mardi 28 juin 2016

Euphorie, optimisme et "exitentialisme"... en attendant le retour du Super rugby

L'euphorie, c'est à Cleveland, l'optimisme c'est en Argentine et l'exitentialisme, c'est en Angleterre. Voici les trois principaux thèmes de la rubrique hebdomadaire insipide. Mais le Super rugby est de retour !!! Attention !






Euphorie.

Oui, l'euphorie envahit la ville de Cleveland. Après le titre des Cavaliers, les Indians ont littéralement pris feu la semaine dernière : 6 matchs, 6 victoires, dont 3 à Detroit avec la manière. Les Tigers ont longtemps été la bête noire des Indiens mais là, ils ont perdu les 9 matchs qui les ont opposés aux Clevelanders depuis le début de la saison. Sur les 6 victoires, il y a eu 3 matchs complets du lanceur partant (Kluber, Bauer, Carrasco). D'ailleurs, les partants des Indians ont réduit leurs potes de la relève au chômage technique. Et voilà Cleveland en tête de la division (45-30) sur une séquence de 10 victoires de rang après le premier succès à Atlanta. Les Royals de Kansas City (40-35) suivent à distance.

Je reviendrai la semaine prochaine sur un article de bilan de mi-saison pour souligner la perf des Indians mais aussi des Rangers du Texas, des Marlins de Miami et des Giants de San Francisco, toujours au top les années paires.

Optimisme.

L'optimisme c'est en Argentine qu'on peut la trouver. La victoire 27-0 des Bleus remodelés contre les Pumas remodelés un peu n'est pas sans conséquences : la France repasse 7è au classement mondial (l'Argentine perd du terrain). Surtout, la victoire concrétise les promesses vues dans cette tournée : le jeune Baptiste Serin se comporte comme un vrai demi de mêlée et pourrait nous débarrasser définitivement du parayachvilisme avilissant qui touche les 9 français. Machenaud et ses plaquages cathédrales pourrait aussi perdre sa place de titulaire pour novembre.

La troisième ligne Picamoles-Gourdon-Goujon est bonne en attaque et en défense. Il faut absolument arrêter de compter sur Bernard Le Roux, l'inutile titulaire. Non, il faut des joueurs présents dans le jeu.

D'une manière générale, le pack français a été dominateur. C'est un élément clé qui facilite le travail de la charnière (Trinh-Duc n'a pas été mauvais dans ces conditions). Il faut juste que Maestri s'achète des neurones.

La ligne de trois-quarts reste quand même un chantier : à part Médard, inspiré contre les Argentins, je n'ai pas vu de joueur qui en a imposé : mention quand même à Lamerat.

Alors certes on ne doit pas s'enflammer. Il faut voir comment Novès va gérer tout ça. Mais il a au moins une autre idée du jeu que de pousser en mêlée pour faire faute et jouer 50 minutes de temps de jeu effectif (qui était le projet de jeu de son prédécesseur). A voir en novembre.

La finale du Patop 14 a été belle en suspens mais pauvre en jeu. Le Racing de l'insupportable tandem Labit-Travers (qui adore insulter les arbitres aussi) a déjoué le décervelé Bernard Laporte à 14 contre 15. Pour n'avoir pas joué et pour avoir commis des fautes bêtes, Toulon a donné ses chances au Racing, qui les a saisies. Et quand on a joué, ben on a eu des essais (et des pas moches). On découvre que Rokocoko reste un des meilleurs ailiers du monde (alors qu'Habana était officiellement inscrit sur la feuille de match) pour l'essai de classe de la finale. Mais sincèrement, la finale a été médiocre à cause des fautes toulonnaises.

L'exitentialisme (ou quand on dégage on est heureux d'aller voir ailleurs car on ne gagne pas en Europe).

"Sachez qu'entre l'Europe et le grand large, nous choisirons toujours le grand large" disait Winston Churchill à De Gaulle (qui a libéré la France par un seul discours selon certains). Ben oui. L'Europe n'est plus l'avenir de l'Angleterre. Au foot, c'est le Britexit car des nations britanniques, seules les Gallois sont en quarts. Les Anglais sont nuls en foot mais on le sait : ils ne peuvent gagner que chez eux, en trichant à l'aide de l'arbitrage et à Wembley. La défaite contre l'Islande me fait penser au traumatisme qui s'est produit un certain 25 novembre 1953 à Wembley.

Non, le bonheur anglais reste dans le grand large du Commonwealth. La tournée australienne était déjà historique, elle l'est encore plus avec cette troisième victoire contre les Wallabies, au terme d'un match épique (44-40) qui nous rappelle que les grands matchs, ce ne sont pas les 108 pénalités sifflées en finale dans la Catalogne Sud.

Les Gallois ont gagné au foot mais au rugby, ils en avaient plein les pattes. Les Blacks sont lancés et les ont pulvérisé 46-6. Beauden Barrett marque des points pour le poste d'ouvreur pour le Rugby Championship.

En Afrique du Sud, les Irlandais ont encore été un peu trop courts. Ils perdent 19-13 contre les Boks qui ne m'ont pas tellement rassuré. Finalement, le Championship 2016 risque de se terminer de la façon suivante : les Blacks avec 6 victoires.

A noter la victoire sans essai des Ecossais au Japon (21-16), des Etats-Unis sur la Russie dans la "New Cold War Cup" (25-0) et des Samoa sur le Tonga dans la Coupe Pacifique (30-10). Enfin l'Italie s'impose au Canada 20-18.

Et le Super rugby ?

Ca reprend vendredi. Pour mémoire, c'est un mini championnat-match qui oppose Gin Tonic à moi-même puisque nous sommes à égalité avec 269 points. La compétition entame une mini-phase décisive où les dynamiques ont été cassées par la période des tests.


Le programme de la semaine.


Chiefs-Crusaders. Première place de la conférence néo-zélandaise et de la compétition en vue.

Brumbies-Reds. Assez décevants cette saison, les Brumbies doivent flamber dans le sprint final pour arracher le seul billet pour une équipe australienne (enfin c'est probable).

Sunwolves-Waratahs. 5 points ou rien pour les Tahs.

Hurricanes-Blues. Les Hurricanes peuvent encore croire gagner la division mais il faudra faire le plein de points contre les Blues.

Rebels-Stormers. Les Stormers en tournée, ça peut donner des choses intéressantes. 

Cheetahs-Force. Pas le match passionnant mais au moins on peut voir du mouvement, même si la Force est faible en attaque.

Lions-Sharks. Une victoire enverrait les Lions définitivement en playoffs. Mais pourront-ils reprendre la voie du succès ?

Kings-Highlanders. 5 points ou rien pour les champions, qui vont chercher à améliorer leur classement.

Jaguares-Bulls. Les Jaguares ont déçu mais le calendrier et les déplacements démentiels ne les ont pas aidés. En face, les Bulls restent toujours faibles à l'extérieur.

14 commentaires:

Gin Tonic a dit…

C'est la fête à Cleveland !

J'espère vraiment que Novès va garder la 3ème ligne et Serin.
Derrière, le problème est que je ne vois pas trop de solutions à court terme.

Les Toulonnais se sont sabordés de manière assez incompréhensible en commettant toutes ces fautes et en ne jouant pas comme tu le dis.

Les Blacks à 6 victoires c'est très très probable.

Je me suis éclaté devant le match Australie-Angleterre.

Tarswelder a dit…

Du coup, Cleveland n'est plus en tête du classement des villes de la loose. C'est San Diego qui est passée devant.

Je constate une chose : finalement, les internationaux sont mieux dans les clubs de deuxième rang alors que les autres, bardés de fric, ne les font pas, peu ou les font mal jouer.

Australie-Angleterre c'est juste le match de l'année pour le moment.

Gin Tonic a dit…

Ils vont être tout contents à San Diego...

Moins de pression, plus de plaisir et au final plus de fraîcheur et d'envie.

Tarswelder a dit…

Ils risquent de perdre leur franchise NFL (c'est pas passé loin cette année).

Gin Tonic a dit…

Mes pronos:

CHIEFS-Crusaders(bd)
BRUMBIES(bo)-Reds
Sunwolves-WARATAHS(bo)
HURRICANES(bo)-Blues
Rebels-STORMERS
CHEETAHS-Force
LIONS-Sharks(bd)
Kings-HIGHLANDERS(bo)
Jaguares-BULLS

Tarswelder a dit…

Faut pas oublier.

CHIEFS-Crusaders
BRUMBIES (bo)-Reds
Sunwolves-WARATAHS (bo)
HURRICANES (bo)-Blues
REBELS-Stormers (bd)
CHEETAHS (bo)-Force
LIONS-Sharks
Kings-HIGHLANDERS (bo)
Jaguares (bd)-BULLS

Gin Tonic a dit…

Le match Rebels-Stormers donnera une idée de notre classement.

Tarswelder a dit…

Il y a les bonus aussi.

Gin Tonic a dit…

Je viens de voir le match Chiefs-Crusaders sur Canal.
Les Croisés perdent le bd à la dernière seconde sur une grosse connerie.
J'avais pas percuté que le match avait lieu aux Fidji !
Heureusement pour mes pronos, car j'aurais misé sur les Crusaders...

Tarswelder a dit…

J'avais dit que les Crusaders avaient plus de mal contre les autres franchises néo-zélandaises. Ça se vérifie.

Gin Tonic a dit…

Difficile victoire des Hurricanes.

Tarswelder a dit…

Les Stormers et les Highlanders se sont fâchés en fin de match et ils plantent des essais à la pelle.

Fin de série pour les Indians après 14 victoires de rang, dans un match de fou contre Toronto. Je le sentais car on perd à cause de l'absence du partant prévu, qui a lancé dans les manches en prolongation hier.

Tarswelder a dit…

Ceci dit, on a le meilleur lanceur du mois de juin et le rookie du mois de juin dans l'équipe. Logique avec 22 victoires en 28 matchs.

Gin Tonic a dit…

Belle série quand même !