent leurs ennemis favoris.

Lions-Reds. Deux équipes qui ont fait un long voyage pour s'affronter.

Sharks-Kings. 5 points dans le museau du requin

Jaguares-Cheetahs. "A quinze on joue" ça marche messieurs les Jaguares !


Le Pascinations

Galles-Irlande 22-9

Italie-France (bo) 18-40

Angleterre (bo)-Ecosse 61-21

Pour la première fois depuis la création du 6 nations, du Pascinations, une équipe gagne deux grands chelems de suite. Enfin cela doit faire une trotte qu'une équipe n'était pas assurée de gagner le tournoi une journée avant la fin.

Le classement.

1.Angleterre 39 (18)

2.Galles 24 (9)

3.Irlande 22 (10)

4.Ecosse 19  (9)

5.France 18 (10)

6.Italie 1 (0)

La bataille pour la seconde place est encore incertaine avec les duels France-Galles, Irlande-Angleterre et Ecosse-Italie.


Affaire parisienne.

La fusion des deux clubs francilio-parisiens me laisse assez perplexe. D'un côté, un club qui allait être lâché par son propriétaire (Thomas Savare) mais qui conserverait une présidence tournante avec Lorenzetti. De l'autre un club qui se barde de noms mais aussi de deux faux entraîneurs, soutenu à mort par un mécène qui ne souhaite pas beaucoup de concurrence. Le pire c'est qu'on parle des deux derniers champions de France. En tout cas la réaction des joueurs du Stade Français est assez vive pour être soulignée : conscients que 80% seront licenciés à la fin de la saison, ils menacent tout simplement de ruiner un projet qui donne l'impression d'avoir été ficelé à la hâte.

Pour moi, et je l'ai écrit dans les commentaires du précédent article, ce n'est que le nouvel épisode de l'histoire d'un Patop 14 largement surévalué et pas fiable économiquement. L'afflux de joueurs étrangers, la plupart moins bien payés, des joueurs français qu'on ne fait pas jouer (donc c'est normal qu'on surpaye les internationaux), tout ça ne fait que tirer vers le bas l'équipe de France, sans que les clubs ne brillent particulièrement (voir les prestations en Bidon Cup).


Classique mondiale de baseball.

Alors que Martin Fourcade a un peu plus fourcadisé le biathlon, la classique mondiale de baseball entame sa deuxième semaine de compétition avec son deuxième tour, disputé à Tokyo et à San Diego.

Dans la poule E (Tokyo), les Cubains sont éliminés après 3 défaites, dont un terrible 1-14 cette nuit contre les Pays-Bas (que composent de nombreux joueurs MLB comme Johnatan Schoop des Orioles, Andrelton Simmons des Angels, Didi Gregorius des Yankees ou Wladimir Balentien, qui détient le record de HR sur une saison en ligue japonaise). D'ailleurs, les Hollandais avaient pulvérisé l'étonnante équipe israélienne -qui avait sorti la Corée du Sud et Taiwan- 12-2. Dans les deux cas, on a appliqué la "mercy rule" : lorsque l'écart est trop important à un moment donné du match, on l'arrête en faveur de l'équipe meneuse. Le Japon compte deux victoires contre les Pays-Bas et Cuba et un autre succès contre Israël les qualifierait alors qu'une victoire israélienne les mettrait à égalité avec les Japonais et les Néerlandais et là, on appliquerait une règle de départage qui qualifierait le premier et obligerait les deux autres à jouer un match d'appui. Mais les Japonais semblent difficiles à battre chez eux (4 matchs, 4 victoires depuis le début de la compétition).

A San Diego, la poule F a débuté cette nuit avec une petite sensation : la victoire de Porto Rico (3-1) sur la République Dominicaine, tenante du titre et invaincue en 13 matchs dans la compétition. Porto Rico n'est pas une petite équipe de baseball : vous y avez les Indiens Francisco Lindor (qui a claqué 2 HR au tour précédent) et Joseph Colon, les Carlos de Houston (Correa et Beltran), Yadier Molina le receveur des Cardinals, Javier Baez des Cubs. Ils sont, ont été ou seront All-Star (pour Baez).

Les Etats-Unis sont passés au deuxième tour par la petite porte et ont été victimes de la remontitude : après avoir mené 5-0 contre les Dominicains, ils ont lâché prise et donné 7 points, dont 4 par Andrew Miller -le releveur étoile des Indians qui fait bien de lâcher les points avant la saison- sur deux home runs.

Et pendant ce temps-là les équipes de la MLB préparent leur saison. Si Michael Brantley va jouer enfin un match de présaison ce soir, Jason Kipnis a des problèmes à l'épaule droite. Même si on est à trois semaines du début de la saison (qui se fera chez les Rangers au Texas), le deuxième but indien ne sera probablement pas aligné au match d'ouverture. Mais les Indians regardent aussi avec attention les prestations de leurs deux meilleurs espoirs : Bradley Zimmer et Franscisco Mejia. Le premier est bon depuis le début de la présaison et frappe mieux : une entrée rapide dans la MLB n'est pas si éloignée que cela, surtout si Brantley ne débute pas la saison. Enfin Mejia, receveur et auteur d'une séquence de 50 matchs consécutifs avec un coup sûr en ligue mineure- a frappé un grand chelem et un home run dans les matchs du week-end. Lui ne sera pas vu dans les majeures mais le jeune espoir de 21 ans pourrait franchir les étapes plus vite que prévu : il va commencer au niveau AA (deux niveaux sous la MLB) en 2017.

D'ailleurs, il se pourrait que prochainement, on voit le franco-cubain Andy Paz jouer un match de présaison. Il a été rappelé lundi par sa franchise, les A's d'Oakland, alors qu'il préparait la saison au niveau AA. S'il ne brille pas par sa puissance, Paz a montré de gros progrès dans ses frappes l'année dernière (où il a frappé pour 32,4% avec 2 HR et 9 doubles en 56 matchs). Le receveur formé à Toulouse est encore jeune -24 ans- et il a eu des difficultés à bien frapper au début de sa carrière dans les mineures (il faut d'abord bien frapper pour s'imposer) mais on peut espérer qu'il continuera sa progression pour arriver, pourquoi pas d'ici 2 ou 3 ans, au niveau des majeures.


26 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Même le Stade Toulousain dont on a longtemps vanté le modèle économique semble avoir quelques soucis.
Une non qualification pour la bidon cup pourrait poser des problèmes.

Gin Tonic a dit…

Mes pronos pour vendredi:

CRUSADERS-Blues
Rebels-CHIEFS(bo)
BULLS(bo)-Sunwolves

Tarswelder a dit…

Toulouse, ce n'est pas le plus gros budget du Patop 14 ? On constate cette année que les grosses écuries (à part Clermont dans une moindre mesure) sont quand même en difficulté.

Non, le Patop 14 n'est pas du tout fiable. Un naufrage économique n'est pas à exclure, tout ça pour aller chercher des noms et ne pas faire jouer des jeunes.

Il faudrait aussi changer le calendrier des transferts : on sait avant la mi-saison qui part. C'est une vaste blague tout ça qui finira mal.

Aloïs 06 a dit…

Le Stade Toulousain est dans la panade justement parce qu'on a prit le problème à l'envers. On a imposé un nombre minimum de joueurs sélectionnable au lieu de limiter le nombre de joueurs non sélectionnable. On a créé un besoin sur le plus grand nombre au lieu de le créer sur le plus petit. Résultat des courses, les bon joueurs Français sont devenus hors de prix.
Et quel sont les postes les plus important dans le rugby ? 9 et 10 !!!!
Du coup les joueurs français évoluant à ces postes sont devenus trop cher par rapport aux joueurs de l'hémisphère sud et les clubs sont allé chercher des sudistes pour former leur charnière.
Comment ce fait il qu'il est plus facile et moins cher d'aller chercher des anciens All Black, Wallabies ou Springboks que des internationaux français ?
La Rochelle avait fait re signé Atonio et Gourdon avant leur sélection mais ils n'ont pas réussi à le faire avec Goujon et ils sont en train de se demander comment ils vont le faire avec Lacroix et Talès.

Tarswelder a dit…

Concernant les salaires des joueurs français, les clubs du Patop 14 sont les premiers responsables. Pourquoi ?

D'abord parlons des joueurs étrangers : si les anciens Blacks sont mieux payés parce qu'ils sont justement cotés, ce sont les Sudafs les plus nombreux. Mais ce sont aussi les moins bons et la plupart n'ont pas été internationaux (en plus on les recrute dans les divisions inférieures). Or les Sudafs sont moins chers car leurs prétentions salariales sont moins élevées.

Ensuite, ces étrangers ont trusté des postes qui ont vidé les Français. Conséquence : les joueurs français sont plus rares et donc plus chers, surtout avec les critères JIFF. Si on avait moins d'étrangers en 10, on aurait plus de Français et leurs salaires seraient moins élevés, du fait de la concurrence.

Enfin, le marché des transferts est totalement dérégulé et absurde : on fait son marché dès le début de la saison pour la saison suivante. Conséquence : tout le monde se précipite chez les clubs et les salaires enflent.

Et on oublie encore et encore la notion de "marché". Combien de supporters, capables d'aller au stade ou d'acheter les produits dérivés peut lever une équipe ? Très peu. Or, la croissance des budgets et des dépenses n'a pas été accompagnée par une croissance des revenus et des potentiels de revenus. Comme au foot, les clubs de rugby n'ont misé que sur les droits télés sans stabiliser leur budget par des investisseurs solides (des entreprises et pas des mécènes).

La Rochelle ne tiendra pas longtemps. Si l'équipe veut être championne, c'est cette année et pas la suivante.

Aloïs 06 a dit…

Tu n'as pas compris ce que je voulais dire.
Les Sudistes ont pour la plupart un meilleur rapport qualité prix que les Français. Le problème est là !

Vu que les clubs sont obligés d'avoir un nombre minimum de joueurs français, la cote des joueurs français est montée en flèche et du coup ça coute moins cher de prendre un étranger de qualité égale.

Si les instances dirigeantes avaient imposé un quota max de joueurs étrangers, la situation serait contraire.

Pour ce qui est de La Rochelle, leur 1ère place est un concourt de circonstances. Cette année, ils ne visaient qu'une place dans les 6. D'après leur tableau de marche, ils sont en avance de 3 ans. Ils ont mis en place une politique de recrutement et de formation avec pour but de jouer les 1ers rôles à partir de la saison 2020-2021.Même si ça me ferait énormément plaisir, je ne suis pas certain que ce serait une bonne chose qu'ils gagnent le Brennus cette année.

Tarswelder a dit…

Oui je sais et avec les accords de Cotonou les Sudafs et joueurs du Pacifique ont débarqué en masse en France. Sauf que les Sudafs sont moins bons. Et encore une fois, la pénurie crée la rareté et fait flamber les prix. On avait quelques bons 10 il y a une décennie. Mais on est allé en chercher ailleurs et le renouvellement des ouvreurs français a été bloqué.

Aloïs 06 a dit…

c'est bien ce que je dis, si on avait limiter le nombre d'étrangers par club, les joueurs Français seraient moins cher.
Je rajouterais également que le fond du problème vient aussi du fait qu'aujourd'hui on veut tout tout de suite et qu'on ne laisse plus aux jeunes le temps de se former.

Tarswelder a dit…

D'une manière générale, la formation a été la grande sacrifiée du Patop 14 comme les Anglais au foot.

Gin Tonic a dit…

On en revient à la comparaison rugby français et foot anglais.
La même chose avec les mêmes conséquences.
Les joueurs SudAf sont pas chers parce qu'un salaire en euros, même moyen, sera toujours mieux que de gagner des Rands qui ne valent rien sorti des frontières. Je me rappelle de Percy Montgomery à l'USAP, à prix cadeau.
Les Iliens ne sont pas chers non plus, mais leurs qualités, notamment physique, sont sans commune mesure.
Le cas de La Rochelle est intéressant: quand j'ai appris le recrutement de Kerr-Barlow, je me suis fait la réflexion de "avec quel budget ?", surtout au vu de l'ensemble du recrutement qui est assez énorme.
Le rugby français marche clairement sur la tête.

Aloïs 06 a dit…

Gin to, Holmes et Januarie s'en vont donc ils ont la place pour Kerr-Barlow. Après je n'ai pas eu l'occasion d'en parler avec quelqu'un du club donc je ne peut pas vous en dire plus. Après pour avoir à plusieurs reprises discuté avec le président Merling, je peux vous dire qu'il ne mettra pas son club dans le rouge pour un joueur.

Elfe a dit…

Mes pronos pour demain :

CRUSADERS - Blues (bd)
Rebels - CHIEFS (bo)
BULLS (bo) - Sunwolves

Gin Tonic a dit…

Je l'espère pour La Rochelle, parce qu'ils sont intéressants à voir jouer.

Tarswelder a dit…

Mes pronos pour le week-end :

CRUSADERS (bo)-Blues

Rebels-CHIEFS (bo)

BULLS (bo)-Sunwolves

HURRICANES-Highlanders

WARATAHS-Brumbies

LIONS (bo)-Reds

SHARKS (bo)-Kings

JAGUARES-Cheetahs

Gin Tonic a dit…

Le reste de mes pronos:

HURRICANES-Highlanders
Waratahs(bd)-BRUMBIES
LIONS(bo)-Reds
SHARKS(bo)-Kings
JAGUARES-Cheetahs(bd)

Elfe a dit…

Mes pronos :

HURRICANES - Highlanders
Waratahs (bd) - BRUMBIES
LIONS - Reds
SHARKS (bo) - Kings
JAGUARES - Cheetahs

Gin Tonic a dit…

20 premières minutes intéressantes de l'EDF.

Gin Tonic a dit…

Je trouve le jaune de Vakatawa sévère.

Aloïs 06 a dit…

Ras le cul !!!!
C'est pas compliqué de gagner contre les Français, il suffit d'avoir un arbitre des Iles Britanniques. Même pas besoin de faire un bon match !
Les gonzes ils ont le droit de faire ce qu'ils veulent dans les mêlées ou sur les regroupement, de toute façon ça se fini toujours de la même manière, pénalité contre la France.

Aloïs 06 a dit…

regroupements avec un s c'est mieux

Aloïs 06 a dit…

Essai de pénalité il connait le briton ?

Gin Tonic a dit…

Cet essai, ils se le seront pelé !!

Aloïs 06 a dit…

Honteux cette arbitre !
Il lui fallait combien de pénalités pour qu'il donne un essai ?
En gros, là, il attendait de pouvoir siffler contre les Français.

Tarswelder a dit…

Lorenzetti renonce à la fusion mais de toutes manières, le SF est condamné.

Aloïs 06 a dit…

Oui mais il reste en vie.

Gin Tonic a dit…

Ou il sera racheté par le Qatar.