lundi 20 février 2017

Présentation du Super Rugby 2017 et quelques nouvelles d'ailleurs

Enfin du rugby aéré, du jeu de mouvement, du rugby tout simplement. La saison 2017 du Super Rugby commence jeudi à Melbourne. L'occasion de vous présenter la compétition.





Un mauvais format faute de mieux.

18 équipes composent l'édition 2017 pour une deuxième année consécutive : 6 sud-africaines, 5 australiennes, 5 néo-zélandaises, 1 argentine et 1 japonaise, en attendant une éventuelle expansion vers les Etats-Unis et les Fidji. Ces équipes sont réparties en deux poules, divisées en 2 conférences chacune : Afrique 1 et 2, Nouvelle-Zélande et Australie pour la conférence australasienne.

Les premiers de chaque conférence sont qualifiés pour les quarts de finale ainsi que les 3 meilleurs bilans de la poule australasienne (10 équipes) et le meilleur bilan des conférences africaines (8 équipes). Contrairement aux années précédentes, la grille de qualification sera fixe : le vainqueur du premier quart de finale affrontera le vainqueur du dernier quart de finale en demie, quelque soit le résultat des quatre quarts.

Le Super rugby de l'an passé a montré quatre problèmes majeurs :

- Certaines équipes sont défavorisées à cause des nombreux voyages qu'ils font. C'est le cas des Jaguares (qui auraient fait 100 000 km en avion l'année dernière) et des Sunwolves.
- Le niveau des équipes est clairement hétérogène : les Sunwolves, les Kings sont vraiment en-dessous de tout (pour les Sunwolves ça se comprend mais les Kings n'existent que pour des raisons politiques). Et entre les conférences, les écarts sont énormes entre la Nouvelle-Zélande et les trois autres.
- Les équipes néo-zélandaises dominent outrageusement la compétition, au point d'avoir envoyé 4 équipes en play-offs. Elles avaient 4 des 5 meilleurs bilans du Super rugby mais une seule avait l'avantage du terrain. Une des réformes possibles n'est-elle pas de privilégier le nombre de points marqués pour déterminer l'avantage du terrain ? Cela existe en NBA et en NHL.
- Le calendrier favorise ou défavorise clairement les uns et les autres. Le fait de ne pas affronter une conférence de l'autre poule constitue un facteur qui joue sur une qualification, surtout quand la conférence à éviter est la conférence néo-zélandaise. C'est le cas de l'Afrique 1, qui est bien désavantagée par rapport à l'Afrique 2. Mais c'est comme ça une année sur deux. Je pense qu'il faut changer ce système, qui existe en NFL, mais qui pèse beaucoup plus dans le Super rugby à cause des écarts de niveau entre les conférences.

Quoi qu'il en soit, il n'y aura pas de changement majeur jusqu'à 2018. Après, une expansion est possible et une refonte de la compétition sera nécessaire.

Présentation des équipes.

Le titre ne devrait pas échapper aux franchises néo-zélandaises. Elles ont une large avance sur les autres nations, qui ont pas mal régressé en 2016. Reste à savoir qui succédera aux Hurricanes :

- Dans la conférence néo-zélandaise, on aura notre match à quatre. Je crois que les Blues seront toujours un peu derrière, même s'ils ne feront pas une mauvaise compétition. Ils joueront les arbitres. Les Hurricanes de Beauden Barrett -le meilleur joueur du monde- sont favoris mais les Chiefs ne sont pas bien loin. Derrière, les Highlanders sont toujours performants, comme les Crusaders -malgré le changement d'entraîneur-. Les Crusaders ont une faiblesse : ils ne sont pas très performants contre les autres franchises néo-zélandaises.

- En Australie, on ne sait plus trop définir la hiérarchie. En effet, le niveau de jeu est très inconstant et les matchs sont soit spectaculaires, soit d'un ennui mortel. On peut supposer qu'il y aura un match à trois entre les Waratahs (s'ils arrivent à mettre de l'ordre dans leur jeu), les Brumbies et les Rebels, dont les progrès constants peuvent leur donner la chance de se qualifier pour la première fois pour les playoffs. Les Reds sont dans l'inconnu et la Western Force est confinée sur le système Dagoba. Mais je n'ai absolument aucune certitude, tant ces équipes sont capables de se couler en règle.

- La conférence africaine 1 se résumera en un duel entre les Stormers et les Bulls. Les Stormers ont enfin compris qu'il fallait marquer des essais pour aller loin (même s'ils se sont crashés en play-offs) et les Bulls restent fidèles à leur jeu : gros pack et des ailiers rapides. Mais ils récupèrent leur jeune ouvreur Handre Pollard, qui avait raté l'exercice 2016. Les Cheetahs et les Sunwolves seront des spectateurs même s'il faudra quand même se méfier des premiers, qui ont gagné la Currie Cup.

- Dans la conférence africaine 2, les Lions avaient créé la sensation en allant jusqu'en finale du Super rugby 2017. Seront-ils capables de rééditer la performance ? Ce sera dur mais leur jeu plaisant et décomplexé tranchait avec les mornes prestations des formations africaines (sauf les Stormers). On attend toujours les Sharks au coin (ou sur la plage). Les Kings devront se faire pulvériser et chaque équipe aura pour ambition de gagner avec le bonus offensif. Enfin les Jaguares devraient progresser mais les difficultés liées aux voyages ont pénalisé l'équipe bien plus qu'on ne le pensait l'année dernière. Mais leur calendrier 2017 semble un peu plus confortable à gérer. D'autant plus que cette conférence évitera les équipes néo-zélandaises.

Le programme de la semaine 1.

Jeudi.

Rebels-Blues

Vendredi

Highlanders-Chiefs

Reds-Sharks

Samedi

Sunwolves-Hurricanes

Crusaders-Brumbies

Waratahs-Force

Cheetahs-Lions

Kings-Jaguares

Stormers-Bulls

Le règlement du système de pronostics (pour Elfe et les autres).

C'est plus compliqué que nos pronos NFL. Il s'agit de parier sur le bon vainqueur mais aussi avec les bons bonus pronostiqués, en sachant que le Super rugby reprend le bonus offensif Patop 14 (sans nuire fondamentalement à la qualité du jeu) : 3 essais d'écart.

Voici comment on attribue les points pour chaque match :

- 4 points pour pronostiquer correctement le vainqueur (ou même un match nul pour les ambitieux !)
- 1 point par bon bonus pronostiqué et réalisé. Notons qu'on accorde un point à un bonus défensif pronostiqué même si ce n'est pas le bon (les bonus sont indépendants du résultat du match).
- (-1) point par bonus pronostiqué et pas réalisé ou pour un bonus non pronostiqué et réalisé. Par exemple, pronostiquer correctement un vainqueur sans bonus, alors qu'un bonus offensif a été réalisé ne rapporte que 3 points. Autre exemple : ne pas pronostiquer un bonus défensif même si on le bon vainqueur ne rapporte aussi que 3 points. Mais ne pas pronostiquer un bonus et ne pas avoir le bon vainqueur entraîne une perte d'un point (voire deux si les deux bonus se produisent dans un match, ce qui s'est produit une fois l'année dernière je crois).

- 5 points sont attribués par franchise qualifiée, qui a été pronostiquée correctement.


Et j'ai découvert un truc... le rugby à 10. Décidément, le 15 frustre de plus en plus de monde.

NBA. A quoi ça sert l'All Star Game ?

C'est un week-end de promotion ni plus ni moins. On pourrait même se dispenser du match des étoiles tant celui-ci en est ridicule : 192 à 182 pour la conférence ouest, soit 8 points marqués par minute. On ne demande pas d'avoir des gros matchs en défense mais qu'on défende un peu, histoire de rendre les choses plus difficiles et plus crédibles. Il est loin le temps où c'était un vrai événement pour lequel on pouvait se lever la nuit. Maintenant, c'est un cirque.

Ca glisse...

Les championnats du monde de ski n'ont pas été une réussite malgré le succès de Tessa Worley. Mais une course reste une course et c'est là la différence avec une saison. En biathlon aussi où la Fourcadisation du biathlon a été contrariée par une forme descendante (rhume ?) du champion catalan, qui n'a remporté qu'un seul titre sur 6 possibles.

Ca pousse du bois.

A Montevideo, on joue aux échecs mais pas uniquement en pente. Et en prime, on dédie un tournoi à Marchel Duchamp, joueur d'échecs et même membre de l'équipe de France. Que je sache, on ne prend même pas la peine de dédier un tournoi à l'artiste franco-américain.

Sinon à Sharjah, aux Emirats Arabes Unis, la Coupe du monde de la FIDE a lancé sa première étape. Maxime Vachier-Lagrave a gagné les deux premières parties et a annulé la troisième alors qu'il était en difficulté. Son sacrifice de pièce lui permet de s'en sortir. Il mène le tournoi pour le moment.

En Iran, le championnat du monde féminin est au stade des quarts de finale. 7 des 8 joueuses restants dépassent les 2500 points Elo, à l'exception d'une des trois Chinoises, Ni Shiqun, qui est à 2399. Comme souvent avec les féminines, les retournements de situation sont légion.

Ca lance et ça frappe.

L'ancien joueur des Indians et des Yankees, Nick Swisher a annoncé sa retraite cette semaine. Arrivé à Cleveland en 2013, il a incarné la relève de la franchise mais les blessures aux genoux ont nui à sa production à partir de 2014. Il occupera un rôle de consultant.

Et puis terminons par ce qui est une ... conjonction. Le propriétaire des Marlins de Miami Jeffrey Loria -considéré comme le pire propriétaire de la MLB, les fans des Expos de Montréal peuvent l'attester- pourrait vendre la franchise à un groupe mené par Joshua Kuchner. Le dit Kuchner est le frère du gendre de l'actuel président des Etats-Unis, qui envisagerait de confier le poste d'ambassadeur en France à ... Jeffrey Loria. Voilà ce que ça donne une clique de milliardaires au pouvoir. Cela me rappelle le passage du film "Le Président" où Gabin tient un conseil de cabinet.

Sinon, Rob Manfred, le commissaire de la MLB, aimerait régler quelques problèmes : d'abord remonter la zone des prises, trop basse et trop défavorable aux frappeurs. Ensuite réduire les temps morts, en proposant qu'un but sur balles intentionnel soit juste annoncé "walk" plutôt qu'envoyer 4 balles loin de la zone des prises. Il parle aussi de réduire la durée des interventions au monticule. Sujet bien sensible chez les joueurs.



ET LA QUESTION QUINTUS !!

Voici la question du jour : Charles Aznavour raconta que sous l'Occupation, il apprit les  Echecs et joua beaucoup avec une personne, qui est évidemment connue pour autre chose. Quelle est cette personne ?

33 commentaires:

Gin Tonic a dit…

La principale question à se poser: les Néo-Zed vont ils de nouveau qualifier 4 équipes pour les PO ?
Je suis d'accord que certaines règles d'organisation des PO mériteraient d'être revues.

Pour la question quintus, je sèche. J'imagine que ça doit être quelqu'un du monde de la chanson ou du cinéma.

Tarswelder a dit…

A moins que les franchises australiennes ne se réveillent, elles n'enverront que le vainqueur de leur conférence. Donc pour moi aussi ce sera 4. Il ne faut pas oublier de faire les pronos.

Concernant la question quintus, il n'appartient pas au monde de la chanson ou du cinéma mais c'est un écrivain et il a été l'objet de chansons et de films (au moins un que je sache).

Gin Tonic a dit…

Pour les pronos, je ferais ça demain ou mercredi soir.

Pour la question quintus, vais encore un peu chercher.

Gin Tonic a dit…

Bon, j'ai trouvé: Missak Manouchian.

Tarswelder a dit…

C'était pas trop dur.

Gin Tonic a dit…

Non. Et le film est de Guédiguian.

Bibbip78 Chess a dit…

Content du début de tournoi de MVL. J'aimerais le voir jouer aux Candidats, et sa meilleure chance de qualification passe par le Grand Prix Series.

Aloïs 06 a dit…

Pour la question Quintus, je dirais Bastagros, vu comment il se traine sur le terrain, il doit bien avoir l'age du vieux Charles.

Aloïs 06 a dit…

Zut j'ai répondu à la question quintus sans lire les coms. Tant pis...
J'étais sûre pourtant d'avoir la bonne réponse

Gin Tonic a dit…

Abus de VUF !

Tarswelder a dit…

Sur le site de l'Epique, Bastagros est devenu 3è ligne !

Gin Tonic a dit…

Alors qu'en réalité il est pilier !

Aloïs 06 a dit…

Ah bon ! Je croyais que c'était un plot !

Gin Tonic a dit…

Pour les pronos:

Qualifiés pour les PO:
Vainqueurs de conférence: Hurricanes, Brumbies, Stormers et Lions.
WC: Chiefs, Huricanes, Crusaders et Bulls.

Pour la 1ère journée:

REBELS-Blues(bd)
Highlanders-CHIEFS
Reds-SHARKS
Sunwolves-HURRICANES(bo)
CRUSADERS(bo)-Brumbies (ben oui, faut commencer la saison en beauté...)
WARATAHS-Force
Cheetahs_LIONS
Kings-JAGUARES
STORMERS-Bulls

Tarswelder a dit…

J'ai failli dire la même chose Aloïs.

Mes pronos pour les PO : Chiefs, Hurricanes, Highlanders, Crusaders, Waratahs, Lions, Stormers, Bulls.

La première journée.

REBELS-Blues (bd)

HIGHLANDERS-Chiefs (bd)

Reds-SHARKS

Sunwolves-HURRICANES (bo)

CRUSADERS-Brumbies

WARATAHS-Force

Cheetahs-LIONS

Kings-JAGUARES (bo)

STORMERS-Bulls (bd)

Elfe a dit…

Bon je pars avec un handicap car j'ai déjà loupé un match, quelle idée de commencer un jeudi matin.

Mes vainqueurs de conférences : Hurricanes, Brumbies, Stormers et Lions.
Mes autres qualifiées : Highlanders, Chiefs, Crusaders et Sharks.

Mes 2 pronos de demain (je ferai les autres demain a-m)

HIGHLANDERS-Chiefs
Reds-SHARKS

Tarswelder a dit…

Tu n'as pas de handicap, tu as juste 0 point. Sinon, Gin To et moi avons -2 !

Gin Tonic a dit…

Les Blues, à priori l'équipe Néo-Zed la plus faible, qui explose les Rebels chez eux, ça promet....

Tarswelder a dit…

Je commence en fanfare : 3 mauvais pronostics et 4 mauvais bonus !

Gin Tonic a dit…

Je fais pas beaucoup mieux avec 1 seul bon prono et les bonus en vrac.

Elfe a dit…

Bon pour le moment je vais jouer sans les bonus sauf pour les Sunwolves qui sont faibles.

Sunwolves-HURRICANES(bo)
CRUSADERS-Brumbies
WARATAHS-Force
Cheetahs-LIONS
Kings-JAGUARES
STORMERS-Bulls

Tarswelder a dit…

Les Hurricanes ont massacré les Sunwolves (13 essais marqués en 60 minutes). Les Crusaders et les Waratahs gagnent mais c'était poussif et pas loin de la purge.

Gin Tonic a dit…

Et les bourricots de pseudos-journalistes de FT me fatiguent !

Gin Tonic a dit…

Ceci dit, les Croisés n'étaient pas loin du bo.

Tarswelder a dit…

C'est souvent comme ça en début de saison. Les Cheetahs sont meilleurs avec un maillot orange (contre les rouges des Lions c'est bien pensé).

Et ces journaleux de FT qui nous rebâchent que la France n'a pas gagné à l'extérieur depuis 4 matchs. Ah ouais ? Moi je compte une défaite depuis la victoire en juin en Argentine. Mais il faut savoir être rigoureux. En plus, ils disent que les Anglais sont devants les Ecossais après la victoire du chardon. Ils n'ont pas intégré le nouveau système de points (Ecosse 9, Angleterre 8).

L'incapacité à progresser est vraiment insupportable. Comme nous dire qu'Huget c'est le "french flair".

Aloïs 06 a dit…

Quand on voit comment les Écossais ont réussi à faire déjouer les Gallois, je me dis que les Français n'avaient finalement pas si mal joué lors de leur victoire à Paris.
Hâte de lire ce que les "spécialistes" de l'équipe qui ont descendu l'EDF il y a deux semaines vont dire sur les Gallois.

Aloïs 06 a dit…

Il faudrait pouvoir déconnecter les commentaires et ne garder que l'ambiance du match.

Tarswelder a dit…

Je me demande sur le site de France tv si on ne peut pas avoir ça. Sinon je mets Sud Radio sur internet.

C'est certain que la perf des Français est réhaussée par la prestation de l'Ecosse. Les Ecossais n'ont pas de première ligne mais le reste est quand même pas mal du tout, voire excellent avec Hogg.

Tarswelder a dit…

Défaite logique mais courageuse tant l'équipe n'a pas eu le ballon. Le Roux est une catastrophe ambulante.

Gin Tonic a dit…

C'est le plus embêtant, d'avoir été autant privé de ballons .

Gin Tonic a dit…

Comme d'hab un bon début des Italiens avec une petite trouvaille sur les (non) rucks.

Gin Tonic a dit…

Et comme d'hab, ils craquent.

Tarswelder a dit…

C'est le principe d'avoir plus de joueurs pour stopper l'action suivante et avoir une chance supplémentaire de récupérer le ballon. Dans le sud, on n'envoie que 2-3 joueurs sur les rucks et si on n'a pas de chance de récupérer le ballon au sol, on ne cherche même pas à lutter.