lundi 16 mai 2016

Super rugby semaine 12.

La saison régulière de Super rugby se poursuit. Quelques matchs clés au sein des différentes conférences vont-ils faire évoluer la hiérarchie ?





Les matchs de la semaine.

Highlanders (bo) -Crusaders 34-19. On peut jouer un match au sommet et marquer plein d'essais. Les Highlanders ont démontré leur supériorité et mettent fin à une série de 8 victoires des Crusaders, qui trouvent leurs limites dans les duels fratricides.

Rebels-Brumbies 22-30. Sans doute un coup décisif porté par les Brumbies aux Rebels. Les favoris de la conférence remettent peu à peu les choses en place en Australie. Pour les Rebels, ce sont les playoffs qui s'envolent probablement.

Hurricanes (bo)-Reds 29-14. Une virée nocturne a provoqué la suspension de 5 joueurs chez les Hurricanes. Est-ce que c'est ça qui a posé tant de problèmes dans le jeu ? Possible mais en tout cas, le travail a été accompli.

Waratahs (bo)-Bulls 31-8. Les Bulls ont encore été insipides et les Waratahs en ont profité pour décrocher un succès bonifié, qui les maintient en vie dans la course à la qualification.

Sunwolves-Stormers 17-17. Les Stormers arrachent le match nul par un essai en toute fin de match. Deux points de perdus qui vont coûter cher.

Cheetahs-Kings 34-20. Je crois que c'est la première fois de la saison qu'une équipe qui bat les Kings n'empoche pas le point de bonus offensif.

Lions (bo)-Blues 43-5. A Lyon, il paraît que la pluie a tué le jeu. A Johannesburg, les Lions ont coulé la défense des Blues.

Jaguares-Sharks 22-25. Les Sharks finissent le match à 14 et Patrick Lambie réussit une pénalité pour donner la gagne aux Sharks à la dernière minute du match.

Le classement après la semaine 12

A 5 journées de la fin, nous pouvons faire le point :

- Il y aura 4 équipes néo-zélandaises sur les 8 qualifiées pour les playoffs. C'est le maximum possible.
- Si les Crusaders restent en tête, ils vont devoir néanmoins mieux jouer contre leurs compatriotes pour y rester : ils vont jouer 3 de leurs 5 prochains matchs contre des équipes néo-zélandaises.
- Si les Waratahs ont repris la tête de la conférence australienne, leur programme n'a rien d'un calendrier de repos : ils vont jouer 4 matchs contre les équipes néo-zélandaises. Ils arbitreront aussi le classement de la conférence black.
-J'aimerai bien savoir qui aurait pronostiqué les Lions en tête de l'Afrique du Sud après 12 journées. Leur programme n'a rien de difficile et ils pourraient bien la conserver.

Le match des pronostiqueurs.

Gros coup de force du président. Je remporte cette semaine par 21 à 14. L'écart n'est plus que d'un point en faveur de Gin Tonic (227 à 226).

Le programme de la semaine 13.

Les Brumbies, les Cheetahs, les Highlanders et les Hurricanes sont exempts de cette journée.

Crusaders-Waratahs. Comme ce sont des Australiens, les Crusaders vont se régaler. Mais les Waratahs ont intérêt à aller chercher quelque chose.

Reds-Sunwolves. Pourquoi pas un bo pour les Reds ?

Chiefs-Rebels. Etant donné que la course est rude, les Chiefs doivent viser les 5 points.

Force-Blues. De quoi se remettre de la claque subie à Johannesbourg.

Lions-Jaguares. Les Lions ont repris les devants. Les Jaguares risquent de souffrir.

Sharks-Kings. Le bo habituel ?

Bulls-Stormers. Un choc décisif pour ces deux équipes.

L'élargissement, une super idée ou pas ?

Pas pour Graheme Henry. L'ancien patron des Blacks pense que cela affaiblit le niveau de jeu alors que le président de la fédération kiwi pense que c'est inévitable et souhaitable. Mais qui a raison ? Si les équipes néo-zélandaises dominent la compétition, ce n'est pas que de leur faute : elles ont une capacité de renouvellement hors du commun alors qu'il n'y a pas 5 millions d'habitants dans l'archipel. L'Australie et l'Afrique du Sud n'ont pas cette qualité et les départs des stars sont plus difficiles à remplacer. D'ailleurs Kurtley Beale vient de signer aux Wasps avant de se déchirer le tendon rotulien contre les Bulls. A terme, si le déroulement de la compétition n'est pas idéal, les choses seront plus simples, surtout si d'autres franchises américaines et asiatiques rejoindront la compétition après 2019 (déjà qu'un championnat pro vient d'être créé aux Etats-Unis).

Le rugby à 7 avait son étape à Paris. Plutôt que Charléty et sa piste qui éloigne les tribunes du stade, on a choisi Jean Bouin. Pour une fois la France à 7 n'a pas fait de la figuration et termine troisième d'une compétition gagnée par les Samoa -qui n'avait plus gagné un tournoi du Sevens depuis 2012-. De bonne augure. On se demande s'il y a un effet Vakatawa. Lorsqu'on sait que le 7 peut régler une bonne partie des carences individuelles du XV, il faut absolument créer un championnat en France et faire en sorte que les quinzistes se développent aussi à 7.

Ah oui. Il y avait les finales des Coupes d'Europe bidon à Lyon. Montpellier gagne et le Racing perd. Tant mieux : ce n'est pas en ne jouant pas qu'on gagne et à ce jeu, les Français ont toujours été moins bon que les Anglais. Ce ne sont pas des types comme Labit et Travers qui feront gagner le Racing. Il faut être capable de bien faire jouer les bons joueurs et savoir se remettre en question. La pluie ne doit même pas être un argument pour jouer : le match Lions-Blues s'est joué sous un déluge et on a vu des équipes attaquer. Alors, au lieu de chercher des excuses même valables, prenez-vous en charge !
En MLB.

Les Indians jouaient les derniers des divisions ouest et centrale de la ligue américaine, les Astros de Houston et les Twins du Minnesota. Résultat, 2 victoires et 4 défaites qui les ramènent à 50%. L'attaque a été globalement défaillante et n'a pu supporter des prestations moyennes des partants. Les nouvelles ne sont pas bonnes : Michael Brantley est retourné sur la liste des blessés. Son épaule le fait toujours souffrir, celle qui avait été opérée l'automne dernier et qui l'avait écarté au début de la saison.

Qui a dit que le baseball ne générait pas de baston ? Ben pas entre les Rangers du Texas et les Blue Jays de Toronto. La série de division de l'an passé a laissé des traces -et notamment le geste de Jose Bautista qui avait balancé vers le banc des Rangers son bâton alors qu'il venait de frapper un home run-. Hier, Bautista est atteint intentionnellement par un tir de Matt Bush (un ancien numéro un de la draft qui faisait ses débuts en MLB à 30 ans, dont 3 ans et demi passés en prison pour avoir provoqué un accident de la route mortel). Sur l'action suivante, il glisse agressivement vers le deuxième but et le joueur des Rangers Rougnod Odor lui colle une belle droite. Mêlée générale qui reprend quelques instants plus tard lors d'un joueur des Rangers (Prince Fielder) est atteint à son tour par un tir du lanceur des Blue Jays (Jesse Chavez).

Et terminons par...


Nando Do Colo. Le joueur du CSKA a remporté l'Euroligue avec Moscou au terme d'une finale passionnante contre Fenerbache. Il a été élu meilleur marqueur, meilleur joueur de la compétition et même du final four. Autant dire qu'il sera le pilier de l'équipe de France qui jouera le tournoi de qualification olympique sans la plupart de ses joueurs NBA, pas assez motivés (Gobert) dans les faits ou alors sans contrat (Batum, Fournier) et qui pensent qu'ils seront automatiquement pris si la France va à Rio.

Aux Mondiaux de hockey, en Russie, la France est à sa place. Elle ne jouera pas les quarts de finale.

Enfin on en avait parlé il y a quelques semaines. Les championnats de France de natation avaient été l'objet d'une vaste blague. Entre les temps trop exigeants, les erreurs de classement et le reste, les sélections avaient fini par énerver à peu près tout le monde. Finalement, la Fédération a fait machine arrière devant cet énorme cafouillage. A méditer.


15 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Pour les pronos, ça c'est de la rouste !

Je me suis une fois de plus régalé en regardant le 7. La finale notamment était superbe.
Coté EDF, Vakatawa est monstrueux.

Tarswelder a dit…

Mine de rien, j'ai refait tout mon retard en 3-4 semaines. Pourtant, j'étais bien à la rue.

Le 7 est l'avenir du rugby. En terme médiatique, en terme financier, en terme de spectacle. En plus, on peut jouer plusieurs matchs dans la journée.

Gin Tonic a dit…

Il faudrait mettre de véritables passerelles entre le 7 et le 15 car l'un peut apporter beaucoup à l'autre.
Pour l'avenir, faudra déjà voir l'impact d'une 1ère participation aux JO.

Anonyme a dit…

Salut les gars,

je me suis remis à parier y a quelques jours sur la NBA, plus précisément sur les rencontres OKC-SA ; et ai encaissé un bon pacson avec des cotes délirantes d'après moi en faveur de SA pour deux équipes proches.
SA est pratiquement toujours surcoté en France c'était mon hypothèse et j'ai eu de la réussite.

Les finales de conférences ne n'inspirent pas trop au vu des cotes et des résultats anticipés (idem je pense pour la finale).
Outre la NBA je parie parfois un peu aussi sur le rugby et en suis un fervent amateur, voir sur le tennis mais très rarement.

Je me suis donc dis que j'allais "me servir" de vous.
Je suis votre match de pronos et il me semble que ça serait pas trop mal si vos résultats étaient joués.
D'ailleurs jouez vous ?
Si oui, comment et est ce que ça paye ?(être juste un peu + me suffit)

Je pensais vous suivre à lettre avec le BO-BD (handicap), pour monter un peu les cotes car cela fait la différence niveau rendement sur le long terme.

Avez vous un conseil sur la façon de jouer, notamment les bonus ?

Peut être ne jouer que sur les matchs où vous êtes d'accord.

Ex :
Tars dit victoire
Gin dit victoire BO
Je joue juste victoire etc

Niveau mise je pensais mettre une somme fixe sur tout match joué,
genre 4€ de base, puis peut être passer à 5 6 si gains, fonction du budget de départ genre + 40 % de budget passage de 4 à 5 (+ 25% de mise ).
Cad que le budget monte plus que la mise de base, pour avoir sur le long terme plus de mises perdantes devant soit.
Peut être également une petite montant si pertes sur une journée.

ex : 4€ de base, perte de 10€ sur l'ensemble,
je mise 5 par match la fois suivante, gain de 5 euros en tout.
Je reviens à 4/match pour le coup d'après, même si perte de 5€ sur l'ensemble des deux journées.

Qu'en pensez vous, notamment la montante ?
Cela vous dérange t il ?

Navré que ce soit déjà la fin de la saison et hâte de voir vos pronos du coup.

Merci

Tarswelder a dit…

Bonsoir.

Tout d'abord, il conviendrait de se présenter même avec un pseudo, on évite les X, machins ou bidules.

Ensuite, je ne joue pas d'argent, ça ne m'intéresse pas et Gin Tonic certainement pas (je pense). Je me contrefiche des histoires de paris.

Mes pronos :

CRUSADERS (bo)-Waratahs
REDS (bo)-Sunwolves
CHIEFS (bo)-Rebels
Force-BLUES
LIONS-Jaguares
SHARKS (bo)-Kings
BULLS-Stormers (bd)

Gin Tonic a dit…

Je ne parie pas non plus. Je serais donc mal placé pour donner des avis ou des conseils de stratégie.

Pour mes pronos, je suis un peu emmerdé car j'ai exactement les mêmes que Tars !

CRUSADERS (bo)-Waratahs
REDS (bo)-Sunwolves
CHIEFS (bo)-Rebels
Force-BLUES
LIONS-Jaguares
SHARKS (bo)-Kings
BULLS-Stormers (bd)

J'ai juste hésité un peu à donner un bo aux Lions.

Tarswelder a dit…

J'ai hésité sur le bo des Crusaders. Je me dis que les Waratahs ne vont pas se faire exploser comme ça. Mais j'ai le sentiment que le nouveau bo pousse encore plus les équipes à marquer des essais.

Anonyme a dit…

Désolé pour la présentation.

Je m'appelle Henry et comme l'atteste mon message précédent, j'aimerais bien gagné un peu d'argent.

Merci pour les pronos, je go les jouer de suite.

Gin Tonic a dit…

Faudrait regarder, mais j'ai l'impression que l'on a autant de bo cette année que les années précédentes (en ne comptant que ceux des équipes gagnantes bien sur).

Tarswelder a dit…

Il y a eu 59 bonus offensifs l'année dernière en 120 matchs, en sachant que les deux équipes pouvaient en marquer un chacun. Cette année on est à 35 bonus offensifs pour l'instant.

Le nombre d'essais marqués est de 6.01 par match cette saison contre 5.06 l'année dernière.

Gin Tonic a dit…

Ca confirme que la nouvelle règle du bo n'a pas bridé l'esprit offensif.
Comme on le disait avant le début de la saison, le sud n'est pas le nord.

Tarswelder a dit…

En fait me suis planté dans les chiffres : c'est 6.1 essais par match cette année. Donc c'est un essai de plus en moyenne, c'est pire.

Comme quoi, les règlements ne servent à rien s'il n'y a pas l'état d'esprit. Et dire qu'il y avait des critiques contre la nouvelle règle (ex : Campese) parce qu'on s'appuyait sur l'expérience épicière du Patop 14.

Gin Tonic a dit…

C'est ce qu'on disait en début de saison: la nouvelle règle incite à marquer 3 essais de plus que l'adversaire et pas à ne pas encaisser l'essai qui prive du bonus. Question d'état d'esprit en effet.

Gin Tonic a dit…

Je viens de regarder la match entre les Crusaders et les Thas.
Une entame de feu des Croisés puis beaucoup d'approximations qui les empêchent de prendre le bo.
Les Tahs qui jouent après la sirène alors qu'ils ne peuvent pas espérer le bd.
Quand on parlait d'état d'esprit....

Gin Tonic a dit…

Les Chiefs jouent une mi-temps et gagnent avec le bo.