lundi 1 août 2016

Demi-finales du Super rugby et le reste d'intéressant.

L'aventure du Super rugby s'achèvera ce samedi. Elle couronnera un champion inédit mais au terme d'une finale dont les protagonistes sont logiquement présents, si on se fie au classement de la saison régulière.




Hurricanes (bo)-Chiefs : 25-9. 3 essais à 0, une défense de fer (même en infériorité numérique), c'est la recette de la victoire des Hurricanes, qui ont dégoûté les Chiefs. Ils retourneront en finale, encore à domicile.

Lions-Highlanders 42-30. Le score aurait pu être plus sévère si les Lions n'avaient pas un peu lâché en fin de match. Ils ont fait une énorme partie contre les Highlanders, qui ont toujours couru après le fauve, sans jamais le rattraper. Une belle mention au jeu au pied des Lions, à Elton Jantjes (qui mériterait peut-être une place de titulaire chez les Boks), au troisième ligne Jaco Kriel et ... à Eliott Dixon, le troisième ligne des Highlanders, auteur d'un fabuleux raté au moment d'aller marquer un essai qui aurait relancé les Highlanders.

La finale.

Les Hurricanes recevront une deuxième année de suite en finale mais cette fois-ci ce sont les Lions. Ces derniers atteignent pour la première fois la finale du Super rugby, après deux demies en 2000 et 2001. Ce sera difficile pour les joueurs du Transvaal d'aller gagner à Wellington car les Hurricanes sont proprement impressionnants depuis la reprise de la compétition et ils jouent chez eux.

Le match des pronostiqueurs.

Je gagne la semaine par 6 à 3 mais Gin Tonic reste devant (377 à 376).

La semaine des Indians.

Après avoir partagé la série contre les Nationals de Washington, les Indians ont balayé les Ahtletics d'Oakland. Avec 4 victoires en 5 matchs, ils restent devant les Tigers de Detroit, avec 4,5 matchs d'avance.

La période des transferts s'achève se lundi soir (en fait les échanges directs sans passer par des mises en ballottage). Les Indians ont fait l'acquisition du releveur des Yankees Andrew Miller. Cet excellent gaucher renforcera le groupe des releveurs. Les Indians ont échangé en retour 4 joueurs dont l'espoir numéro un, Clint Frazier. Mais cela n'a des conséquences que limitées à terme : en effet, avec l'émergence inattendue de Tyler Naquin, le poste de voltigeur est bien pourvu. En plus, Frazier n'est pas le joueur auquel les Indians tiennent le plus et Miller reste sous contrat jusqu'en 2018 inclus.

Par contre, la sensation a été l'échec du transfert de Johnathan Lucroy. Les Brewers de Milwaukee et les Indians s'étaient entendus mais Lucroy a fait jouer sa clause de non-échange, qui concernait les Indians. Pourtant, il voulait rejoindre une équipe en course pour les playoffs (les Indians ont le meilleur bilan de la ligue Américaine) mais il craignait de perdre du temps de jeu l'année prochaine. Or, les Indians lui ont garanti une place de titulaire mais il est possible que Lucroy ne voulait pas quitter le poste de receveur, qu'il aurait un peu partagé avec Yan Gomes (actuellement blessé).

Ailleurs.

Maxime Vachier-Lagrave est officiellement numéro deux mondial du classement échiquéen. Il a renforcé sa position en gagnant un match contre le septuple champion de Russie Peter Svidler (8,5 à 3,5) à Bienne. Il sera le favori de la Sinquefield Cup, qui commencera jeudi à Saint-Louis (parties à partir de 20 heures). Une victoire serait le plus grand trophée de sa carrière.

Et vendredi, il paraît que des Jeux Olympiques vont commencer à Rio. Je ne sais pas si je vais les suivre comme avant. Le CIO me fait gerber. Il faudrait le dissoudre (comme la FIFA) ou purger les membres.

Enfin dans la série, "le sport ce n'est pas vraiment de l'économie rationnelle", nous avons le RC Lens qui est racheté par l'Athletico Madrid (club endetté) et un fonds luxembourgeois (pays connu pour sa transparence fiscale), un championnat qui porte le nom d'une chaîne de pizzas (il faut bien faire quelque chose quand on s'ennuie devant le football français). Bref tout va bien dans le milieu du football, qui prive de plus en plus de personnes du spectacle qui a désormais lieu 365 jours par an (on nous bassine avec les compétitions jeunes quand les seniors sont à frimer sur Instagram pendant leurs vacances "de merde" dixit un joueur français).

5 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Une finale en effet assez logique.
Sur le superbe raté de Dixon, si ma mémoire est bonne, il y avait de toute façon un en-avant sur la passe entre Sopoaga (si je me rappelle bien) et lui.

Malgré le très beau parcours des Lions, pour la finale, ça sera pour moi les Hurricanes avec le bo.

Concernant les JO, pas sur moi aussi que je les suive très attentivement comme je l'ai déjà dit, pour les mêmes raisons.

Tarswelder a dit…

Oui il y avait en avant.

Si tu n'avais pas dit Hurricanes avec le bo, j'aurai mis pareil. Ce sera sans le bo pour moi (pour la gagne parce que sinon j'étais d'accord).

Gin Tonic a dit…

Ca parait logique comme résultat possible.

Tarswelder a dit…

Je serai le sélectionneur des Boks, je chercherai plutôt à voir les Lions plutôt qu'aller chercher les joueurs du Patop 14 !

Gin Tonic a dit…

Je suis bien d'accord.
Cette équipe amène une vraie fraîcheur par rapport au jeu assez stéréotypé des autres franchises Sud-Af et des Boks.