lundi 16 juillet 2012

18ème et dernière journée de la saison régulière du Super Rugby 2012

ou l'art du drame en quelques actes. Le suspens était grand mais il y avait peu de chances que les six premiers au début de cette dernière journée laissent leur place à un des deux prétendants possibles (Reds et Hurricanes). Et pourtant, rien n'est joué même contre les équipes les plus faibles. C'est une des leçons de la journée 18.





Les rencontres.

Le vendredi, les Hurricanes jouaient leur survie pour 24 heures contre les Chiefs, qui ne devaient pas perdre pour qu'ils conservent le premier rang du classement. Un essai controversé des Hurricanes fait la différence : Wellington l'emporte 28-23 contre les Chiefs, qui laissaient pratiquement la première place de la saison aux Stormers... enfin sur le papier nous le verrons.

Le samedi, les Brumbies pouvaient s'assurer définitivement d'un titre de conférence s'ils marquaient au moins un point contre les Blues, en jouant chez eux à Canberra. Las ! Les Blues, qui ont raté leur saison, ont décidé de montrer qu'ils valaient mieux que leur triste classement et surclassent les Brumbies 30-16. Le pire est que les joueurs de Jake White ne sont pas arrivés à marquer le point de bonus qui les mettaient hors de portée des Reds.

Sean "énorme" Connery cette défaite contre les Blues. Mon petit Brumby, tu vas finir vert et tu vas laisser aux Rouges la première place. Tu ressembles vraiment à Christophe Lambert sur ce coup-là !


Puis les Crusaders recevaient la Western Force. Pas de blague. Les quatre essais sont assurés à la pause et les Croisés ont ensuite laissé revenir les Australiens mais la victoire est large (38-24).

Après la défaite surprise des Brumbies, les Reds ont retrouvé l'âme du vivant. En effet, une victoire bonifiée leur permettait de rejoindre les Brumbies en tête de la conférence et de les devancer au nombre de victoires. C'est chose faite contre les Waratahs (32-16). Les vainqueurs du Super rugby 2011 ont enregistré une sixième victoire consécutive, un quatrième bonus offensif, sans compter l'exemption : au total, 32 points marqués sur les 7 dernières journées, le meilleur total des équipes sur cette séquence. Point négatif : la comparution de Quade Cooper sur un mauvais geste, qui lui a valu un carton jaune et un carton blanc de citation. La suspension est possible.

Après cette défaite australienne, les Brumbies devaient espérer une contre-performance des Sharks ou des Bulls. Les Chiefs, eux, pouvaient espérer un mauvais résultat des Stormers. Ceux-ci ont d'abord dominé les Rebels en première mi-temps mais ils ont encore pêché en deuxième, laissant revenir des Australiens qui finissent mieux la saison. Résultat, les Stormers ne gagnent que 26-21 et sont la première équipe dans l'histoire du Super rugby à remporter la saison régulière avec 2 points de bonus seulement et aucun offensif. De ce que je peux savoir, aucune équipe n'était resté une saison sans marquer une fois quatre essais dans au moins un match.

Il reste encore deux autres matchs en Afrique du Sud. Les Sharks sont opposés aux Cheetahs. La première mi-temps a dû laisser des espoirs aux Brumbies car les Sharks se noient sous la pluie de Durban (6-15). Mais la deuxième mi-temps a vu une avalanche noire s'écrouler sur la défense des Cheetahs : la victoire est bonifiée (34-15) pour la dernière de Frédéric Michalak à domicile.

Le mec du catalogue La Redoute voulait fêter la qualification des Sharks en bonne compagnie. Il fait preuve d'une bonne dextérité... enfin sans les mains !


Puis les Bulls affrontaient les Lions dans le derby du Transvaal. Les Bulls ont dominé mais eux-aussi ont cafouillé en première mi-temps : le score était de parité (20-20). Deux essais marqués en début de deuxième mi-temps assurent la victoire et la qualification (37-20).


Les Brumbies pouvaient bien regretter, se bouffer les castagnettes andalouses comme le dit un catalan mais c'est un véritable gâchis pour cette équipe qui a donné beaucoup de fraîcheur. Néanmoins, on peut et on doit tirer un grand coup de chapeau aux Reds qui n'ont pas renoncé et qui ont retrouvé leurs qualités de la saison 2011. Et pourtant, ils ont pris des déculottées lors d'une mémorable tournée vers l'ouest.


Aaargh ! Laissez-en un, laissez-en un. Mais comment ça y'a plus personne sur le terrain ? On jouait pas ?


Le classement final.


Champions de conférence

Equipe
Nation
J
G
D
N
Exempt
PP
PC
Diff
Bonus
Total
1. ()161420235025496266
2. ()161240244435787864
3. ()161150235934712658
Wild card
4. ()1611502485343142961
5 ()16106024723691031159
6. ()1610602436348881159
7. ()1610602404331731058
8. ()161060248942960957
9. ()169702359385-26650
10. ()1651102391458-671038
11Waratahs()1641202346407-611135
12. ()1641202359430-71832
13 ()1641202362520-158731
14. ()1631302306440-134727
15. ()1631302317460-126525

Déceptions et surprises.

On retrouve cinq des six qualifiés de 2011. Les Waratahs sont absents après une saison des plus décevantes et insipides dans le jeu. Les Brumbies sont sortis à la dernière journée après avoir mené la conférence australienne pendant la saison régulière. Ils ont compté jusqu'à neuf points d'avance mais la formidable fin de saison des Reds les prive d'un championnat.

Parmi les autres déceptions, on comptera bien sûr les Blues, qui terminent à une triste 12ème place alors qu'ils paraissaient favoris avant le début de la saison. Qui sait si ce drop raté de Weepu à la toute fin du premier match de la saison, contre les Crusaders, n'a pas plongé l'équipe... Autre déception, les Highlanders car ils reproduisent leur parcours de 2011 : un excellent départ et un effondrement dans le sprint final.

Dans les surprises, aucune n'est à compter dans les qualifiés. Les Brumbies ont été la seule bonne nouvelle avec les Cheetahs à un moment donné. On ne sait pas si la franchise de Bloemfontein continuera d'évoluer dans le Super rugby car la fédération sud-africaine veut imposer les Southern Kings à Port Elizabeth, histoire de rentabiliser le stade Nelson Mandela et d'ouvrir le haut niveau à davantage de joueurs noirs. Il est possible qu'une expansion soit décidée, la conférence sud-africaine passant à 16 équipes.

Les statistiques.

- On a inscrit en moyenne 4,92 essais par match cette saison. Le score moyen est de 26,3 à 23,6.
- Les Hurricanes ont été la meilleure attaque avec 489 points, devant les Crusaders et les Bulls (485 et 475). La formation de Wellington a inscrit 58 essais, contre 50 aux Bulls et 47 au trio Crusaders-Chiefs-Sharks.
- La défense a fait la différence. Les Stormers n'ont inscrit que 28 essais en 16 matchs mais n'en ont encaissé que 21. Avec 254 points, ils ont de très loin la meilleure défense (les Brumbies sont deuxième avec 331 points concédés). Chose encore plus incroyable : les Stormers ont encaissé deux fois plus d'essais à domicile qu'à l'extérieur (14 contre 7).
- Morné Steyn est encore le meilleur réalisateur de la compétition avec 225 points mais il ne devance Aaron Cruden des Chiefs que d'un seul point. Beauden Barrett des Hurricanes termine troisième avec 197 points.
- Enfin parmi les marqueurs d'essais, Bjorn Basson (Bulls) et Andre Taylor (Hurricanes) sont premiers avec 10 essais. Un autre Hurricane, Julian Savea -vu à son avantage contre l'Irlande en tournée- est troisième avec 9 essais.

Les playoffs.

Les premiers des trois conférences sont classés automatiquement aux trois premières places, dans l'ordre normal du classement. Les Reds finissent au 6ème rang si on compte uniquement les points.

Le règlement stipule qu'en cas d'égalité, le départage se fait dans l'ordre suivant :
- Le nombre de victoires. Les Reds devancent les Brumbies avec 11 succès contre 10 ;
- La différence de points. L'avantage est revennu aux Bulls contre les Sharks (+103 contre + 88).

Les Stormers et les Chiefs sont directement qualifiés pour les demi-finales, qu'ils recevront.

Les moitié de quarts de finale opposeront à Brisbane les Reds aux Sharks. Les champions sortants seront privés de Quade Cooper suspendu. L'autre quart est un classique de ces dernières années : les Crusaders reçoivent les Bulls. D'ordinaire en playoffs, ce sont les Bulls qui accueillaient les Croisés mais cette fois, les chevaliers feront la chasse aux taureaux chez eux.

Les Stormers affronteront le moins bien classé des vainqueurs et les Chiefs le mieux classé. L'avantage est toujours à l'équipe qui a le meilleur bilan.





9 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Mdr les castagnettes andalouses !

Les Blues ont raté leur saison. Je pense qu'ils valent mieux que leur classement.

Pour les pronos, je vais dire Reds (sont sur une bonne dynamique) et Crusaders bien sur, et même avec le bo (soyons fous, même si le bo sert à rien...)

Tarswelder a dit…

Même chose sans le BO parce que Biarritz c'est tout pourri !

Gin Tonic a dit…

Lol !

Ca va plaire à Gaël...

Elfe a dit…

L'absence de Cooper peut-elle permettre aux Sharks de se qualifier ?

Pour l'autre match les Crusaders devraient l'emporter.

Tarswelder a dit…

Les Crusaders mènent 16-3 à la pause sans qu'il y ait un quelconque débat.

Tarswelder a dit…

28-13 pour les Crusaders qui n'ont pas connu de frayeurs.

Elfe a dit…

Et victoire des Sharks chez les Reds 30 à 17.
Et si cette saison souriait aux Sharks ? c'est possible ou pas ?

Gin Tonic a dit…

Pas vu les matchs.

Victoire des Crusaders avec Carter au top: 23 des 28 pts.

Les Sharks roustent les Reds avec un Michalak apparemment au top au pied.

Je retourne à ma fiesta !

Tarswelder a dit…

Les Sharks ont livré une grosse défense.