jeudi 16 août 2012

Présentation du Rugby Championship 2012

Ce samedi 18 août, le monde du rugby va changer un petit peu. En effet, la traditionnelle compétition des nations de l'hémisphère sud intègre l'Argentine. Le Tri nations ne devient pas le Four Nations (compétition de rugby à XIII qui a déposé le nom) mais moins modestement le Rugby Championship.





Le principe.

Il ne change pas des autres éditions. Chaque équipe affronte deux fois ses trois adversaires en match aller et retour (les dernières années, le Tri Nations proposait trois affrontements pour arriver à 6 matchs). Les règles du classement sont identiques aux grands championnats domestiques (sauf le Patop 14) : 4 points pour une victoire, 2 pour un match nul, 1 point de bonus pour 4 essais marqués au moins ou pour une défaite de 7 points au plus.

Le calendrier.

La problématique des déplacements est au coeur des difficultés des compétitions de l'hémisphère sud. Avec l'arrivée de l'Argentine, ce sont trois continents qui participent à l'épreuve, avec une rotation horaire encore plus importante. C'est pourquoi, les organisateurs ont décidé de moduler le calendrier de sorte que les équipes disposent d'un week-end de repos entre deux journées.

Ainsi, les deux premières journées ont lieu les 18 et 25 août mais la troisième le 8 septembre. De fait, la compétition s'arrête le 7 octobre prochain. En conséquence, la saison dans l'hémisphère sud s'allonge encore et encore. Ce qu'on fustigeait dans l'hémisphère nord, à savoir un calendrier trop étendu, s'applique désormais dans l'hémisphère sud : le nombre de matchs augmente mais les choses sont faites plus intelligemment. Avec l'existence des tournées dans l'hémisphère nord, les équipes nationales rassembleront leurs joueurs pour au moins 3 moins et demi. Ce n'est pas comme dans le nord.

Les équipes.

Championne du monde en titre, la Nouvelle-Zélande est largement favorite de la compétition. Il n'y a pas grand-chose à dire, si ce n'est que c'est la formation la plus complète, celle qui est le plus capable de se renouveler et qui a le plus de talents. Même Sonny "D" Bill Williams participera à l'épreuve, lui dont on pensait qu'il allait faire le choix d'un autre défi sportif juste après sa victoire dans le Super rugby. Etant donné la situation, je pense que les All Blacks gagneront 5 des 6 matchs de la compétition ; ils ne devraient s'incliner qu'en Afrique du Sud.

Vainqueurs du dernier Trinations, les Australiens ont fait marche arrière depuis un an. La Coupe du Monde a été très décevante malgré la troisième place (c'est un peu le coup contraire de l'Espagne au tournoi olympique de basket), les Wallabies ont été la seule des trois grandes nations à perdre un match en juin (contre l'Ecosse). D'autre part le fond de jeu reste encore sujet à critique et Quade Cooper ne sera pas du match d'ouverture. A l'image de la saison globalement mauvaise des franchises australiennes, la sélection nationale risque d'avoir du mal à bien figurer. Cela signifiera certainement la fin de Robbie Deans à la tête de l'équipe. L'Australie risque même d'être en danger en Argentine. Je ne vois pas les Wallabies faire mieux que 3 succès, et encore !

Quant à l'Afrique du Sud, c'est la seule équipe qui a vraiment changé de visage à la tête de l'équipe (Steve Hansen était l'adjoint d'Henry, ce n'est pas véritablement une révolution). Heynecke Meyer a eu d'excellents résultats chez les Bulls et les critiques ont fusé pour lui reprocher de ne pas choisir les joueurs des Stormers (Mais quand on voit comment les Stormers ont perdu le Super rugby, on comprend un peu mieux). Cela ne devrait pas changer la physionomie du jeu bok : une grosse intensité physique, un bon coup de tatane pour occuper le terrain et quelques talents derrière qui attendront d'avoir le ballon dans des conditions potables. Les Boks devraient s'en sortir avec 4 victoires

Enfin l'Argentine met fin à ce qui était devenu une anomalie : des meilleures nations, elle était la seule qui ne participait pas à un tournoi régulier. D'où son manque de pratique et c'est aussi une des explications à la pauvreté de son fond de jeu, basé exclusivement sur du jeu à 10. La fédération a décidé de passer au professionnalisme et une équipe fait partie de la Vodacom Cup, une compétition disputée en Afrique du Sud à l'automne (austral). L'équipe composée des Pumas a même gagné cette épreuve en 2011. Le gros problème vient aussi du fait que la majorité des joueurs jouent dans l'hémisphère nord. Ce décalage des saisons pose de gros problèmes (quand un Galtié se plaint que la sélection de ses Argentins est imprévue, il se fout du monde car c'était envisageable depuis la fin de 2011) pour la gestion des organismes (entre l'usure du Patop 14 et les périodes de repos qui deviennent des périodes d'entrainement). L'autre problème vient du  fait que les meilleures années de l'Argentine sont derrière : un peu comme l'intégration de l'Italie dans les Six Nations en 2000 a été tardive, les Pumas risquent d'enregistrer quelques dérouillées à l'extérieur. Maintenant,  on sait que l'équipe a beaucoup de courage, quelques joueurs de talents mais pas de grande profondeur. Si les Pumas doivent gagner un match, ils le feront contre les Australiens en dévorant leur mêlée. Ca risque d'être insipide ! Mais ça se fera à la dernière journée.

Notons au passage qu'aucun match des Argentins n'est programmé à Buenos Aires : les trois rencontres sont prévue à La Plata, Rosario et Mendoza (qui est proche de la frontière chilienne).

Enfin j'ajouterai une dernière chose qui me paraît importante : le rugby championship n'est plus qu'une affaire qui concerne les pays de la SANZAR mais bien l'IRB. En effet, les arbitres de l'hémisphère nord seront présents en nombre puisque 8 des 12 arbitres y sont issus (dont Clément Poite qui arbitrera le match All Blacks-Pumas du week-end 2).

Le calendrier :

18 août. Australie / Nouvelle-Zélande à Sydney. Afrique du Sud / Argentine au Cap
25 août. Nouvelle-Zélande / Australie à Auckland et Argentine / Afrique du Sud à Mendoza
8 septembre. Nouvelle-Zélande / Argentine à Wellington et Australie / Afrique du Sud à Perth
15 septembre. Nouvelle-Zélande / Afrique du Sud à Dunedin et Australie/Argentine à Gold Coast (à 80 km de Brisbane pour les nuls en géo)
29 septembre. Afrique du Sud/ Australie à Pretoria et le 30 (1h GMT) Argentine / Nouvelle-Zélande à La Plata (au bord de ...)
6 octobre. Afrique du Sud / Nouvelle-Zélande à Soweto et le 7 (1h GMT) Argentine/Australie à Rosario.

Question Quintus. Pourquoi Sonny D-Bill Williams va finalement disputer le Rugby Championship ? Parce que son successeur attendu n'était pas encore au point pour le kamaté !



13 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Mdr la question quintus !
Par contre, je crois qu'il a été libéré que pour les 2 premiers matchs.
Pour les autres, ça reste à faire.

Sinon, c'est sur que l'Argentine va prendre quelques belles dérouillées !
Mais je suis je suis moins pessimiste que toi pour son avenir.
Les moins de 20 ans ont réalisé une belle perf: 3ème ou 4ème du dernier championnant.

Les All Blacks grands favoris bien sur !

Tarswelder a dit…

Ce que je crains le plus c'est le problème du professionnalisme en Argentine, plus que le niveau des joueurs (qui n'est pas mal du tout à 7).

Il faudra à terme créer une franchise de Super rugby. Pas évident dans un pays où le foot écrase tout et même le basket n'existe pratiquement pas.

Le décalage des calendriers nordistes et sudistes risque de faire très très mal aux organismes des Argentins qui jouent dans le Nord.

Et puis il faudra du temps avant d'avoir une forme de jeu plus positive. Il y a de bons éléments (Imhoff par exemple) mais pas énormément de réserve non plus.

Gin Tonic a dit…

Une franchise de Super Rugby serait bien sur l'idéal.

Le décalage nord/sud va faire mal, je suis d'accord.

Par contre, à moyen terme, on peut penser que les meilleurs Argentins pourront s'exporter dans le sud et plus dans le nord.

Bien sur, pour ça, faudra que leur présence dans le Rugby Championship soit crédible.
C'est à dire avec une à deux victoires tous les ans.

Tarswelder a dit…

Il faudrait aussi de l'argent pour investir. Le rugby a gagné une certaine popularité en Argentine mais on est encore très très loin d'une reconnaissance respectable. La preuve vient du fait qu'il n'y a aucun stade qui les accueille à Buenos Aires. Ca reste encore un sport provincial et identifié à une certaine classe sociale.

Gin Tonic a dit…

Le foot écrase tout et c'est pas près de cesser.

Des résultats honorables et réguliers dans le Championship pourrait aider à améliorer la visibilité du rugby. Et donc attirer un peu d'argent. C'est en tout cas ce que l'on peut souhaiter.

Tarswelder a dit…

Quand on pense au fait que les Argentins étaient prêts à rentrer dans le 6-7 nations en jouant leurs matchs à Bruxelles.

Bon pour le moment les Blacks se baladent un peu bien que les Wallabies aient marqué un essai avant la pause : 18-10.

Gin Tonic a dit…

Petite victoire des Blacks. Bon, c'était à l'extérieur.

Les Argentins n'ont pas été ridicules chez les Boks.

Tarswelder a dit…

Mais ils ont été très limités en attaque.

Les AB n'ont pas eu à forcer grand-chose même s'il y a à dire sur le passage à vide du premier essai.

Gin Tonic a dit…

Bien sur. Mais, je pensais qu'ils allaient prendre une rouste.
L'arbitre a été gentil sur les jaunes.

Tarswelder a dit…

Oui, il a voulu garder le pastis pour lui. Les Argentins étaient au bord de la rupture en fin de première mi-temps. Ils auraient pu prendre 3 cartons !

Gin Tonic a dit…

Il doit être un peu maseillais...

Tarswelder a dit…

Et pourtant, le président de la société vient de mourir.

Gin Tonic a dit…

Oui, j'ai vu ça.

Mais je pense pas que c'est à cause d'un abus de jaune !