mercredi 31 octobre 2012

Les Giants de San Francisco balaient les Tigers de Detroit et remportent la Série Mondiale

Il n'y a donc pas eu de miracle. Les Giants de San Francisco ont remporté dimanche soir le quatrième match de la série contre les Tigers de Detroit.










Ce match était celui de la dernière chance pour au moins en gagner une chez les Tigers. Max Scherzer était au monticule face à Matt Cain, l'as des Giants, vainqueur du match 7 de la série de la ligue nationale contre les Cardinals de Saint-Louis. Pour Detroit, il fallait mettre fin à une série de 18 manches sans marquer de point, l'équivalent des deux blanchissages subis dans les matchs 2 et 3.

La première manche n'offre rien de bien particulier : Scherzer retire Pagan et Sandoval sur des prises et entre les deux Scutaro sur une chandelle. En attaque, les Tigers ne soutirent qu'un but sur balles par Miguel Cabrera et Prince Fielder est éliminé sur prises.

Les Giants prennent l'avantage en deuxième manche : Posey est retiré sur 3 prises mais Hunter Pence frappe une longue balle à gauche qui sort du terrain après avoir rebondi : c'est un double automatique (ground rule double). Sur le tir suivant, Brandon Belt cogne un triple au fond du champ droit. C'est 1-0 pour les Giants. On en reste là car Scherzer se ressaisit : il retire sur un roulant Blanco puis Theriot sur une longue chandelle.

Le triple de Brandon Belt

De leur côté, les Tigers entament bien leur tour : Delmon Young frappe un simple. Le frappeur désigné de la formation ne va pas plus loin : les trois frappeurs suivants (Dirks, Peralta, Infante) sont éliminés.

Dans la manche 3, San Francisco se montre encore dangereux : Crawford frappe un simple et après deux retraits, Sandoval en cogne un autre et Crawford se rend au troisième but. L'élimination de Buster Posey met fin à la menace. Les Tigers obtiennent quelque chose eux-aussi : après le retrait de Laird, Austin Jackson soutire un but sur balles ; il avance au deuxième sur une tentative d'amorti de Berry. C'est au tour de Miguel Cabera : le joueur de troisième but expédie le lancer de Matt Cain au fond du champ droit pour son premier circuit de la série, de deux points. Pour la première fois, les Tigers sont devant les Giants au tableau d'affichage : 2-1.

Home Run de Miguel Cabrera

Quatrième manche : les Giants au bâton. Pence est retiré sur prises et Belt obtient un but sur balles. Les Tigers réussissent un double jeu en éliminant le frappeur suivant (Blanco) sur des prises et Belt en tentative de vol du deuxième but. Le sens du match tourne en faveur des Tigers bien que Matt Cain réussissent deux strikeouts sur les trois retraits en fin de manche (Young et Peralta). Le score est toujours de 2 à 1 pour Detroit.

La manche 5 voit les trois frappeurs des Giants retirés. Malgré un simple d'Infante comme premier frappeur, les Tigers n'avancent pas.

Manche 6. Scutaro est agressif car il frappe au deuxième lancer contre Scherzer et il obtient un simple. Sandoval est retiré au bâton puis c'est le tour de Buster Posey. Le receveur -et probable MVP de la Ligue Nationale- envoie le tir de Scherzer au champ gauche et réussit un circuit de deux points qui redonne l'avantage aux Giants : 3-2. On en restera là car les deux frappeurs suivants des Franciscains sont éliminés.

Buster Posey réplique

A leur tour, les Tigers répliquent de la même veine. Après deux retraits (Cabrera et Fielder), Delmon Young claque le premier lancer de Cain contre lui au champ droit. C'est le troisième home run de la rencontre et celui qui créé l'égalité 3-3. Dirks frappe un simple juste après mais l'élimination de Peralta clôt la manche.

Delmon Young égalise

En septième manche, Scherzer laisse sa place après avoir donné un simple à Blanco et retiré Theriot. Drew Smyly le remplace pour un retrait dans un duel gaucher contre gaucher, puis Octavio Dotel supplée Smyly et réussit le troisième de la manche. De son côté, Matt Cain est toujours dans le match et il retire dans l'ordre les trois frappeurs de Detroit. Le score reste de 3 à 3.

La huitième manche n'annonce pas de bonnes augures pour les Tigers car Dotel donne 4 balles à Scutaro. Souvent, le premier frappeur d'une manche qui reçoit un but sur balles va marquer. Ce n'est pas le cas après le double-jeu de Sandoval et le retrait de Posey. A San Francisco, Matt Cain laisse sa place au gaucher Jeremy Affeldt. Jim Leyland, le manager des Tigers, réplique en changeant son voltigeur Berry par un droitier, Avisail Garcia. Le coup est réussi car Garcia obtient un but sur balles. Mais Affeldt se ressaisit en retirant les trois frappeurs suivants sur des prises (Cabera, Fielder, Young). La misère des Tigers contre les gauchers se poursuit.

Rien à signaler en neuvième manche : Phil Coke relève Dotel pour les Tigers et retire à son tour les trois frappeurs des Giants au monticule (Pence, Belt, Blanco). A leur passage, les Tigers n'obtiennent pas grand-chose : Santiago Casilla relève Affeldt après deux retraits, atteint Infante par un tir mais il achève le travail. On va disputer des prolongations.

A Detroit, Danny Worth a remplacé Infante mais Phil Coke est resté sur la butte. Contre Theriot, il donne un simple. Crawford amorti volontairement sa frappe et permet Theriot d'aller au deuxième. Coke retire Pagan sur prises. Scutaro s'avance. L'un des éléments clés de la réussite de San Francisco frappe au centre, Theriot fonce vers le marbre et marque. Scutaro profite du jeu pour avancer au deuxième but. C'est 4-3 pour les Giants.

Scutaro envoie Theriot marquer le point de la victoire

Dernière présence des Tigers avant la chute. Sergio Romo a remplacé Brian Wilson comme premier releveur , quand celui-ci a mis fin à sa saison dès le mois d'avril. Romo affronte les trois premiers frappeurs de l'alignement des Tigers. Nullement impressionné, il retire Austin Jackson sur des prises, puis Don Kelly de la même façon. Voilà que se présente l'autre futur MVP, Miguel Cabrera. Au sixième tir, Romo lance vers l'intérieur de la zone des prises. Cabrera est retiré sur décision. Les Giants ont gagné.

Sergio Romo assure le sauvetage


Un retrait et c'est l'hystérie.



Par quatre victoires à zéro, San Francisco remporte une deuxième Série Mondiale en trois saisons. C'est la septième fois que les Giants remporte la classique automnale : cinq fois lorsqu'ils évoluaient à New York et deux fois à San Francisco.

Il n'y a rien à contester. Les Giants ont appliqué aux Tigers ce que les Tigers ont fait aux Yankees. Detroit n'a marqué que 6 points en quatre matchs. La mauvaise performance de Prince Fielder (1/14) est l'exemple de l'échec de l'attaque de Detroit. Les Tigers n'ont pas eu beaucoup de chances de marquer : par exemple, dans le match 4, ils n'ont réussi que 5 coups sûrs (dont deux circuits) contre 9 aux Giants. Ils n'ont eu qu'une seule occasion de marquer avec un coureur en position de marquer : elle a été conclue par le HR de Cabrera.

On a beaucoup parlé de l'efficacité des lanceurs de Detroit. A l'exception de Verlander dans le match 1, on ne peut pas dire que les partants ont raté leur série. Dans le match 4, Scherzer donne 7 coups sûrs, un but sur balles et retire 8 frappeurs sur des prises en 6 manches un tiers. Cain a donné moins de coups sûrs (5) mais deux circuits quand même. Ce qu'on retiendra c'est la performance des lanceurs partants des Giants. On l'avait oublié mais la rotation des Giants est une des toutes meilleures de la MLB. Bruce Bochy s'est même permis d'écarter Tim Lincecum, double Cy Young en 2008 et 2009; même si sa saison n'est pas bonne, il est toujours délicat d'écarter son numéro un d'avant saison. La performance des lanceurs est surtout à créditer au profit des deux gauchers : Barry Zito a rappelé qu'il avait été un grand lanceur aux A's d'Oakland et Madison Bumgarner est aussi un prodige, lui qui est le plus jeune partant à gagner un match de série mondiale (en 2010). L'équipe de San Francisco s'est construite autour de son groupe de lanceurs, excellents au départ et en relève, en fonction de la configuration du stade. Ce qui a fait la différence avec l'année dernière, c'est l'attaque : le retour de Buster Posey a fait un bien fou et a rééquilibré l'offensive, souvent chancelante. C'est ce qui a aussi fait la différence.



L'autre élément clé du succès des Giants ? Un moral sacrément regonflé après deux remontées fantastiques contre les Reds de Cincinnati et les Cardinals de Saint-Louis. Ils ont aligné une série de 7 victoires consécutives contre les Cards et les Tigers, ne donnant au passage que 7 points et 4 blanchissages. A part dans le match 4 de dimanche, jamais les Giants n'ont été menés dans ces matchs où ils étaient au bord de l'élimination.

Detroit repartira avec l'amertume du perdant, surtout quand la défaite est aussi sévère. Mais il n'y a pas à rougir. Les Tigers ont eu une première moitié de saison difficile et ils ont dû courir après les White Sox de Chicago et les Indians de Cleveland (qui ont même gagné la série 10-8). Cependant, il n'y a pas lieu de tout remettre en cause ; d'ailleurs Jim Leyland a été reconduit et les Tigers vont exercer l'option de garder plusieurs joueurs. Ce qu'ils pourront sans doute regretter, c'est l'absence de Victor Martinez, qui aurait sans doute aidé l'attaque dans cette série.

Avec ses trois circuits dans le match 1, Pablo "Panda" Sandoval a été élu MVP de la Série Mondiale.



Pablo Sandoval reçoit des mains de William 'Bud' 'Moumoutman' Selig le trophée de joueur le plus utile de la série. Il a été le plus utile car en détruisant Justin Verlander avec ses trois home runs, il a fait basculer la série.


La saison 2012 s'achève et les récompenses commencent déjà à être distribuées. En 2013, la MLB changera de configuration : désormais les deux ligues auront le même nombre de franchises (15) avec le passage des Astros de Houston dans la division ouest de la ligue américaine (Ils vont s'amuser avec les poids lourds qui y sont déjà).

Ce dont on est déjà certain, c'est que les Indians n'auront pas beaucoup de chances d'aller en séries, même si l'arrivée de Terry Francona va donner du crédit à l'équipe.


9 commentaires:

Seb a dit…

Verlander et Young sont agents libres et ne devraient pas être conservés. Étonnant pour Young au vu de sa postseason. Plus que 151 jours avant l'Opening Day 2013...

Tarswelder a dit…

T'es fou ! Tu confonds Verlander et Valverde. Jamais les Tigers ne le laisseront partir comme ça !

Concernant Young, Victor Martinez sera de retour et il occupera le poste de DH.

Seb a dit…

oui, valverde, désolé :)

Tarswelder a dit…

C'est un peu normal avec les PO qu'il a fait et la saison aussi. Il avait commencé par un bousillage dès le premier match.

Maintenant, si Delmon Young veut jouer DH ou 1B ou LF dans le nord de l'Ohio pour pas trop cher, on peut prendre.

Gin Tonic a dit…

Des Giants qui gagnent (en plus anciens New-Yorkais), voila un bon présage pour la NFL !

Tarswelder a dit…

Y'a encore des Giants dans le coup. Ceux du Japon dans les Nippon Series !

Gin Tonic a dit…

Oui, mais les Giants doivent pas être bridés dans leurs performances...

Tarswelder a dit…

Pour le moment c'est 2-2. Les Giants ont gagné les deux premiers matchs mais ils ont perdu les deux suivants.

Tarswelder a dit…

C'est curieux. J'ai simulé une saison et je suis arrivé à la même affiche de la Série Mondiale et au même résultat (les Giants battent les Tigers 4-3).