lundi 18 juillet 2016

17è et dernière journée du Super rugby, plus le reste qui est intéressant (ou pas)


La fin de la saison régulière de Super rugby est arrivée. Il y avait encore pas mal d'enjeux : qui allait terminer en tête de la saison régulière ? Qui allait gagner la conférence néo-zélandaise ? Qui des Brumbies ou des Waratahs remportera l'australienne ? Les Sharks s'effrondreront-ils ?
La réponse dans la suite avec les nouvelles des Indians et la blague truquée de la semaine.





Les matchs

Blues-Waratahs 34-28. Les Waratahs étaient condamnés à gagner. Ils ont livré une belle bataille mais les Blues étaient tout simplement plus forts.

Reds-Rebels 28-31. Les Rebels ont mené la course devant et les Reds ont fait un de leurs meilleurs matchs de la saison.

Sharks-Sunwolves 40-29. Pas de bonus pour les Sharks mais l'essentiel était de gagner.

Crusaders-Hurricanes (bo) 10-35. Les Hurricanes ont tapé sur la table et ils infligent une belle raclée aux Crusaders. Comme je l'ai déjà écrit, les Croisés ne sont pas bons contre les équipes néo-zélandaises (2 victoires en 6 matchs).

Highlanders-Chiefs 25-15. Un match d'une intensité énorme mais avec beaucoup de jeu et d'envie. Le carton jaune des Chiefs leur coûte en grande partie la défaite.

Brumbies-Force 24-10. Les Brumbies avaient besoin de ne pas perdre. Ils ont gagné une vraie purge.

Stormers (bo)-Kings 52-24. Un quadruplé pour le centre Huw Jones et un triplé pour l'ailier Leonin Zas

Cheetahs-Bulls (bo) 17-43. Pour l'honneur les Bulls ont fini en force.

Jaguares-Lions 34-22. Les Lions ont dominé la première mi-temps. Et ils prennent un carton jaune qui les font sortir du match. Un coup dur car la première place de la saison régulière était à leur portée.

Le classement final.

La saison régulière a confirmé l'écrasante domination du rugby néo-zélandais : les quatre franchises qualifiées occupent les six premiers rangs en terme de points et le bilan est sans appel : 37 victoires, 7 défaites et un match nul pour les franchises néo-zélandaises contre les franchises des autres pays.

Les Lions se qualifient pour la première fois depuis 15 ans. La franchise redécolle depuis deux ans. A l'inverse, les équipes australiennes se sont littéralement effondrées. Sincèrement, j'attendais beaucoup mieux des Brumbies, qui pouvaient marquer beaucoup plus de points mais ils ont été massacrés par les équipes néo-zélandaises (1 victoire lors de la première journée contre les Hurricanes, 4 défaites cuisantes).

Le match des pronostiqueurs.

Coup de massue. Je remporte largement la semaine par 19 à 10 et, du coup, pour la première fois (ou presque je ne me souviens plus), je passe en tête dans le match qui m'oppose à Gin Tonic (343 contre 339).

Mais on va ajouter 5 points par bonne équipe pronostiquée : je marque 20 points et Gin Tonic 25 et il reprend la tête à l'entame des playoffs (364 contre 363).

Le programme des playoffs.

Vendredi.

Brumbies-Highlanders. Les champions en titre ont un bon coup à jouer mais attention, les Brumbies peuvent créer l'exploit.

Samedi.

Hurricanes-Sharks. L'affiche la plus déséquilibrée même si les Sharks sont toujours capables d'un exploit. Mais lorsqu'on a vu les perfs des Hurricanes ces dernières semaines (gagner aux Tahs et aux Crusaders coup sur coup ce n'est pas rien), on peut rester dubitatif.

Lions-Crusaders. Les Crusaders ont gagné en saison régulière à Johannesburg 43-37. Ils ont les moyens de récidiver.

Stormers-Chiefs. Sans doute l'affiche la plus défavorable pour les équipes néo-zélandaises.

Du côté des Indians.

Avant de revenir à la saison régulière, le All-Star Game s'est déroulé en début de semaine à San Diego. Giancarlo Stanton -le plus gros contrat dans l'histoire des sport collectifs- a dominé le concours de home runs : il remporte la finale et il a frappé 61 home runs en trois tours, un record.

Le match des étoiles a été remporté par la Ligue Américaine 4-2. Le champion de celle-ci disposera de l'avantage du terrain dans la série mondiale contre le champion de la Ligue Nationale. Les hommes du match ont été les joueurs des Royals de Kansas City Salvador Perez et Eric Hosmer (1 HR et 2 points produits chacun). C'est le lanceur des Indians Corey Kluber qui a été crédité de la victoire : il a lancé en deuxième manche après que l'Américaine ait pris les devants sans jamais perdre l'avantage.

La saison a repris en fin de semaine : les Indians se déplaçaient à Minneapolis contre les Twins du Minnesota. Les Indiens auraient dû gagner les trois matchs mais leur relève a flanché dans la deuxième rencontre perdue en prolongation. Alors que la fin de la période des transferts s'approche, il faut rechercher des releveurs et sans doute un receveur, puisque Yan Gomes s'est blessé dimanche. Sa saison était misérable en attaque mais son boulot comme receveur était remarquable. Est-ce que les Indians lâcheront des espoirs pour récupérer l'excellent receveur des Brewers de Milwaukee Jonathan Lucroy ? Pas sûr.

Si vous ne pensiez pas que c'était truqué ben maintenant c'est fait.

Je fais allusion à l'ahurissante affaire du mont Ventoux. Ou comment le maillot jaune Froome, qui a percuté un autre coureur, qui avait percuté une moto, qui était bloquée par la foule, se met à courir de panique. Normalement, il aurait dû être mis hors course (il n'a pas le droit de courir à pied), normalement c'est un incident de course (c'est la défaillance de l'organisation) mais non, on le crédite du même temps que son camarade du groupe qui était devant. Soi-disant au nom de l'équité. Evidemment, lorsque deux grands groupes de médias (Amaury qui contrôle ASO et l'Equipe, le Parisien et plein d'autres choses, avec un directeur du Tour de France symbole de la corruption du cyclisme ; de l'autre côté Sky) ont des intérêts communs, on s'arrange. Demandez aussi à Greg Van Amermaet : le coureur belge avait été renversé par une moto lors de la classique de San Sébastien, alors qu'il était en tête. On lui a redonné son avance ? Ben non, il a fini derrière les autres.

Et je ne parle pas des autres tricheries qui ont eu lieu ici ou là.

Comme quoi, continuez à ne pas regarder le tour de France.


8 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Verrons nous 4 équipes néo-zélandaises en demi ?

Les étapes de montagne sont de plus en plus du grand guignol avec ces troupeaux d'abrutis prêts à fausser une course dans l'espoir d'être vus à la télé. A ne pas regarder en effet.

Tarswelder a dit…

Pas impossible qu'on ait un grand chelem néo-zélandais. Les Chiefs devront mieux faire cet la tache des Highlanders n'est pascsi simple.

Gin Tonic a dit…

T'as picolé avant d'écrire ton post !

Gin Tonic a dit…

Je joue le grand chelem néo-zélandais:

Brumbies-HIGHLANDERS
HURRICANES(bo)-Sharks
Lions-CRUSADERS
STORMERS(bd)-CHIEFS

Tarswelder a dit…

C'est tentant mais non :

Brumbies-HIGHLANDERS
HURRICANES (bo)-Sharks
Lions-CRUSADERS
STORMERS-Chiefs

Gin Tonic a dit…

Je viens de voir la victoire des Highlanders sur Canal: ça a été dans la douleur.

Tarswelder a dit…

Victoire impressionnante des Lions. J'avoue que j'avais hésité à pronostiquer les Crusaders mais je me suis dit que la défaite en Argentine pouvait montrer des signes de faiblesses des Lions.

Les Hurricanes ont fait une démonstration contre les Sharks.

Gin Tonic a dit…

Pas pu voir les matchs pour cause de bringue....