mardi 12 janvier 2016

On the road again ou le wild-card round (1er tour des playoffs) dans la NFL.

Prenez votre billet et partez en voyage, vous aurez le droit à un deuxième tour en prime. C'est le résumé du premier tour des playoffs où les deux moins bons vainqueurs de division recevaient les deux qualifiés au bilan.





Les matchs de la semaine.

Houston Texans- Kansas City Chiefs 0-30

On attendait un match pourri et il a eu lieu. L'éclair s'est produit dès le coup d'envoi quand Knile Davis retourne l'engagement des Texans sur 106 yards. Ensuite, Kansas City a filé tout droit, en profitant des gaffes à gogo de Brian Hoyer (4 interceptions et 1 fumble perdu) sans impressionner. La perte de Jeremy Maclin est un vrai coup dur mais le match du tight end Kelce (128 yards) a permis aux Chiefs de capitaliser petit à petit, tout en contrant la défense agressive des Texans.


Cincinnati Bengals-Pittsburgh Steelers 16-18.

Ce match entre rivaux de division a été assez laid : par la météo (la pluie), par la violence excessive et gratuite de certains gestes et par la médiocrité du jeu global, aggravée par les pénalités en chaîne. Les Steelers ont mené 15-0 à l'entame du dernier quart temps mais ils savent se couler. Les Bengals enchaînent 2 TD et 16 points pour mener d'un point avec 1 minute 50 à jouer. Le reste relève du mythique en pire et en mauvais : les Steelers se font intercepter mais les Bengals perdent la balle sur fumble alors que le match était gagné. Big Ben revient sur la pelouse, après avoir été bouffé par le mongol Burflict (une interception et un fumble forcé). Ce dernier a alors le génie stupide d'agresser idiotement Antonio Brown (ce qui lui vaudra 3 matchs de pénitence) : pénalité de 15 yards pour faute et la partie dégénère. Adam Jones s'en prend à un arbitre et reçoit une pénalité. Les Bengals craquent totalement et donnent le kick du match à Boswell qui le réussit en toute fin de match.

Minnesota Vikings-Seattle Seahawks 9-10

On a loué la performance défensive des Vikings, ce qui est vrai par -20°C et du vent. Mais on n'a pas relevé la même prestation de la défense de Seattle, qui a bouffé du Peterson. C'est elle qui a laissé les Seahawks en vie alors que l'attaque était à la ramasse. Le scénario de Cincinnati s'est reproduit : menés 0-9 après 3 quart-temps, les Seahawks reviennent à 7-9, après une incroyable action de Russell Wilson (snap raté, fumble, harcèlement et passe superbe pour Lockett qui manque de marquer sur le coup). Puis après un fumble, Seattle ajuste un FG (10-9). Les Vikings sont à l'attaque et peuvent conclure quand le pauvre Blair Walsh (qui prend le malheur du monde alors que son équipe n'a rien produit en attaque) rate un FG facile à quelques secondes de la fin du match. Les bonnes équipes ont de la chance, les grandes équipes en ont beaucoup.

Washington Redskins-Green Bay Packers 18-35.

Franchement, à 11-0 en début de deuxième quart-temps pour les Redskins, qui les voyait perdre ? Pas moi qui a misé contre mes Packers. Mais le génie de Rodgers et de son attaque est d'avoir changé la configuration du match : en accélérant les remises en jeu, les Packers ont gêné la défense de Washington. Cela a payé vite avec un 17-0 infligé aux locaux avant la pause (17-11). Les Redskins n'ont pas su tenir le rythme et revoilà une attaque, qui était moribonde, qui se retrouve en ajoutant 18 points (contre 7) et la victoire est aussi large que la tactique a fait la différence entre les deux équipes (l'expérience aussi).

Le programme des demi-finales de conférence (divisional round)



Samedi.

New England Patriots-Kansas City Chiefs. Sans Maclin, l'attaque des Chiefs risque de tousser encore, tant le receveur avait aidé à débloquer le jeu aérien. La défense contre la passe des Chiefs peut gêner les Patriots. Pour moi, l'enjeu se fera au niveau de la capacité des deux équipes à trouver leur tight end et à avancer au sol.

Arizona Cardinals-Green Bay Packers. Difficile d'imaginer les Packers, trois semaines après avoir pris une rouste 8-38. Mais comme les Cardinals ont pris une baffe similaire contre les Seahawks, et que Green Bay a retrouvé le moral, tout est possible. Il n'empêche que les désertiques sont quand même nettement favoris, avec leur supériorité défensive.

Dimanche.

Carolina Panthers-Seattle Seahawks. C'est l'affiche de la semaine et peut-être des playoffs. Comment deux QB, sans véritable star en réception mais avec deux grosses défenses, vont s'affronter. L'expérience des Seahawks peut prévaloir même si les Panthers ont été en playoffs l'an passé. Il reste que la gestion du statut de favori ne sera pas simple à Charlotte.

Denver Broncos-Pittsburgh Steelers. Peyton Manning est de retour comme titulaire à Denver. Ben Roethlisberger sera là aussi et Antonio Brown, malgré sa commotion provoquée par Gogolfict, va mieux qu'on ne le craignait. Du coup, si les airs peuvent aider le jeu de passe de Pittsburgh, on pourrait avoir une surprise dans le Colorado.


Ailleurs.

En MLB, le Hall of Fame accueille deux nouveaux venus. Ken Griffey Jr, ancien des Mariners de Seattle et des Reds de Cincinnati, a battu le record de voix obtenues (420 sur 423). Ancien MVP, 10 fois meilleur défenseur à son poste, Griffey est un des deux joueurs de l'histoire à jouer avec son père. Symbole d'un baseball smart à une époque où le dopage était généralisé, Griffey est un des joueurs les plus populaires.

Mike Piazza (ex-Dodgers, Mets, Padres) est le receveur le plus productif en home runs de l'histoire. Il vient d'être admis au temple de la renommée. Il a, notamment frappé un home run, lors du premier match joué à New York après les attentats du 11 septembre 2001. Défenseur moyen, Piazza a fait preuve d'une puissance offensive rare, à un poste où les cogneurs sont moins nombreux qu'ailleurs.

Les volleyeurs n'iront pas tout de suite à Rio. Battus en finale du tournoi de qualification olympique par les Russes, ils doivent aller jouer un tournoi de barrage au Japon. Le système de qualification au volley n'est pas très clair. La France est championne d'Europe mais n'est pas qualifiée comme telle et il  y a deux tournois qualificatifs pour décrocher son billet.

Je ne suis pas la bidon cup mais Super-Novès nous concocte une première liste qui fait parler : Plisson et Trinh-Duc sont rappelés tandis que le troisième ligne Bastareaud est prié de ne pas intégrer la ligne de trois-quarts. Par contre, on récupère encore un 9 tatanneur (Bézy même s'il paraît qu'il fait de meilleures passes que Parra -qui a dit que ce n'est pas difficile ?-) et Guy "Bol" s'appuie pas mal sur les Toulousains. Finies les tournées d'adieu et le temps perdu pour ne rien faire, cher à notre ex-sélectionneur.

9 commentaires:

Gin Tonic a dit…

On a quasiment plus que des 9 tataneurs !
Bezy a des sorties de balle assez rapides. A voir.

Pour le volley, c'est du grand n'importe quoi pour le système de qualif.

J'ai pas vérifié, mais tu dois être le seul à avoir misé contre les Packers.

Sinon, bientôt le hand avec une EDF en forme moyenne et pas mal d'absents, notamment derrière.

Elfe a dit…

Salut à tous,

Pour info Ginto, il y avait aussi Sofy à avoir voté contre les Packers.

Ce tour de Wild-Card est remporté par Elfe qui fait carton plein avec 4/4 soit 20 points.
Le duo Tars - Ginto marque 15 points, suivi d'un autre duo Alois et Mini à 10 points. Sofy ferme la marche avec 5 points.

Le classement général est le suivant :
1- Tars 204 points
2- Elfe 202 points
3- Ginto 193 points
4- Alois 184 points
5- Sofy 183 points
6- Mini 152 points

Elfe a dit…

Mes pronos pour ce weekend : Patriots, Cardinals, Panthers et Broncos.

Gin Tonic a dit…

Sofy et Tars sont inséparables !

Tarswelder a dit…

Ca m'apprendra à parier contre les Packers mais ils ont réussi à se relever. Et finalement, s'ils avaient gagné la division, je ne suis pas certain qu'ils auraient battu les Seahawks.

A priori, Big Ben ne devrait pas jouer dimanche avec un ligament au bras pété. Si ça se confirme, c'est l'opération qui ressemble à celle du lanceur de baseball et ça veut dire une saison blanche.

Gin Tonic a dit…

C'est sur que c'est pas gagné pour Big Ben.
Ceci dit, mon père, à 82 ans, joue toujours au tennis avec un tendon de l'épaule pété depuis 3 ans. Bon, d'accord, c'est pas le même niveau...

Tarswelder a dit…

Les pronos du week-end :

Patriots, Cardinals, Seahawks et Broncos.

Gin Tonic a dit…

Les miens:

Patriots, Cardinals, Panthers et Broncos.

Aloïs 06 a dit…

Mini-moi
Patriots, Cardinals, Panthers, Broncos.

Sofy
Patriots, Packers, Panthers, Broncos.

Moi même personnellement tout seul
Patriots, Cardinals, Panthers, Broncos

Et non on a pas copié, la preuve Sofy mise sur une victoire des Packers.