mardi 25 novembre 2014

NFL semaine 12

Si l’on excepte la victoire des Raiders dans le match de jeudi, il n y a pas eut de grosses surprises cette semaine. Toutes les équipes données favorite l’on emporté, même si cela a été plus dur que prévu pour certaines.






Les matchs :

Jeudi 


Les Raiders ont enfin gagné ! Alors que les Chiefs se présentaient à Oakland comme une des équipes en forme du moment, les Raiders, qui restaient sur une série de 16 revers de suite en remontant à la saison dernière, ont arraché leur premier succès de l’année. Latavius Murray qui a été la star de la soirée. Il n’a touché que 4 ballons, mais, grâce à une course de 90 yards, pour 112 yards et 2 touchdowns ! C’est lui qui a donné l’avantage 14-0 à son équipe dans le second quart. Devant au score 17-3 au milieu du troisième quart-temps, les Raiders se sont fait remonter et Kansas City est passé devant 20-17 dans la dernière période. Mais Derek Carr (18/35, 185 yards, 1 TD),  à 9 minutes de la fin, a récupéré le ballon pour mener un drive de 80 yards bouclé par une passe de touchdown à 1mn46 du terme pour repasser devant (24-20). Kansas City laisse donc échapper un précieux succès dans la course aux playoffs.



Dimanche 



Les Browns ont (encore) gagné mais Brian Hoyer (23/40,322, 3INT) n’est pas content. Il faut dire qu’en balançant 3 pizzas Szarzewskiesques, dont 2 dans le dernier quart, il aurait pu passer pour le maillon faible.  Sauf qu’avec 44 secondes restantes, Hoyer réussit 4 passes de suite pour amener les siens sur les 19 yards des Falcons. Résultat, field goal, victoire 26 à 24 des Browns. Les deux équipes se sont rendues coup pour coup pendant cette rencontre, Isaiah Crowell (12 courses, 88 yards, 2TD) répondant a Matt Ryan (27/43, 273 yards, 2TD, 1INT) et Steeven Jackson (13 courses, 34 yards, 1 TD). Passés devant 24-21 à 1 minutes du terme, les locaux pensaient bien tenir leur victoire, mais la défense et une mauvaise gestion de Mike Smith, ont permis à l’équipe de l’Ohio de continuer sa belle saison. 



Les Bears ont du cœur ! Dans une rencontre fermée, insipide, à la limite de l’indigeste, chacune des franchises aura eu sa mi-temps.  Menés 10-0 à la pause, dans un match dominé par les défenses, l’équipe de Chicago s’est arraché en seconde période pour prendre le dessus sur des Buccaneers trop indisciplinés. Ils ont su profiter des pertes de balles des joueurs floridiens pour revenir dans le match et finalement s’imposer. Bien que très décevant cette saison, les Bears enregistre donc un 2ème succès de rang face à une très faible équipe de Tampa qui, malgré un bilan catastrophique de seulement 2 victoires, peu encore espérer se qualifier en PO. 


Les Bengals ont toujours fait la course devant dans ce match. Andy Dalton (24/35, 233 yards, 1 TD et 1 INT) et Jeremy Hill (18 courses, 87 yards, 1TD) sans être géniaux, ont fait le travail face à des Texans incapables de marquer en en attaque. Arian Foster étant absent et  Ryan Mallett (21/45, 189 yards, 1INT) en manque total d’imagination, c’est Jonathan Joseph qui marquera le seul touchdown des Texans sur une interception. Et ça ne va pas s’améliorer dans les semaines à venir pour Houston puisque Ryan Mallett s’est blessé et qu’il devrait manquer le reste de la saison. 


Les hivers sont rigoureux dans l’Indiana. Les Colts avaient besoin d’un couvre lit pour se maintenir au chaud et ont fait ce qu’ils avaient à faire. Mais ils se sont bien compliqué la tâche en début de match. Face aux Jaguars d’un Blake Bortles (15/27, 146 yards, 1 int) peu aidé par un jeu au sol inexistant, Indianapolis a mis une mi-temps pour trouver le rythme. Le salut est venu de Trent Richardson (non non je ne rigole pas) qui à enfin lancé sont équipe sur de bons rails en seconde période. Andrew Luck (21/32, 253 yards, 1 TD) fait définitivement sauter le verrou par une passe de 73 yards pour un TD de  T.Y. Hilton (4 rec, 122 yards, 1 TD). Dans le dernier quart, Adam Vinatieri mettra les derniers clous au cercueil des Jaguars.  Nantis d’une nouvelle peau de bête, les Colts voient arriver tranquillement les premiers frimas de l’hiver bien installés dans le fauteuil de leader de leur division.



Même s’ils ont été moins impressionnant que d’habitude, les Packers se sont imposes dans le froid et sous la pluie glacée, malgré un Aaron Rodgers (19/29, 209 yards et 2 touchdowns) bien muselé par la défensive des Vikings,  en s’appuyant sur la puissance d’Eddie Lacy (25 courses, 125 yards et 2 touchdowns). Mais les anciens de la maison, Greg Jennings et Charles Johnson bien trouvés par Teddy Bridgewater (21/37, 210 yards, 2 touchdowns et une interception), ont bien failli leur jouer un mauvais tour. Menés 24-13 à une dizaine de minutes de la fin, les hommes de Mike Zimmer ont bien failli renverser la vapeur  mais les Packers ont plié sans rompre pour finalement conserver la tête de la NFC nord. 


L’offensive explosive de Boston contre la meilleure défense de la ligue de Detroit. L’affiche avait de quoi être alléchante. Mais comme dans un mauvais polar, il n y a pas eu de suspense. Les Patriots ont survolé, au sens propre comme au figuré les Lions. Detroit a la meilleure défense au sol ? Qu’à cela ne tienne ! Tom Brady (38/53, 349 yards, 2 TDs, 1 int) va méticuleusement la désosser en bombardant littéralement son arrière garde.  Il va tellement lancer qu’à l’attaque du dernier quart temps, les hommes de Bill Belichick n’auront utilisé le jeu au sol qu’à dix reprises. Ils se sont même permis de se passer de Jonas Gray (sanction ?) qui avait pourtant été élu joueur offensif de l’AFC la semaine dernière. Si en défense les Lions ont pris l’eau, que dire en attaque ! Ils semblaient pourtant avoir trouvé un certain équilibre en l’absence de leur receveur star, mais Matt Stafford (18/46, 264 yards, 1 int) et son escouade ont complètement sombré sur le terrain des Patriots. Aphones depuis le retour de Mégatron, limité à seulement 4 réceptions pour 58 yards, les Lions viennent de boucler leur second match sans inscrire le moindre TD. Il va leur falloir sérieusement se remettre en question s’ils ne veulent pas voir ressurgir les fantômes de la saison dernière.



Rapidement devant au score, 14-0 après 5 minutes, les Eagles n’ont jamais tremblé durant cette rencontre. Zach Mettenberger (20/39, 345 yards, 2TD, 1INT) et Shonn Greene ont bien tenté de ramener les Titans au score, mais Mark Sanchez (30/43,, 307 yards, 1TD, 2INT), malgré une deuxième interception horrible, et LeSean McCoy (21 courses, 130 yards, 1TD) ont su trouver les solutions pour les maintenir à distance respectable. Match plus que tranquille pour les Eagles avec une victoire à la clé dans une rencontre qui avait tout du piège.



Match plaisant, spectaculaire et plein de rebondissements. Après un TD sur interception de  Janoris Jenkins remontée sur 99 yards pour les Ram. Les Chargers ont fait un retour tonitruant en inscrivant 2 touchdowns en 12 secondes en debut de seconde mi-temps. Après un nouveau jeu feinté sur punt, Shaun Hill (18/35, 198 yards, 1 TD, 2 int) a ramené son équipe à portée de fusil (27-24). Ce dernier aura même la balle de match à une minute de la fin avec la possession à 4 yards de la end zone adverse. Mais il est intercepté par Marcus Gilchrist. Semaines après semaines, les Rams confirment leur statut d’équipe la plus surprenante de la ligue malgré un bilan de 4-7. Cette fois ci, ce sont les Chargers de  Philip Rivers (29/35, 291 yards, 1 TD, 1 int) qui ont senti le vent du boulet. 



On se doutait bien qu’avec Drew Stanton (14/26, 149 yards, 1 INT) à la baguette, pour palier à la blessure de Carson Palmer, une victoire des Cardinals sur le terrain des Seahawks était hypothétique. Pas impossible, mais hypothétique. Malheureusement pour eux, l’absence de Larry Fitzgerald est venue plomber tout espoir. Réduit à l’impuissance par une excellente défense de Seattle, l’équipe de l’Arizona n’a absolument pas existé malgré une superbe défense. Devant au score à la faveur de 4 FG, les Seahawks ont du attendre le dernier drive, rondement mener par Russell Wilson (16/21, 204 yards, 1 TD), pour inscrire le seul touchdown de la partie. Les Cardinals, qui n’avaient plus perdu depuis le 5 octobre, restent en tête de la NFC Ouest, mais ils vont peut-être commencer à regarder dans le rétro. Surtout si les Seahawks et leur Légion Of Boom rééditent ce genre de performance.




Il a fallu attendre les dernières minutes pour voir les Broncos passer devant au score et prendre le pas sur une vaillante équipe des Dolphins. Si la fin de la rencontre a clairement tourné en faveur du shérif, les floridiens sont loin d’avoir démérités. Miami ayant pris rapidement les devants, la course poursuite entre les deux équipes a été haletante et duel entre Ryan Tannehill (26/36, 228 yards, 3 TD, 1 int) et Peyton Manning (28/35, 257 yards, 4 TD) magnifique. Deymarius Thomas (10 réc, 87 yards, 3 TD) et CJ Anderson (27 ballons, 167 yards, 1 TD) ont été les pièces maîtresses de l’attaque de Denver qui semble éprouver plus de difficultés ces derniers temps. Malgré la défaite, les daulphins restent course pour se qualifier en PO et s’ils renouvellent ce genre de prestation, ils seront de sérieux candidats.



Côté 49ers, la défense va bien, merci ! Elle a encore été intraitable avec 5 sacks, 8 QB Hits et 8 plaquages pour pertes. Heureusement car une fois de plus, l’attaque n’était pas au rendez-vous. Il va falloir changer quelque chose du coté des schémas offensif de San Francisco.  Malgré sa 1ère interception lancée depuis plus d’un mois, on ne peut pas considérer que Colin Kaepernick (20/29, 256 yards, 1TD, 1INT) ait fait un mauvais match. Mais en dehors d’Anquan Boldin (9rec, 137 yards, 1TD), ses receveurs ont eu toutes les peines du monde pour trouver des positions sur le terrain et se libérer du marquage de la défense des Redskins. Et comme ni Gore ni Hyde, un fumble perdu chacun, n’ont pesé au sol, on a encore assisté à une vraie purge offensive de la part des 49ers. Coté Redskins ce n’est guère mieux. Constamment sous pression, Robert Griffin (11/19, 106 yards) ne sait pas quoi faire de la balle et il se remettre aux course d’Alfred Morris (21 courses, 125 yards, 1TD) pour faire avancer son escouade. Profitant d’une perte de balle de Franck Gore, les Redskins vont tout de même réussir à prendre l’avantage pendant le dernier quart. L’attaque des 49ers va alors avoir un soubresaut d’orgueil pour  marquer un TD décisif. Jim Harbaugh et Greg Roman vont devoir vite trouver des solutions pour la réception des Seahawks jeudi sinon les 49ers risquent de voir les PO définitivement s’éloigner.



Jusqu’à 5 minutes de la fin du match, les Giants m’ont fait regretted de ne pas avoir misé sur eux. Eli Manning (29/40, 338 yards, 3 touchdowns et une interception) a récité son football à la perfection et son duo avec Odell Beckham Jr. (10 réceptions, 146 yards et 2 touchdowns) a enflammé les foules, le net et les médias. Sur le premier jeu du deuxième quart-temps, Eli Manning expédie un missile vers le rookie, direction la endzone. Pris par un marquage serré, le receveur résiste à Brandon Carr en bord de terrain, se propulse en arrière, presque à l’horizontale, étend son bras, attrape le ballon du bout de sa main droite et retombe dans la peinture bleue. Phénoménal. Odell Beckham vient de réaliser l’un des jeux les plus spectaculaires de ces dernières années. Les Giants ont pris le large à la mi-temps (21-10) en contenant tant bien que mal DeMarco Murray (24 courses et 121 yards) mais les Cowboys n’ont pas dit leur dernier mot. Au retour des vestiaires, Tony Romo (18/26, 275 yards et 4 touchdowns) appuie sur l’accélérateur et envoie Cole Beasley et Dez Bryant (7 réceptions, 86 yards et 2 touchdowns) dans l’endzone pour sceller la rencontre et donner la victoire aux cowboys. Dallas rejoint Philly en tête de la NFC Est.



Lundi 



Délocalisé à Détroit en raison de la neige qui a rendu impraticable le terrain des Bills, cette rencontre a rapidement tourné au jeu de massacre pour les Jets. Complètement abandonné par sa O-line, Michael Vick a servi de sac de frappe à la défense de Buffalo.  Sacké à 5 reprises, mis sous une constante pression, le QB new-yorkais a fini par lâcher prise laissant à Geno smith le soin de finir la partie. Et comme en plus la défense ne s’est montrée guère plus convaincante, Kyle Orton (24/32, 230 yards et 2 TD) a géré tranquillement son match et les Bills n’ont pas eu à s’employer pour remporter une victoire précieuse.



Rien ne va plus à la Nouvelle Orléans ! Drew Brees (35/45, 420 yards, 3 TDs, 1 int) et Jimmy Graham (6 rec, 47 yards, 2 TDs) ont fait ce qu’il fallait mais les Saints ont manqué de réalisme sur les 3èmes tentatives. En face Joe Flacco (18/24, 243 yards, 1 TD) n’a pas été génial, mais il avait un atout de poids pour faire pencher la balance en faveur des Ravens. Justin Forsett (22 courses, 182 yards, 2 TDs) a porté son escouade à bout de bras en livrant une prestation de très haut niveau.  Avec cette victoire, les Ravens restent dans la course d’une AFC Nord de feu. Malgré cette troisième défaite consécutive, les Saints gardent aussi en tête de la triste NFC Sud à égalité avec les Falcons.



Classement




Championnat des pronostiqueurs
Le président et le trésorier sont à l’honneur cette semaine avec 11 bons pronostiques. Mention également pour Sofy qui suit de prêt avec 10. Quand à moi je prends un peu de recul pour avoir une meilleure vue des forces en présence avec seulement 9 bons résultats.
Au classement, « Normal » dopé à la VUF industrielle prend les commandes avec 119 points. Je laisse le président s’essouffler en restant en position d’observation avec 117 points. Le trésorier capitalise en troisième position avec 115 points alors que Sofy fait mieux que se défendre avec ses 96 points.


 Programme de la semaine 13

34 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Ben alors, et le programme de la prochaine journée ??

Gin Tonic a dit…

Ce sera Cowboys pour jeudi.

Aloïs 06 a dit…

Bon comme je vais être absent pendant toute la semaine (président il va falloir bosser) je vous fait mes pronos
Lions, Eagles, 49ers (ben quoi j'ai le droit de rêver), Vikings, Steelers, Bengals, Rams, Giants (quoique suis pas sûre), Colts, Browns; Ravens, texans (là aussi je suis pas certain), Cardinals, Packers (ouch putain fait chier, je vais rater ça !), Broncos, Dolphins.

Aloïs 06 a dit…

pour le programme il suffit de cliquer sur le lien. Normalement ça ouvre une page sur NFL.com

Aloïs 06 a dit…

Il y a 3 matchs jeudi.
Lions - Bears
Cowboys - Eagles
49ers - Seahawks

Tarswelder a dit…

Encore une belle manœuvre du stratège.

"C'est pas la stratégie qui m'inquiète, c'est le stratège !"

Et dire que les Browns ont gagné à la dernière seconde et je vous pilai tous ! Sans compter les Giants.

Gin Tonic a dit…

Exact, j'avais pas fait gaffe qu'il y avait 3 matchs jeudi.
Lions et 49ers pour les 2 autres matchs.

Tarswelder a dit…

Les équipes à domicile pour moi : Lions, Cowboys, 49ers (mais vraiment par dépit)

Aloïs 06 a dit…

Vu la VUF de mauvaise qualité que tu t’envoies, fait attention tu vas te faire dépister !

Tarswelder a dit…

Je ne sais pas mais le discours du secrétaire change depuis deux semaines. J'ai du mal à l'expliquer...

Aloïs 06 a dit…

Cherche pas à expliquer t'es pas équipé pour !

Tarswelder a dit…

C'est vrai qu'admettre ta défaite n'est pas dans tes habitudes. D'ordinaire tu pleurniches autant que les Niners après l'arbitrage.

Aloïs 06 a dit…

Tu ne te sens déjà plus ! Peut être l'ivresse des sommets !
Quand je dis que ma stratégie fonctionne ! Je te mets en confiance et hop au dernier moment je te passe sans que tu ne vois rien venir !

Tarswelder a dit…

Je suis déjà au sommet alors que toi, tu as le mal de l'altitude. Rassure-toi, ton président regarde toujours de l'avant avec un regard clair et pas corrompu par le VUF Pulco orange sanguine que tu essaies de me faire boire.

Tel le capitaine dans la mer houleuse des secrétaires frustrés, il regarde en avant vers l'horizon de la gloire tandis que ses ouailles l'admirent et l'applaudissent !

Aloïs 06 a dit…

Mets tes lunettes et ouvre les yeux sinon tu vas te cogner ou te prendre les pieds dans le tapis !

Tarswelder a dit…

Tu amènes des tapis au sommet des montagnes toi ? Arrête la VUF charentaise !

Aloïs 06 a dit…

Toi tu te fatigue à monter à pied, moi je monte en tapis volant ! La VUF a du bon parfois, nature elle fait planer !

Tarswelder a dit…

Je n'ai pas de tapis volant, j'ai juste le pouvoir de voler dans les airs. Je n'ai pas besoin de Saint-Macloud moi !

Sofy Chesneau a dit…

Vous êtes vraiment que des gamins. On se croirait dans une cours d'école ou pire à un concours stupide à qui à la plus grosse.

Sofy Chesneau a dit…

Pour Thanksgiving, à défaut d'une dinde sauvage partagée entre amis : Lions, Eagles et Seahawks.

Tarswelder a dit…

Je constate Sofy que tu t'affranchis du secrétaire en pronostiquant contre les Niners !

Sofy Chesneau a dit…

Tu constateras, cher Président, que mon "affranchissement" me fut bénéfique !!!

Tarswelder a dit…

Je le constate. Mais je pense que le secrétaire va noyer son chagrin dans la VIF Pulco pamplemousse car les Niners sont pratiquement éliminés (sauf s'ils gagnent à Seattle au match retour).

Gin Tonic a dit…

Il paraît que les Giants aussi sont à la rue...

Tarswelder a dit…

Là c'est pas une surprise non plus !

Gin Tonic a dit…

Oui, malheureusement...

Sofy Chesneau a dit…

Ce n'est pas à la VIF (nouvelle recette frelatée marseillaise? ) ! Ni à la VUF, mais aux vins bordelais car il part pour la semaine au salon Vinitech !!!

Tarswelder a dit…

Sache pour ta gouverne que la VIF est la VUF autochtone avant la transformation du procédé de fabrication. D'ailleurs, Vinitech est un salon de fabrication industrielle du vin et de la VUF !!! Fais gaffe Sofy, Aloïs pourrait bien ramener des produits frelatés ou bien sans appellation d'origine contrôlée !

Gin Tonic a dit…

Mes pronos (sans VUF ni VIF..,):
Chargers, Bills, Texans, Colts, Giants, Panthers, Saints, Rams, Bengals, Cardinals, Patriots, Broncos et Dolphins.

Tarswelder a dit…

On discute, on discute mais on ne pronostique pas :

Texans, Rams, Ravens, Bills, Giants, Bengals, Colts, Vikings, Steelers, Falcons (je sens bien la surprise), Packers (oui, oui et oui pour l'avant-match du Super Bol), Broncos, Dolphins.

Sofy Chesneau a dit…

Redskins, Texans, Bills, Ravens, Giants, Bengals, Raiders (2 doigts coupent faim ! Ok, je sors !), Steelers, Vikings.
Falcons, Patriots, Chiefs.
Dolphins.
Je ne sais pas si mes pronos sont trop ambitieux, n'ayant pas sous la main mon conseiller perso que je n'ecoute pas tjs. J'ai l'impression que plus on avance vers la fin de saison, plus c difficile !!!

Gin Tonic a dit…

Couvre toi !
Fait froid dehors à LR.

Sofy Chesneau a dit…

Merci de conseil ;) mais trop tard, suis sortie sous un magnifique soleil ;)

Tarswelder a dit…

Au passage, la brillante stratégie du stratège secrétaire est tellement géniale qu'il vient de se faire rattraper par le trésorier !