lundi 12 mars 2012

3ème journée du Super rugby 2012

La deuxième semaine du Super rugby a démontré que le Sud n'était pas encore "nordisé" malgré l'insipide Stormers-Sharks. Cette troisième semaine confirmera-t-elle cette tendance ?






Les matchs.

Pour cette troisième journée, les Stormers étaient exempts.

Crusaders-Chiefs 19-24 (6-16)

C'est le premier match de la journée et c'est la surprise de ce début de saison. Même si Carter et Mc Caw sont blessés, il y a néanmoins beaucoup d'internationaux. Mais les Chiefs ont l'air d'être une autre équipe que celle qui s'était effondrée contre les Highlanders il y a deux semaines. Bien sûr, la formation de l'île du Nord (les Chiefs représentent la province de Waikato au nord de l'archipel) a pris l'avantage (16-6 à la mi-temps) et que les Crusaders sont revenus. Mais les jaunes et noirs ont tenu le coup et ils ont retrouvé quelques vertus qui avaient disparu depuis leur terrible déroute en finale du Super 14 2009. Par cette victoire, les Chiefs donnent une dimension inattendue à la conférence néo-zélandaise : trois ou quatre équipes semblent vraiment capables de la gagner ou de se qualifier. Les Crusaders, eux, ne sont toujours pas chez eux puisque l'AMI Stadium n'est pas encore prêt.

Western Force - Hurricanes 19-46 (10-22)

Les Hurricanes rentrent doucement en Nouvelle-Zélande et plus ils s'approchent, plus ils sont brillants. Ils surclassent une pauvre équipe de la Force qui encaisse une lourde défaite pour son premier match à domicile. En vedette, le demi de mêlée Perenara inscrit 3 essais. Les Hurricanes ont emporté la Force avec 6 au total. Est-ce que les joueurs de la capitale néo-zélandaise seront capables de tenir le choc contre les autres formations de leur pays ?

Brumbies-Cheetahs 24-23 (10-13)

Les Cheetahs pourront regretter cette défaite car ils ne sont pas passés loin de la victoire : ils ont mené 23-10 en début de deuxième mi-temps, après avoir inscrit un essai sur le retour du coup d'envoi et une pénalité plus tard. Ils regretteront aussi cette pénalité qu'ils concèdent à la sirène, celle qui donne la victoire aux Brumbies. Dans un match où le vent a joué son rôle, les Sud-africains ont commis beaucoup d'erreurs et ils se sont mis en situation de perdre un match qu'ils n'auraient sans doute pas mérité de perdre, bien que les Brumbies aient mérité de le gagner en ne renonçant pas à la défaite.

Sean Connery d'avoir perdu contre les Brumbies parce que mon petit Cheetah, tu vas te prendre des branlées dans tous les autres matchs. Et tu n'as pas besoin de ta tête puisque tu n'es jamais premier.


Highlanders-Waratahs 18-17 (8-9)

Le match a tenu toutes ses promesses. Les deux équipes ne se sont pratiquement pas lâchées d'une semelle et ce sont finalement les Highlanders qui l'emportent. Dominateurs en mêlée pendant l'essentiel de la rencontre, les Waratahs n'ont pas énormément créé de jeu alors que les Highlanders ont eu plus d'occasions de marquer, notamment en première période. C'est le jeu des essais (2 à 1 pour les Highlanders) qui a fait la différence, ainsi que les nerfs et la capacité de la mêlée à reprendre le dessus en fin de match.


Ouaaahhh ! On a encore gagné ! On a cueilli les fleurs et maintenant on va mettre en charpie les  ouragans. Mais bon sang, qui m'a mis ce rimel ? Ca coule !


Reds-Rebels 11-6 (3-6)

Match beurk beurk beurk. Les Reds ont multiplié les fautes dans ce match haché par l'indiscipline générale. C'est dommage parce que lorsqu'ils enchaînaient les actions, les rouges ont montré leur puissance, notamment dans l'axe. C'est ainsi qu'ils réussissent enfin à prendre l'avantage mais, incapables d'enfoncer le clou, ils se sont mis en danger contre un adversaire bien faible dans le jeu d'avants. Michael Harris n'a pas été en réussite mais les Reds n'ont pas souvent fait de bons choix, à l'image d'un Willie Genia trop brouillon et précipité.

Sharks-Lions 32-20 (17-6)

Après deux défaites à l'extérieur, les Sharks disputaient leur premier match à domicile contre les Lions. Le début de match était équilibré mais les requins ont pris l'ascendant en fin de première mi-temps. Les Sharks sont allés chercher leur point de bonus offensif à la 79ème minute, ce qu'ils ont souvent omis de faire ces dernières saisons. Leur victoire est assez logique mais on a vu enfin du jeu offensif. Les Lions ont quand même réussi à inscrire les premiers essais de la compétition contre les Sharks, qui avaient encaissé des points uniquement sur des coups de pied.

Bulls-Blues 23-29 (8-20)

La victoire des Blues est une surprise lorsqu'on tient compte des deux premières journées. Elle porte le nom d'un joueur : Gareth Anscombe, l'ouvreur remplaçant, qui a inscrit tous les points de son équipe (2 essais transformés et 5 pénalités). Les Blues ont fait la course en tête, en marquant un essai d'entrée de match, et les Bulls n'ont fait que courir après le score. En position de contre, ils ont exploité les erreurs et les précipitations d'une équipe contrainte de courir après.

Bjorn Basson a réussi lui aussi un doublé, ce qui permet aux Bulls d'inscrire le point du bonus défensif. Mais les Bulls perdent la tête du classement alors que les Blues sont plus dignes du rang qu'on a en eux. Ils n'avaient pas battu les Bulls depuis 9 ans.

Classement.



Equipe
Nation
J
V
D
N
Exempt
PP
PC
Diff P
Bonus
Total
1.
Reds
()33000714724012
2.
Stormers
()22001543816012
3.
Highlanders
()3300068608012
4
Brumbies
()2200143403012
5.
Bulls
()32100926131210
6.
Chiefs
()32100725616210
7.
Hurricanes
()32100102861619
8.Waratahs()3120073621137
9.
Sharks
()312005753437
10.
Crusaders
()312006269-726
11.
Blues
()312006171-1015
12.
Lions
()312007587-1215
13.
Rebels
()202012546-2115
14.
Cheetahs
()3030067102-3522
15.
W. Force
()3030056100-4411





Après cette troisième journée, on peut déjà tirer quelques enseignements de ce début de compétition :
- La conférence néo-zélandaise risque d'être très disputée, pour au moins quelques semaines encore. Les Highlanders sont invaincus, les Crusaders semblent souffrir de l'absence de leurs deux stars et les Blues viennent de se réveiller après une victoire probante en Afrique du Sud. D'autre part, les Chiefs se sont remis dans le coup.
- La conférence australienne n'est pas aussi homogène mais les prestations des différentes équipes ne sont pas satisfaisantes. Certes, les Waratahs ne sont pas récompensés mais ils ne sont pas capables d'aller chercher le score ou de maintenir leur avantage. Les Reds jouent mal, font beaucoup d'erreurs. Il avait fallu le pied de Mike Harris pour se protéger mais le 2/5 de samedi les a mis en danger contre une équipe où quelques noms ne font pas le beau jour (O'Connor, Beale).
- En Afrique du Sud, les Stomers ont pris la tête sans jouer. Les Bulls ont raté leur match contre les Blues. Mais les Sharks ont fait une bonne opération. Quant aux Cheetahs, ils ont sans doute laissé échapper leur seule victoire possible dans un voyage australasien qui est toujours périlleux pour une équipe sud-africaine.
- Aucun des quatre premiers n'a inscrit le moindre point de bonus offensif, sur les 10 matchs disputés par ces formations. Elles n'ont pas creusé d'écart sur les Bulls et les Chiefs qui en comptent deux points de bonus. Sharks et Waratahs en ont inscrit un à chaque match. On notera aussi qu'à l'exception des quatre premiers, tout le monde a marqué un point de bonus, ce qui est rare, même chez les nuls.

Quelques statistiques.

- On a inscrit 29 essais en 7 matchs. La moyenne générale est remontée à 3,8. Chose étonnante : les équipes à l'extérieur ont marqué plus d'essais que les équipes à domicile (42 contre 38). Les performances des Hurricanes et des Waratahs n'y sont pas étrangères : 3 des 5 bonus offensifs ont été marqués par des équipes en déplacement.
-Si Gareth Ascombe a réussi la meilleure performance pour un buteur (29 points), il n'a fait qu'inscrire ses premiers points de la compétition. Le buteur des Blues était titularisé pour la première fois dans ce match. Michael Harris est en tête du classement avec 51 points (malgré ces 6 petits points marqués) devant deux Sud-africains : Morné Steyn et Johannes Goosen 47 points.
- Chez les marqueurs d'essais, T.J. Perenara monte immédiatement à la première place avec son triplé. Il est rejoint par l'ailier des Bulls Basson, qui a réussi un doublé : ils ont 3 essais chacun. 12 joueurs totalisent 2 essais.

Le programme de la semaine 4.

Bulls, Crusaders et Lions ne jouent pas le prochain week-end, qui ne comptera donc que 6 matchs.

Chiefs-Brumbies. Un match intéressant au vu du classement. Mais les Brumbies disputent leur première rencontre à l'extérieur.

Stormers-Blues. Après leur victoire surprise à Pretoria, les Blues se rendent au Cap où les Stormers seront prévenus.

Hurricanes-Highlanders. De retour de leur voyage, les Hurricanes disputent leur première rencontre à domicile contre les leaders de la conférence néo-zélandaise. Sa première place est en jeu.

Waratahs-Western Force. Les Tahs à la course aux Reds et aux Brumbies.

Sharks-Reds. La grosse affiche de la journée. Les Reds entament une séquence de 3 matchs en déplacement, dont deux en Afrique du Sud. Sur le papier c'est le plus dur, d'autant plus que les champions sortants n'ont pas été brillants depuis le début de la saison.

Rebels-Cheetahs. Match dominical parce qu'on veut donner de la visibilité à la franchise de Melbourne. Oui parce qu'à Melbourne, l'australian rule domine. Mais on aurait pu proposer une autre affiche, bien que celle-là soit une des rares qui donne une chance aux Rebels de gagner.


Retour sur le pascinations.

On a vu quelques beaux essais ce week-end : l'essai de Jamie Roberts et celui de Richie Gray sont les deux fleurons.

Pays de Galles - Italie 24-3.

Pas de souci pour les Gallois qui ont mis du temps avant de prendre la mesure d'Italiens qui n'ont rien montré, à part leur courage. C'est un peu poussif mais les Gallois n'avaient pas besoin d'en faire plus.

Irlande-Ecosse 32-14

Ce n'est pas loin d'être le meilleur match du tournoi, surtout en première mi-temps. Les Irlandais empochent le bonus offensif et ont réprimé les erreurs d'une équipe écossaise, vaillante, talentueuse mais pas lucide. Notons qu'une nouvelle fois, le chardon paie son tribut aux blessures graves : l'ailier Jones est mis KO sur un placage.

France-Angleterre 22-24

Le coup du drop ça ne marche pas. Mais Rougerie en défense, ça marche pas non plus, même s'il a réussi 2-3 trucs en attaque. Fofana est la révélation du tournoi, comme le sera pour le Stade toulousain le remplaçant de Vincent Clerc.

Classement du tournoi

1.Galles 16
2-3. Irlande-Angleterre 13
4.France 12
5.Ecosse 2
6.Italie 1

Au classement du championnat des 6 nations, rien n'est joué avant la dernière journée

1.Angleterre 30
2.Galles 29
3.Irlande 27
4.France 26
5.Ecosse 7
6.Italie 5


Le rugby néo-zélandais, ça peut être sympa ! La peinture à l'huile, ça reste difficile mais c'est quand même plus beau que la peinture à l'eau.




15 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Beaucoup de résultats inattendus.
Ce championnat post coupe du monde est assez bizarre pour l'instant.
La conférence Néo-Zed va être une tuerie si ça continue comme ça.
La dernière photo est parfaite et les légendes me font toujours marrer.
Sinon, pour mon plaisir, c'est quoi le classement général pour les pronos ?

Tarswelder a dit…

Tu as 48 points, j'en ai 35 et Elfe 7. Tu creuses l'écart chaque semaine.

Gin Tonic a dit…

Ca me plait !
Le tout, c'est que ça dure...

Tarswelder a dit…

Sur la durée, les choses devraient se mettre en place. Mais il n'est pas moins vrai que les équipes qui ne sont pas favorites sont devant dans la conférence néo-zélandaise.

Gin Tonic a dit…

C'est pour ça que la conférence néo-zélandaise devrait être une vraie tuerie !

Le tout, c'est de voir combien de temps ça va prendre pour que les choses se mettent en place.

Je crois qu'on va avoir un championnat un peu étonnant.

Tarswelder a dit…

Les absences des stars pèsent dans ce début de saison mais quel est leur poids réel ? Les Crusaders ont beaucoup d'internationaux.

Cette année, les points de bonus vont faire encore plus la différence quand on sait que le premier départage en cas d'égalité n'est plus le nombre de victoires mais la différence de points. Les Sharks, les Waratahs qui ont deux défaites en 3 matchs, n'ont que 5 points de retard sur la tête qui est invaincue.

D'autre part, on a les Reds qui rament contre des équipes qu'ils devraient battre facilement (Force, Rebels) à domicile. Les Brumbies ont 12 points en battant des équipes faibles (Force, Cheetahs) plus une exemption.

Le début de saison a réservé des surprises.

Gin Tonic a dit…

Comme je pars à Paris demain, voila mes pronos:

CHIEFS-Brumbies
STORMERS-Blues
Hurricanes(bd)-HIGHLANDERS
WARATAHS(bo)-Force
SHARKS-Reds
REBELS-Cheetahs (celui la, tu l'avais oublié dans ton article).

Gin Tonic a dit…

Peu de bonus dans mes pronos. On verra bien.

Tarswelder a dit…

Rebels-Cheetahs, c'est vrai qu'on peut oublier.

Gin Tonic a dit…

C'est pas faux...

Tarswelder a dit…

Les miens :

CHIEFS (bo)-Brumbies
STORMERS-Blues
HURRICANES-Highlanders (bd)
WARATAHS (bo)-Force
SHARKS-Reds (bd)
REBELS-Cheetahs (bd)

Gin Tonic a dit…

Victoire de la Force sur les Waratahs !!

Gin Tonic a dit…

Ce matin, les Highlanders ont battu les Hurricanes 19-17

Gin Tonic a dit…

3-3 entre l'Italie et l'Ecosse à la fin d'une première mi-temps d'une insipidité plus que tarsienne !

Gin Tonic a dit…

Victoire de l'Italie.
Entrainée par l'ancien coach de l'USAP...