dimanche 27 juillet 2014

Demi-finales du Super rugby 2014.

Les meilleurs sont au rendez-vous de ces demi-finales. On a assisté à deux matchs très différents, même si les scores ne semblent pas le montrer. En tout cas, les équipes à domicile ont gagné.






Crusaders (bo)-Sharks 38-6

Il n'y a pas eu de suspens dans le jeu car les Crusaders ont très largement dominé les débats. Ils ont juste mis un peu de temps avant de concrétiser leur écrasante supériorité par des essais. Carter ouvre le score d'entrée (3-0). Au quart d'heure, Read se joue d'une défense sud-africaine dépassée et marque le premier essai. Les Sharks ne sont pas dangereux mais ils inscrivent deux pénalités par Lambie, qui a tant manqué aux siens. 16-6 à la pause.

L'essai de Nadolo, inscrit au début de la deuxième mi-temps, conforte définitivement le succès des Crusaders. Celui-ci prend de l'ampleur avec un troisième de Heinz (sur une introduction ratée en mêlée des Sharks sur leur ligne), et deux autres de McNichol et Todd. 38-6, n'en jetez plus.

Juste au passage une largesse arbitrale qui ne sanctionne pas le pilier Laulala, coupable d'un coup de poing contre une Shark tenu. Il y en a qui ont pris très cher pour la même chose. Mais n'oubliez pas que dans le sud, marcher sur la tête de l'adversaire ne vaut que trois semaines (C'était lors du match Crusaders-Sharks).

Waratahs-Brumbies 26-8

Dominer n'est pas gagner. Les Brumbies ont beaucoup essayé mais ils se sont heurtés à une énorme défense des Waratahs, incarnée par Michael Hooper.

Les Tahs ont rapidement pris l'avantage : Alofa marque tout de suite un essai et Foley porte la marque à 8-0 à la 20è minute. Les deux équipes essaient de passer par le jeu de passe mais n'arrivent pas souvent à créer le décalage. Celui-ci se fait à la demi-heure pour les Brumbies, pour envoyer Speight à l'essai (5-8). Les Brumbies égalisent peu après mais Foley donne l'avantage aux Waratahs par une pénalité à la pause (11-8).

Ensuite, la deuxième mi-temps est dominée par les Brumbies (68% d'occupation du terrain et 65 sur l'ensemble du match). Mais ils se font piéger une autre fois : Kurtley Beale marque un deuxième essai pour les Waratahs, qui crée un nouvel écart (16-8). Ils continuent pourtant d'attaquer, de jouer, de ne pas se contenter de 3 points pour marquer un éventuel essai après. On joue pour gagner.

Acharnés en défense, les Waratahs finissent par user les Brumbies. Foley ajoute une pénalité à 10 minute de la fin (19-8). A la 75è minute, une nouvelle attaque des Brumbies se transforme en relance des Waratahs. Le deuxième ligne Skelton se joue des arrières et sert Foley pour un essai de 80 mètres, qui a dû provoquer l'incompréhension chez les rugbymen français qui ne savent pas qu'on peut faire des passes au rugby.

Score final 26-8.


La finale oppose les deux premiers du classement : les Waratahs recevront à Sydney les Crusaders. C'est la troisième fois que les deux formations s'affrontent en finale. Les Crusaders s'étaient imposés en 2005 et en 2008 (35-25 et 20-12) mais les deux matchs avaient lieu à Christchurch. Cette fois, c'est le contraire. Pour la première fois, Sydney reçoit la finale de la compétition. Les Waratahs tenteront d'être la 7è équipe à gagner le Super rugby et les Crusaders de remporter un 8è trophée, 6 ans après le dernier succès (ça date).

La finale aura lieu samedi prochain à 11h 40.


Le match des pronostiqueurs.

Gin Tonic est plus endurant dans cette fin de match et il gagne par 8 à 6. Son avance passe à 3 unités (224 à 221).

Un petit coup de gueule.

Vendredi commencera la Coupe du monde féminine de rugby. La France n'a rien trouvé de mieux que d'organiser les matchs sur les terrains de Marcoussis. Comment populariser une pratique si c'est pour la laisser confidentielle ? A moins de ne miser que sur la télé (France 4) ?

Il y a des stades en région parisienne et pas très loin. Pas besoin de 50 000 personnes mais il y a des enceintes qui peuvent accueillir quelques milliers de spectateurs (le stade déserté d'Evry, Jean Bouin, Charléty notamment, Massy pourquoi pas, qui remonte en ProD, affronter l'USAP). Bref, on est toujours à penser économie et à considérer que le sport féminin n'attire personne. Alors oui, on est en plein coeur de l'été mais reléguer les matchs au centre d'entrainement, est-ce le meilleur moyen pour changer les mentalités ?

14 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Je suis d'accord pour la coupe du monde féminine: l'organisation, c'est du grand n'importe quoi.

On a les deux meilleures équipes en finale.

Tarswelder a dit…

On se demande comment l'IRB ait pu accepter ça mais ça ne me surprend pas trop non plus. Il faut l'organiser alors le premier qui fait moins cher l'organise.

Tarswelder a dit…

Les demi et la finale se jouent à Paris. Mais quand je vois le stade d'Evry, que je connais, qui est désert, je me dis qu'on pourrait y jouer quelques matchs. Et c'est à 20-25 minutes de Marcoussis en roulant tranquille.

Gin Tonic a dit…

Surtout de la part d'un pays qui vient de remporter le grand chelem dans le dernier tournoi.

Aucune mise en valeur de ce succès. Les filles ont bien du mérite !

Tarswelder a dit…

Pour la finale, je donne les Waratahs gagnants avec le bonus défensif.

Gin Tonic a dit…

Normalement, je devrais donner également les Tahs gagnants, mais je vais continuer à faire du supportérisme acharné (et tant pis pour le classement des pronostiqueurs) et donner les Crusaders gagnants avec le bd pour les Waratahs.

Gin Tonic a dit…

J'espère que Dan Carter et les Crusaders vont se rappeler que c'est mon anniversaire aujourd'hui !

Tarswelder a dit…

Si ça peut les motiver !

Gin Tonic a dit…

Malgré un début de match difficile, la sortie de Carter sur blessure et la domination des Tahs en mélée, les Crusaders résistent bien: 20-13 à la pause pour les Tahs.

Gin Tonic a dit…

J'espère bien que ça va les motiver !

Gin Tonic a dit…

Les Crusaders sont pas passé loin de l'exploit: victoire des Waratahs 33-32.

Victoire méritée au vu de leur domination territoriale et de possession du ballon.

Belle finale.

Gin Tonic a dit…

C'est sur une faute de McCaw que les Waratahs passent la pénalité de la gagne à la 79ème: tout se perd....

Tarswelder a dit…

Pas vu une grosse partie du match pour cause de sortie restauratrice.

Si McCaw plante son équipe, c'est qu'il est sur le déclin. Il se fait attraper par l'arbitre !

Gin Tonic a dit…

En tout cas, ça fait quelques mois que ses performances sont remises en cause par la presse néo-zélandaise.

PS: hips !!