mardi 21 février 2012

Présentation du Super Rugby, édition 2012

Alors que l'hiver a gelé les cerveaux de nos charmants dirigeants européens, l'hémisphère sud lance sa traditionnelle compétition des sélections provinciales, le Super Rugby. Voici la présentation de cette édition, la deuxième qui aligne quinze équipes.


Attention. Ceci est du rugby sudiste : la mêlée n'est pas l'essence même de la vie, taper des coups de pied ne se fait que lorsqu'on n'a pas d'imagination, on relance, on joue à 100 à l'heure au large et on en souffre... On marque même des points de bonus parce qu'on marque 4 essais. Ce rugby est interdit aux amateurs de jeu restreint.







La Coupe du Monde est passée et de nombreux sudistes sont partis monnayer un peu plus leur talent et leur réputation en Europe et au Japon. L'Australie est moins touchée par l'exode que l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, car l'échéance 2013 est importante pour les Wallabies : la venue des Lions Britanniques reste un évènement majeur.


La compétition.


Avant de passer à la présentation des équipes, je vous rappelle le déroulement de la compétition, qui a beaucoup changé depuis l'expansion de l'année dernière :


- Les quinze équipes sont réparties en trois conférences nationales de cinq formations chacune : Afrique du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande.
- Le nombre de match a augmenté, passant de 13 à 16. On a favorisé les rencontres intra-conférence (8) alors que désormais il n'y a plus de round robin (chaque équipe affronte 4 des 5 équipes des autres conférences). Les équipes seront de repos deux semaines et la compétition s'étendra jusqu'à début août, avec un intermède correspondant aux tournées de l'hémisphère nord.
- Le système de qualification reprend celui de la NFL : les trois vainqueurs de division ainsi que les trois meilleurs bilans sont qualifiés pour les play-offs. Les deux premiers de la saison régulière sont exempts de premier tour et les matchs éliminatoires se déroulent sur le terrain du mieux classé.
- Le système de points de matchs n'est pas celui du Patop 14. Si la victoire vaut 4 points et le match nul 2 -la défaite 0-, le bonus offensif est donné au quatrième essai inscrit et le défensif en cas de défaite d'un écart de 7 points ou moins. On pourra noter le système intelligent de la SANZAR qui ajoute d'office 4 points à chaque exemption : l'avantage est de mettre tout le monde à égalité et de pouvoir faire le point sur le classement sans devoir s'embarrasser des différences dans le nombre de parties jouées.


Les formations.


Une carte vaut mieux qu'un discours insipide, voici celle qui est fournie par le site officiel.


Présentation.


Pour la présentation des équipes, je n'ai pas choisi de les classer par conférence mais en fonction de leur statut dans la compétition.


Les favoris.


Pour cette édition 2012, je vois deux équipes qui ont de bonnes chances de remporter la compétition. Mais ne pariez pas forcément sur une finale entre elles car elles se trouvent toutes les deux dans la conférence néo-zélandaise.


Finaliste l'an passé, l'équipe des Crusaders de Canterbury est la numéro une des formations du Super Rugby. L'effectif n'a pas changé en profondeur -ce sont surtout les joueurs du banc qui sont partis- à part Sonny Bill Williams mais l'ossature reste la même. A Christchurch, on sait gagner même si les cadres (Mc Caw et Carter en tête) vieillissent. Les deux cités manqueront le match d'ouverture. C'est la vraie interrogation sur cette équipe qu'on ne voit pas ne pas se qualifier pour les play-offs, surtout si Carter se blesse car il n'y a pas de réserve confirmée à l'ouverture (hormis un jeune espoir de 19 ans). Les croisés disputeront leurs matchs dans le stade treiziste de Christchurch, l'AMI-Jade Stadium n'était pas encore prêt cette saison.


Leur principal rival sont les Blues d'Auckland. Ces derniers ont fait venir deux des éléments clés du succès des Blacks en Coupe du Monde : Piri Weepu et Ma'a Nonu. Certes, Rokocoko, Mc Alister sont partis en France et Stephen Brett a choisi le Japon, mais le premier est déclinant et le second est revenu en Europe après avoir tenté de rejoindre le squad (sa non-sélection aurait pu coûter cher à mon avis). Leur jeu décousu, avec des lignes arrières intenables, devrait faire des merveilles mais il faudra être plus solide devant et ne pas se rater dans quelques matchs.


Les outsiders "sérieux"


Vous l'avez constaté, je n'ai pas mentionné les Reds, pourtant champions sortants. Pourquoi ? Parce qu'ils vont être privés jusqu'au mois d'avril de Quade Cooper. L'ouvreur international se remet d'une grave blessure et doit aussi se remettre en question après un mondial raté (comme tous les joueurs vedettes d'ailleurs). Certes, les Reds ont gardé l'ossature de l'équipe, autour de Willy Genia, mais l'équipe risque de souffrir sans son stratège. Cependant, s'ils tiennent le choc, alors ils peuvent remporter un deuxième Super Rugby consécutif.


Autre outsider, le deuxième de la saison régulière 2011 et demi-finaliste : les Stormers. Des équipes sud-africaines, ce sont ceux qui ont été le moins touchés par l'exode post-mondial. Il n'est pas moins vrai que les départs de Fourie, Januarie et Louw seront difficiles à combler mais l'équipe est désormais sur une dynamique, qui repose sur sa défense. Son attaque reste son point faible (peu de bonus offensifs) et Fourie jouait un grand rôle en son sein. L'autre point faible est sa difficulté à jouer les gros matchs : les Stormers ont perdu à domicile contre les Reds et les Crusaders (2 fois, dont une en play-offs). C'est trop. Mais s'ils arrivent à tenir leur rang, alors ils peuvent ramener le trophée du Super Rugby au Cap.


A Sydney, les Waratahs sont aussi des prétendants sérieux : malgré les départs de Kurtley Beale (Rebels) et Burgess (Stade pleureur) et la retraite de Phil Waugh, les sydneysiders ont renforcé leur équipe avec les arrivées d'Ashley-Cooper, Elsom (capitaine des Wallabies) et du sud-africain Sarel Pretorius, révélation du Super Rugby chez les Cheetahs à la mêlée. On aimerait que Berrick Barnes ne se blesse pas, que Drew Mitchell ne se blesse pas et que les Waratahs produisent enfin du jeu régulièrement. On est souvent déçus par les bleus même si les exclure du champ des prétendants n'est pas envisageable.




L'année dernière, les Sharks étaient allés chercher leur qualification de loin et à la dernière journée contre les Bulls. En 2012, l'équipe a perdu quelques cadres (Smit, Terblanche...), partis monnayer une dernière fois leur palmarès, mais Frédéric Michalak a décidé de rester. D'autres sont venus comme le talentueux arrière Viljoen ou bien l'ancien pneumatique Marius Joubert. Sur le papier, les Sharks sont de sérieux prétendants pour remporter la conférence sud-africaine mais ils doivent aussi marquer un peu plus leur territoire et quelques essais, pour faire frétiller un peu plus les Sharkettes.


Les surprises éventuelles.


Finalistes de l'édition 2009, les Chiefs n'ont jamais confirmé leurs prétentions, à cause de problèmes récurrents de constance. Cette année, l'équipe s'est renforcée de mondialistes : Sonny Bill Williams et Aaron Cruden (un des nombreux ouvreurs blessés à la CDM). Mais d'autres sont partis comme Sivivatu. La formation du nord a connu beaucoup de changements, elle est talentueuse mais n'a pas la capacité de tenir toute une compétition à un niveau élevé.


Les Highlanders ont été une des révélations du début de la saison 2011 avant de céder en fin de parcours. Mais contrairement aux habitudes, la franchise d'Otago n'a pas été ostensiblement pillée, ce qui tend à montrer qu'on lui donne un peu de crédit. L'équipe semble toujours un peu juste, surtout dans cette conférence néo-zélandaise, mais si elle démarre bien, elle sera encore un poil à gratter pour ses rivales.


Derniers arrivés, les Rebels de Melbourne ont décidé de mettre le paquet dès cette saison. Ils ont fait signer James O'Connor et Kurtley Beale. Avec Gerrard, Mortlock et Cipriani, la ligne de trois-quarts est impressionnante en réputation mais le nom ne fait rien. Il faut construire une équipe. Les Rebels feront une meilleure saison que leur première mais de là à prétendre à une qualification en play-offs, cela me semble encore trop juste.


Je n'y crois pas.


Des Hurricanes on pourrait mieux les placer mais les départs notables de Weepu, So'oialo et Nonu, les difficultés relationnelles entre le coach Hammett et ses joueurs ne sont pas des facteurs positifs. Conrad Smith est resté mais, sans son alter ego, sera-t-il toujours aussi performant ?


Grande force du Super rugby, les Bulls sont en pleine reconstruction. Leur équipe vieillissante avait peiné en 2011 avec un départ laborieux et la retraite ou l'exil de leurs joueurs emblématiques (Du Preez, Botha, Matfield) seront difficiles à remplacer, surtout dans les deux premières lignes. Il faut repartir de zéro. Certes, l'équipe a de la matière et du talent mais le problème de la charnière sera crucial : Morné Steyn n'est pas un leader d'attaque et il n'y a plus Du Preez pour le faire oublier. Alors, est-ce que l'ancien Lion Jano Vermaak sortira enfin du bois ou bien François Hougaard s'imposera-t-il à la mêlée -et pas seulement pour piquer des sprints à ridiculiser la défense des Crusaders- ? Je ne suis pas optimiste pour cette année qui sera une année de transition.


Cette expression s'appliquera aussi aux Brumbies de Canberra, qui sont confrontés à des difficultés financières. Les stars de l'équipe sont parties : Giteau, Ashley-Cooper, Elsom pour ne citer qu'eux. Jake White est la principale recrue de l'équipe de la capitale australienne : le coach vainqueur du mondial 2007 misera sur les jeunes. C'est dire qu'une saison avec un bilan positif serait déjà une belle performance.


Je ne crois évidemment pas à la Western Force qui a perdu son joyau James O'Connor, parti à Melbourne. A Perth, Nalaga tentera de relancer sa carrière mais c'est la seule recrue de niveau international. Comme toujours la Force prendra quelques matchs mais pas part aux débats pour la qualification.


Terminons ce tour d'horizon par les deux franchises sud-africaines, les Lions et les Cheetahs. Les Lions sont en progression et l'équipe a gagné la dernière Currie Cup. Mais il y a encore beaucoup de chemin à faire avec des joueurs comme Josh Strauss ou Doppie La Grange. Les supporters sont optimistes et espère beaucoup mais la Currie Cup n'est pas le Super Rugby et je pense qu'une place autour du 10è rang serait déjà une bonne performance pour une équipe habituée aux deux derniers rang.


Les Cheetahs, eux, sont délaissés. D'abord parce qu'ils sont menacés de disparition ::  la fédération sud-africaine voudrait remplacer la franchise par celle des Southern Kings, basée à Port Elizabeth, pour des questions essentiellement politico-raciales qui pourrissent  le monde du rugby. Ensuite parce que cette équipe perd régulièrement ses meilleurs joueurs qu'elle forme. C'est le cas de Sarel Pretorius, parti aux Waratahs. Mais Brussöw, Ashley Johnson, les deux troisième lignes, sont encore là. L'équipe est condamnée à se renouveler sans arrêt et ne peut prétendre aux premiers rôles.


Mon pronostic en saison régulière :


1.Crusaders  2.Waratahs 3.Stormers 4.Blues 5.Reds 6.Sharks, c'est-à-dire les six même équipes qui s'étaient qualifiées pour les playoffs l'an passé. Ce sont celles également qui ont connu le moins de bouleversements à l'intersaison.


Le concours


Relançons le concours de pronostics dont le barèmes est le suivant :
- 4 points pour un bon pronostic
- 1 point pour un bonus donné
- 1 point retiré pour tout bonus offensif pronostiqué mais faux


A débattre de la possibilité d'accorder quand même un point pour un bonus défensif pronostiqué dans un match même si le résultat ne correspond pas à la prédiction.


Le calendrier


1ère journée.


Blues-Crusaders en ouverture et déjà un match important pour la conférence néo-zélandaise. Le match aura lieu vendredi matin.


Brumbies-Western Force


Bulls-Sharks


Chiefs-Highlanders


Waratahs-Reds. Même chose que le Blues-Crusaders. Notons que les deux équipes s'affrontent en première et en dernière journée de la saison régulière.


Stormers-Hurricanes


Lions-Chiefs


Exempts : les Rebels (hein Jaëlinho, sont pas gentils à la SANZAR)







37 commentaires:

Gin Tonic a dit…

Mes favoris sont bien sur les Crusaders du champion de France 2009...

Sinon, ça va pas être drôle, mais j'ai les mêmes pronos que toi pour les six.

Gin Tonic a dit…

Sinon, d'accord pour un point pour un BD pronostiqué. Qu'on pourrait aussi retirer pour un BD pronostiqué à tort.

Gin Tonic a dit…

Si on veut rigoler, on pourrait aussi retirer un point pour un bonus (offensif ou défensif) non pronostiqué.

Tarswelder a dit…

Si on récapitule, on ajoute un point pour un bon bonus pronostiqué et on en enlève un pour un bonus pronostiqué non réalisé.

On peut ajouter ta dernière règle, ce qui a l'avantage d'éviter les conservatismes calculateurs, du genre "je mets pas de bonus comme ça j'assure au moins des points".

Tarswelder a dit…

Au fait, les pronos sont-ils dans le même ordre ?

Gin Tonic a dit…

Ben oui, c'est pour ça que c'est pas drôle...

Gin Tonic a dit…

J'espère que Aloïs et Elfe vont rappliquer.
Sinon, y aura pas beaucoup de suspense....

Tarswelder a dit…

D'autant plus qu'il faudra faire le décompte !

Gin Tonic a dit…

Oui, en plus...

Tarswelder a dit…

Carter sera absent du premier match semble-t-il et Mc Caw manquera le début de la compétition.

Gin Tonic a dit…

Pour Mc Caw, c'était prévu.
Pour Carter, je savais pas.

Tarswelder a dit…

Carter récupère encore de sa blessure et il devrait revenir pour la 3è journée.

Tarswelder a dit…

Une nouveauté dans le Super Rugby : l'instauration du carton blanc qui permet à l'arbitre de signaler une faute dont il ne connaît pas l'auteur ou s'il ne sait pas si elle mérite un carton rouge et qui sera ensuite citée devant la commission de discipline.

Gin Tonic a dit…

Ca rappelle un petit peu le recours à la vidéo après match qui avait été mis en place dans le Top (encore) 16 y a quelques années.
Ca ne concernait que les brutalités si ma mémoire est bonne.

Tarswelder a dit…

On va voir comment l'arbitre va utiliser cette règle. L'avantage du carton c'est qu'on saura désormais sur quelle action on incriminera les gestes coupables.

Gin Tonic a dit…

Oui, à voir.
On pourrait pronostiquer sur les cartons blancs....
Je sors sur arbitrage vidéo ??...

Tarswelder a dit…

Si c'est le Patop 14, on sort carrément le drapeau blanc !

Gin Tonic a dit…

Lol !
Bon, vais quand même aller manger un morceau.

Gin Tonic a dit…

Mes pronos avec en majuscules les vainqueurs selon le même principe que l'an dernier:
Blues(bd)-CRUSADERS
BRUMBIES-Force
Bulls(bd)-SHARKS
CHIEFS(bo)-Highlanders
WARATAHS-Reds
STORMERS(bo)-Hurricanes
LIONS-Cheetahs (et non pas Chiefs qui peuvent pas jouer 2 matchs en même temps...)

Tarswelder a dit…

BLUES - Crusaders
BRUMBIES- Force
Bulls (bd)- SHARKS
CHIEFS (bo)- Highanders
WARATAHS - Reds (bd)
STORMERS - Hurricanes
LIONS (bo) - Cheetahs (bo)

Gin Tonic a dit…

Lions-Cheetahs, t'es optimiste. J'aurais presque mis deux bonus défensifs...

Tarswelder a dit…

Oui mais c'est le bon match entre deux non-défenses !

Gin Tonic a dit…

Oui, mais comme ils savent pas attaquer non plus...

Gin Tonic a dit…

Par contre, 7h35 demain pour Blues-Crusaders, ça fait un peu tôt...

Tarswelder a dit…

Avec les turn-overs on aura des essais.

A la même heure je serai au boulot et demain soir je ne verrai même pas les Bullettes contre les Sharkettes !

Gin Tonic a dit…

Pour les Sharkettes, je serais la !
Je te raconterais ! Si les liens sont pas trop nazes...

Elfe a dit…

Mes pronos ;

Je n'ai pas lu toute la présentation alors je vais faire simple avec que des victoires à domicile sans aucun bonus, excepté les Sharks pour faire plaisir aux Sharkettes.


BLUES - Crusaders
BRUMBIES - Force
Bulls - SHARKS
CHIEFS - Highanders
WARATAHS - Reds
STORMERS - Hurricanes
LIONS - Cheetahs

Gin Tonic a dit…

Victoire des Crusaders 19-18.

Elfe a dit…

Bon ben au moins ça prouve que je n'ai pas regardé les scores avant de poster mes pronos.

Gin Tonic a dit…

Lol Elfe.
Pour moi, ça fait un bon début.

Elfe a dit…

Plutôt oui, tu fais carton plein sur ce coup.

Gin Tonic a dit…

Faudrait juste que ça dure...

Gin Tonic a dit…

Victoire des Brumbies 19-17.

Tarswelder a dit…

Les Crusaders ont-ils déjà assuré la première place de la conférence NZ ?

Gin Tonic a dit…

Sauf résultats bizarres, oui.

Tarswelder a dit…

Décevant de la part des Blues mais eux aussi ont un problème à l'ouverture.

Gin Tonic a dit…

Et pas trop de bol avec un drop quasiment face aux poteaux raté en toute fin de match.