mardi 3 juin 2014

Super rugby. Semaine 16

Cette journée est la dernière avant l'interruption de la compétition, à cause des tournées des équipes européennes. La bagarre est plus que jamais intense pour les places qualificatives. Du coup, il y a eu des gagnants et des perdants. Mais qui sort vainqueur de cette semaine ?





Les matchs.

Crusaders-Force 30-7

Les Crusaders l'emportent assez facilement contre la Western Force. Celle-ci a toujours déjoué quand il faut prendre l'initiative. Notons quand même que les Croisés ont encore des problèmes d'efficacité malgré le score : ils ont marqué 3 essais mais 2 sont des essais de pénalité, et dans les 10 dernières minutes du match en plus.

Reds (bo)-Highlanders (bo) 38-31

Les Reds, derniers du classement avant cette journée, ne sont pas à leur place mais leur défense est tellement nulle. Ils ont fait preuve de beaucoup d'orgueil pour achever leur séquence de 6 défaites : ils ont fait échouer les attaques des Highlanders en première mi-temps, puis les ont châtié pour mener 21-0. Vaincus, les Highlanders ont tout de même réussi à glaner le double bonus, ce qui limite les dégâts de leur défaite. Ceci n'est pas innocent dans un contexte aussi concurrentiel.

Chiefs-Waratahs 17-33

Cette victoire sonne probablement le glas des Chiefs dans cette saison, même s'ils ne sont pas mathématiquement qualifiés. Dominateurs, les Waratahs sont allés chercher cette victoire à l'extérieur de référence, qui peut leur donner la première place de la saison régulière, et au moins de consolider leur rang. Ils ont châtié un champion de plus en plus ombrageux.

Blues (bo)-Hurricanes (bo) 37-24

La charge héroïque des Blues a fait très mal aux Canes. Deux essais marqués en début de deuxième mi-temps ont creusé l'écart et les Hurricanes ont quand même eu le cran d'aller chercher un petit point de bonus offensif, qui ne masque pas la médiocrité de leur prestation pendant une heure.

Brumbies (bo)-Rebels 37-10

De retour en Australie, les Brumbies ont montré un autre visage que leur lamentable prestation du week-end dernier. Les Rebels étaient le partenaire idéal pour se défouler. Malgré une efficacité au pied douteuse (3/7), les Brumbies ont inscrit 6 essais aux Rebels qui n'ont pas existé ou pas longtemps...

Lions-Bulls 32-21

Morné Boschoff à la baguette : auteur de 22 points dont 2 drops et 100% de réussite aux buts, l'ouvreur des Lions a sanctionné une équipe des Bulls qui a manqué de rigueur en défense.

Sharks-Stormers 19-21

La sensation de la semaine et un résultat qui marque le classement général. Les Sharks ont joué avec le frein à main (tournée oblige ?) et ils ont été clairement en-dessous. Le temps de ne pas lâcher les Stormers qui, sans être géniaux, ont fait du Patop 14 : on plante les points sur des pénalités et on gagne à la dernière minute du match sur un drop.

Classement.

Pos.EquipeJGDNPpPc+/-BonusPoints
1
Sharks
14104035225696545
2
Waratahs
13940364245119743
3
Crusaders
1394038128596541
4
Brumbies
1495035731443440
5
Highlanders
1376034833991038
6
Hurricanes
1477040734166937
7
Force
13850274283-9436
8
Chiefs
13652324325-1735
9
Bulls
1467132231210632
10
Blues
136703583499731
11
Stormers
14680264292-28428
12
Reds
13490315409-94723
13
Lions
14590273371-98222
14
Rebels
13490259350-91521
15
Cheetahs
143101320447-127620


Avec la défaite des Sharks, la lutte est totalement relancée puisque les Waratahs et les Crusaders peuvent espérer passer devant et décrocher les deux premières places. Les Sharks doivent jouer leurs deux derniers matchs à l'extérieur sans compter la semaine d'exemption qui risque de profiter à ses deux poursuivants.
N'oublions pas les Brumbies, qui ont encore une chance. Derrière, on va s'écharper pour les places restantes. Les Bulls peuvent dire adieu à la qualification : avec 5 points de retard sur les Hurricanes, c'est trop dur avec 2 matchs à jouer.
Si on applique la règle du bonus de 4 points pour les équipes qui ont un match en moins, on a le classement suivant :

1.Waratahs 47 2.Sharks 45 3.Crusaders 45 4.Highlanders 42 5.Brumbies 40 6.Force 40 7.Chiefs 39 8.Hurricanes 38

Comme quoi les Sharks et les Hurricanes sont pour le moment en ballottage défavorable pour défendre leurs ambitions.

Le match des pronostiqueurs.

La semaine a été totalement nulle en raison des résultats qui défient ceux des semaines précédentes : les victoires des Reds et des Stormers sont les cas à mettre en avant. Du coup, le score est vraiment faible. Je gagne par 4 à 2. Je reprend encore 6 longueurs d'avance et mène contre Gin Tonic par 155 à 149.

Trève internationale.

Pas de Super rugby en juin pour cause de tournée dans l'hémisphère sud. Si les Français croient se refaire la cerise en Australie, ils se trompent. Certes la paire Genia-Cooper est totalement écartée du premier test (Cooper est blessé et Genia est remplaçant) mais c'est la paire des Brumbies White-Toomua qui démarre et c'est pas forcément rassurant. Les mêlées australiennes ont plutôt fait bonne figure (ça va chialer).

Machenaud : Et hop, une passe au kangourou. Vu que Parra s'entraîne à l'ouverture et qu'il y a Michalak dans l'équipe, ce sera moins dur pour moi de jouer avec lui.
Domingo. Hey ! J'suis pas un kangourou. Mes bras, ça sert à me faire sanctionner en mêlée !
Papé. Mais qu'est-ce que je fous habillé en kangourou bleu ? Je suis pas invité à prendre une taule ! Je vais même pas boire de la bière gratis.
Chouly. Attend Maxime, tu sais qu'en face ils ont des joueurs qu'ils appellent des trois-quarts ? Nous on a Bastareaud !
Mas. Quand est-ce qu'on pousse ?
Maestri. Punaise, un ballon qui sort, on va voir ça pendant trois semaines avec les Austaliens. Même pas le temps de l'enterrer pour souffler un peu.


En Nouvelle-Zélande, les Anglais ne joueront pas contre Kieran Read, victime d'une commotion. Mais les champions du monde restent largement favoris. Enfin les Sud-africains feront encore du bricolage avec la venue des Gallois. L'Argentine accueille l'Irlande. L'Ecosse part en Amérique du Nord et l'Italie traîne dans le Pacifique, histoire de gagner des matchs.

Retour sur le Spartop 14.

La finale du Patop 14 a été fidèle à sa tradition : un match d'épicier. Comme je l'ai écrit juste après la finale, Laporte c'est le coach qui fait oublier qu'on a Habana et Drew Mitchell aux ailes. Oui, Wilkinson a planté 18 points dans ce match, qui s'est refermé au fil des minutes. Oui, Castres reste une équipe capable de contrer mais assez insipide dans l'ensemble. Alors, on se régale puisque c'est le meilleur championnat du monde.

La finale du championnat anglais a été un peu plus intéressante.

Le programme de la semaine 17.

J'y reviendrai sur un article ultérieur quand je ferai le point sur les enjeux des trois dernières journées, et sur le bilan des tournées australes.

5 commentaires:

Gin Tonic a dit…

4-2, c'est du grandiose au niveau des pronos !

J'adore la légende récurrente: Mas, quand est ce qu'on pousse ?

Les Crusaders, malgré leurs problèmes d'efficacité, commencent à être pas trop mal au classement.

Pour la finale, bien insipide, c'est "que" 15 points pour Wilkinson. Delon Armitage en a passé une de plus de 50 mètres (à peu près la même que celle qu'il avait passé en finale de H-Cup).

Si Jérome Kaino a conservé son niveau d'avant son départ au Japon, les Blacks ne devraient pas trop souffrir de l'absence de Read.

Tarswelder a dit…

C'est vrai et j'avais un doute et j'ai pas vérifié pour la dernière pénalité d'Armitage.

Une finale bien merdique avec beaucoup trop de fautes.

Chez les Blacks, ce ne sont pas les 3è ligne qui manquent. Ils ont déjà des deuxième qui courent comme des lapins (Whitelock).

Gin Tonic a dit…

Les Blacks sont une usine à produire des grands joueurs.

T'as des joueurs irremplaçables, dès qu'ils arrêtent, ils sont remplacés par des aussi bons.

Même les quelques "monstres sacrés" ont été remplacés sans problèmes.

Tarswelder a dit…

Alors que chez nous, si on n'a pas d'ouvreur ben on pense à mettre Parra ou Michalak à l'ouverture.

Gin Tonic a dit…

A chacun son échelle de valeurs...