mardi 12 juillet 2016

Super rugby semaine 16 et autres choses intéressantes.

Avant-dernière journée de la saison régulière. A une ou deux exceptions près, on sait qui seront les 8 qualifiés pour les playoffs. Les matchs de la journée 16 ont été marqués par une avalanche d'essais et plein de bonus offensifs (7) pour aucun défensif (qui sont de plus en plus en voie de disparition).




Les matchs.

Blues (bo)-Brumbies 40-15. Ce match illustre parfaitement la domination des équipes néo-zélandaises sur le reste de la compétition. Les Brumbies n'ont pas vraiment existé.

Reds-Chiefs (bo) 5-50. Même phrase que pour le match précédent : supprimez "vraiment".

Lions (bo)-Kings 57-21. Les Kings ont fait de la résistance pendant 50 minutes. Puis ils ont pris deux jaunes et les Lions les ont massacré ensuite.

Crusaders (bo)-Rebels 85-26. Pendant un moment, j'ai cru que les Crusaders allaient battre le record de points marqués en un match. A ce niveau-là, c'en est ridicule il faut l'admettre.

Waratahs-Hurricanes 17-28. Les Waratahs devaient sortir le grand jeu pour gagner mais les Hurricanes remportent un précieux succès. Un camouflet pour les Syndeysiders.

Force-Stormers (bo) 3-22. La Force ne vaut rien et les Stormers ne se sont pas trop employés pour gagner le point de bonus offensif.

Bulls (bo)-Sunwolves 50-3. Voir les commentaires des deux premiers matchs (qui peuvent s'appliquer à d'autres).

Sharks-Cheetahs 26-10. L'autre match sans une flopée d'essais. Les Sharks sont quand même assez laborieux.

Jaguares-Highlanders (bo) 8-34. Les champions font le job. (Voir commentaires pour les deux premiers matchs).

Le classement.

Les équipes qualifiées :
- Les Lions, vainqueurs de la conférence 2 sud-africaine et du groupe sudaf en général
- Les Stormers, vainqueurs de la conférence 1 sud-africaine.
- Les Chiefs, les Crusaders, les Highlanders et les Hurricanes sont qualifiées au sein de la conférence néo-zélandaise. Mathématiquement, les quatre équipes peuvent toutes remporter la conférence : elles ne sont séparées que de 3 points.

Il reste donc à attribuer le titre de conférence en Australie où les Brumbies et les Waratahs sont à égalité et entre les Bulls et les Sharks (2 points d'avance pour les Sharks). Cependant le calendrier de la journée 17 donne un énorme/décisif avantage aux Brumbies sur les Waratahs (avec l'avantage en cas d'égalité de points au nombre de victoires) et aux Sharks sur les Bulls.

Le programme de la semaine 17.

Blues-Waratahs. Les Waratahs doivent absolument gagner avec le bonus offensif pour espérer se qualifier. Pas évident quand on voit leur précédente prestation et le régal des Blues contre les Brumbies.

Reds-Rebels. A quoi s'attendre. On espère passer un bon moment.

Sharks-Sunwolves. Une victoire suffit aux Sharks pour se qualifier. Ce sera le 8è rang parmi les quarts de finalistes.

Crusaders-Hurricanes. Match crucial et indécis : les Hurricanes sont capables de tout et les Crusaders ont beaucoup de mal contre les autres équipes néo-zélandaises.

Highlanders-Chiefs. Les Highlanders peuvent toujours gagner la conférence s'ils battent les Chiefs, si les Crusaders ne gagnent pas, s'ils marquent autant ou plus de points de classement que les Hurricanes. Après ça se jouera à la différence de points. Les Chiefs, eux, visent à conserver la première place de la conférence (et le 2è rang au moins du classement général).

Brumbies-Force. Les Brumbies auront l'avantage de savoir quoi faire puisque les Waratahs auront joué la veille.

Stormers-Kings. Match sans intérêt : les Stormers auront le numéro 3 pendant les playoffs.

Cheetahs-Bulls. Normalement le match est sans enjeu puisque les Sharks devraient avoir fait le nécessaire contre les Kings la veille.

Jaguares-Lions. Les Lions pour l'histoire. Qualifiés pour la première fois depuis 2001, ils pourraient décrocher le premier rang de la saison régulière en cas de victoire bonifiée en Argentine ou selon les résultats des Chiefs et des Crusaders.

Pour l'instant les quarts de finale sont les suivants :

Lions-Sharks
Chiefs-Hurricanes
Stormers-Highlanders
Brumbies-Crusaders.



Le match des pronostiqueurs.

Gin Tonic a bien repris et il gagne encore la semaine par 31 à 30. Il possède 5 points d'avance (329 à 324).

Et les Indians ?

Ils connaissent un petit coup de moins bien, enfin surtout les lanceurs partants qui ont été exceptionnels au mois de juin. L'intermède du All-Star Game, qui se dispute cette nuit à San Diego, va faire du bien pour donner quelques jours de repos supplémentaires. Les Indians ont un bilan de 3 victoires et 4 défaites à domicile contre les Tigers de Detroit (qui ont enfin arraché une victoire après 11 défaites de rang) et les Yankees. Mais comme l'opposition dans la division n'est pas plus inspirée, les Indians conservent une bonne marge d'avance (52-36) sur Detroit (6,5 matchs) et les White Sox de Chicago et Kansas City (7 matchs). En fin de semaine, les Indians seront à Minnesota et ils devront l'emporter contre la plus faible équipe de la ligue américaine.

Pour l'All-Star Game, Francisco Lindor et Corey Kluber représenteront les Indians. Lindor a été sélectionné comme remplaçant, Kluber a été repêché après le forfait du lanceur de Toronto Marco Estrada. Mais Danny Salazar, qui devait participer au match, a déclaré forfait en raison de douleurs au bras. Sa (mauvaise) dernière prestation samedi avait donc une explication, lui qui a été élu lanceur du mois de juin dans l'Américaine.

La question mythique.

Pourquoi doit-on laisser les fenêtres ouvertes et crier à chaque action devant un match de foot ? Doit-on rendre insupportable nos comportements sous prétexte qu'on regarde un événement sportif ? Et pour chaque action ? Ben non.

En tout cas, la finale de l'Euro, comme la compétition, m'a laissé complètement indifférent. Quant au fameux engouement des Français, il est largement relatif : je rappelle qu'en 1998, les Français descendaient les Champs-Elysées dès les quarts de finale, qu'on entendait les klaxons dès ce moment-là. C'était timide après la demi-finale.

Et puis de toutes façons, il y a une certaine morale. Parmi les joueurs français, il y en a qui ont fait partie de la mascarade de 2010. Jamais personne n'a exprimé des regrets sur leur comportement (et surtout pas l'autre abruti qui demande pardon pour un match perdu). C'est donc qu'ils ne regrettent pas. Donc, il faut que leur palmarès en équipe nationale reste vierge : autant la pleureuse chasseuse de taupes, que l'insignifiant portier bien propre sur lui. Sans compter le rôle obscur joué par le sélectionneur.

En tout cas, il paraît que cet Euro était merdique au niveau du jeu. Et que le Portugal était l'exemple de la médiocrité de ce jeu : il mérite donc son plein succès. En tout cas, les fantômes ont été chassés : la France a été enfin battue par le Portugal, après avoir enfin battu l'Allemagne (en tournoi final), qui avait enfin battu l'Italie, qui avait enfin battu l'Espagne.

Mais rassurez-vous, dans la série merdique, nous avons le championnat de France des pharmacies. Avec juste une remarque : la vue aérienne d'Oradour-sur-Glane, impressionnante quand même, mais où le soi-disant journaliste oublie de mentionner la présence de soldats alsaciens dans la division Das Reich. Alors on a toujours du mal à notre passé, même quand la vérité est avérée (et les coupables français amnistiés). Je suis de ceux qui sont toujours pour qu'on parle de tout et pas seulement de ce qui nous arrange.
Et ailleurs encore.

En NBA, Tim Duncan a pris sa retraite. Le roi du tir sur la planche se retire à 40 ans, sans tintamarre. Il est l'homme des Spurs. Autre fait : il n'a jamais manqué les playoffs en 19 ans de carrière. Juste énorme. Tony Parker, son ancien coéquipier, ira donc avec les Bleus à Rio avec Rudi Gobert, qui viendra avec ses "frères" défendre nos couleurs (ça veut dire quoi frère ici ?)

Enfin à Wimbledon on pourra signaler l'exploit du double français qui a battu ... un autre double français en finale. Oui oui, ce n'est pas une parodie des Inconnus mais si Wimbledon redevient Wimbledon (avec un gazon plus rapide), alors j'aimerai à nouveau le seul tournoi de tennis qui m'intéresse.


6 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Les sports co français seront bien représentés à Rio avec de réelles chances de médailles.

J'ai regardé la finale de l'Euro et me suis bien emmerdé... Pour le reste du tournoi, j'ai pas trop suivi. Quelques bouts de match par ci par la comme le but de Payet en fin de match contre je sais plus qui en allumant la télé après un retour de Paris.

Pour le Super Rugby, je n'ai pu voir que les résumés comme l'orgie d'essais des Crusaders.

Un grand monsieur, Tim Duncan. Et, d'après ce que j'ai pu lire, avec Parker et Ginobili, un des trios les plus prolifiques de l'histoire de la NBA.

Gin Tonic a dit…

Et puis, je vais faire ma minute "c'était mieux avant": le Winbledon de l'époque des McEnroe, Borg, Connors, Becker ou Edberg c'était quelque chose !
Un gazon rapide, de très grands joueurs avec de vraies personnalités, du service/volée, bref, du tennis comme je l'aimais.

Tarswelder a dit…

Duncan est le joueur qui a gagné le plus de matchs avec une seule franchise (plus de 1000 victoires). C'est le meilleur ailier fort de l'histoire.

Ca fait plus de 10 ans qu'on a ralenti le gazon de Wimbledon. On voulait des échanges mais on a tué le jeu de volée.

Le but de Payet c'était contre la Roumanie je crois.

Les sports co à Rio seront tous là, sauf le foot masculin, le volley féminin je pense. Avec à chaque fois des chances réelles de médaille (voire de titre pour le hand et le volley mais pour le hand ce sera chaud avec les absents).

Gin Tonic a dit…

Je suis quand même confiant pour le hand: mon passé, donc un peu de supportérisme, et puis, ça serait tellement énorme.

Cette présence massive (le foot absent, je m'en tape complètement) des sports co montre un vrai savoir faire, quand on veut et qu'on met des vraies valeurs en avant.

Sinon, le ralentissement du gazon à Wimbledon est une monstrueuse connerie faite pour plaire aux sponsors et au troupeau d'abrutis ignares qui achète des raquettes parce que "ça le fait".

Gin Tonic a dit…

Mes pronos:

BLUES-Waratahs
REDS-Rebels
SHARKS(bo)-Sunwolves
CRUSADERS-Hurricanes
Highlanders(bd)-CHIEFS
BRUMBIES(bo)-Force
STORMERS(bo)-Kings
CHEETAHS-Bulls
Jaguares-LIONS

Tarswelder a dit…

Les miens (et je prends des risques)

Blues (bd)-WARATAHS (si si j'ose)
Reds-REBELS
SHARKS (bo)-Sunwolves
Crusaders (bd)-HURRICANES (selon le principe que les Crusaders ne gagnent pas contre les équipes néo-zélandaises)
Highlanders (bd)-CHIEFS
BRUMBIES (bo)-Force
STORMERS (bo)-Kings
Cheetahs-BULLS
Jaguares-LIONS