Articles

Affichage des articles du juillet 6, 2014

Histoire tarsienne donc insipide de la Coupe du monde de soccer. 1962 : Chili boucherie

Image
Quelle idée d'organiser la Coupe du monde de football dans un pays comme le Chili ? Pas mauvaise car le pays a sué sang et eau pour relever le défi. Grand organisateur de l'épreuve, Carlos Dittborn n'a jamais vu son bébé exister : il meurt un mois avant le début de la compétition.

La Coupe du monde chilienne est celle du doublé brésilien (oui, même le peuple brésilien l'oublie) et une des pires jamais jouées en terme de jeu et de violence.




Super rugby semaine 18.

Image
Ce week-end s'est disputée l'avant-dernière journée de la saison régulière. Elle a consacré le succès des Waratahs mais pour le reste, rien n'est encore joué.



Histoire tarsienne de la Coupe du monde de soccer. Suède 1958, une coupe de légendes.

Image
Après 1954, l'Europe accueille à nouveau la Coupe du monde. Le principe des rotations n'est pas encore validé, d'autant plus qu'à part  en Europe et l'Amérique latine, il n'y a pas d'équipes de premier plan.

La sixième édition suédoise est la première sans Jules Rimet, décédé en 1956. C'est aussi celle qui marque la naissance de la légende Peléenne et plein d'autres choses encore.